Breanna Stewart à la barre pour de meilleures conditions de voyage

En pleine période de Free Agency et alors que son nom est sur toutes les lèvres, Breanna Stewart a décidé de monter au créneau sur Twitter en réclamant de meilleures conditions de voyage pour ses collègues de la WNBA et elle-même.


Alors que ses derniers tweets à base d’émojis déchainaient la twittosphère et les Champollion en herbe, Stewie a ainsi déclaré ce mardi qu’elle adorerait faire partie d’un accord qui aiderait à subventionner les voyages en vol privé pour toute la WNBA. Pour cela, elle propose d’utiliser son image et son temps pour les besoins de la cause tout en assurant que voyager d’une manière qui privilégierait la santé et la sécurité des joueuses se traduirait par un meilleur produit final. Stewie, la joueuse qui murmurait à l’oreille des capitalistes 🥰

Son tweet a très vite provoqué des réactions de soutien de la part des joueuses de la WNBA, la syndicaliste Sue Bird en première ligne !

De nombreuses autres joueuses ont embrayé le pas de Sue : Chiney Ogwumike, Elena Delle Donne, Kahleah Copper, Layshia Clarendon ou encore Alysha Clark. Dans le cas d’EDD, on peut aisément imaginer qu’elle ne doit que moyennement apprécier de plier son mètre 96 (nonante-six) dans un siège Ryanair. Ja Morant a également soutenu l’idée, tout comme la star de NCAAW Paige Bueckers.

La question des vols commerciaux utilisés par les joueuses est un sujet récurrent en WNBA depuis un certain temps. Elles ont déjà publiquement fait part de leur souhait d’obtenir des vols affrétés, après que plusieurs équipes aient enduré des conditions de voyage inconfortables qui les ont laissées en rade ou épuisées pour les matchs. Récemment, on a reparlé de l’éventualité de ces vols privés suite à la libération de Brittney Griner. BG a déjà assuré qu’elle voulait jouer pour les Phoenix Mercury cette saison, mais ESPN a rapporté que certains pensent qu’elle devrait prendre des vols privés pour des raisons de sécurité. Si c’est le cas, cela laisse beaucoup d’incertitude autour des coéquipières de Griner au Mercury et du reste de la WNBA.

La WNBA n’autorise pas actuellement les vols charters pour ses clubs et la commissaire Cathy Engelbert a déclaré que cela coûterait à la ligue 20 millions de dollars par saison pour que chaque équipe puisse voler en privé. Tout simplement impayable à l’heure actuelle… Bien que la WNBA ait affrété des vols pour les Finals, le Liberty a reçu une amende de 500 000 dollars la saison dernière lorsque le propriétaire de l’équipe new-yorkaise, Joe Tsai, a affrété un avion privé pour son équipe.

Il est difficile de savoir comment la proposition de Stewie pourra être mise en action dans le cadre de la WNBA, mais elle permet au moins de relancer le débat sur les conditions de voyage dans la ligue.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !