Le récap de la semaine – épisode 2

WNBA is Back ! Pour son 25e anniversaire, la ligue semble décidée à passer la seconde et ce n’est pas pour nous déplaire. La régulière est désormais lancée et tout ça nous amènera jusqu’à Octobre prochain, date présumée de la tenue des Finales. En attendant, chaque semaine sera l’occasion pour nous de vous faire un résumé des événements passés et à venir. Un condensé pour vous remettre à niveau si vous avez passé la semaine sur les plages ou au fond des bois.

Résultats de la semaine


🔥 Nos articles récapitulatifs de matchs

Classement provisoire


🔔 Actualisé après les matchs du 24/05/2021

Le match de la semaine


Seattle Storm 100-97 Dallas Wings (22/05)

Deux équipes résolument portées vers l’attaque, des stars anciennes, présentes ou à venir, un score serré et un match qui se sera décidé après prolongation. Vous avez tous les ingrédients d’une rencontre intense où l’ennui aura été absent. Si Seattle a clairement perdu défensivement lors de cette intersaison, son attaque reste incroyable. Construite autour de la triplette Sue Bird, Jewell Loyd, Breanna Stewart avec les apports très précieux de Jordin Canada, le Storm est une équipe qui se connait bien et qui trouve les solutions pour faire ressortir le talent de ses stars.

En face, Dallas est une équipes excitantes de ce début de saison. Si, pour le moment, les résultats ne suivent que moyennement, sur le terrain, le jeu proposé par les joueuses de Vickie Johnson est enthousiasmant. Arike reste l’arme offensive que l’on connait et comme elle est désormais accompagnée efficacement de Marina Mabrey, qui explose au scoring et commence à positionner son dossier pour un éventuel trophée de MIP, nous avons ici aussi une attaque très efficace. Au final, deux équipes qui se rendent coup pour coup. Si vous ne devez regarder qu’un seul replay cette semaine, on ne peut que vous conseiller celui-là.

La performance de la semaine


Sabrina Ionescu vs Minnesota Lynx (18/05)
Triple Double 26 points, 10 rebonds, 12 passes

Sabrina Ionescu

Au vu de ses incroyables records en carrière universitaire, on se doutait qu’il ne faudrait pas longtemps avant que Madame Ionescu ne réitère ce genre de performances en WNBA. Et il n’aura pas fallu attendre longtemps. 3e match de la saison et seulement 6e dans la carrière professionnelle de Sabrina et premier triple double. Et avec le scoring s’il vous plait, puisque non contente d’empiler les passes et les rebonds, Sabrina aura posé la bagatelle de 26 points sur la bouche de Cheryl Reeve et de ses joueuses.

Pour la petite et la grande histoire, il s’agit du 10e Triple Double depuis le lancement de la WNBA. Avec seulement 6 matchs à son actif, il s’agit du plus rapide au sein d’une carrière. Enfin, jamais plus d’un triple double n’aura été réalisé au sein d’une saison. Connaissant le CV de Sabrina, on peine à croire que la situation n’évoluera pas très rapidement.

Focus


Les Lynx dans le dur. Doit-on s’inquiéter ?

A l’heure où nous écrivons ces lignes, Minnesota est échoué péniblement à la dernière place du classement avec 3 défaites sans aucune victoire. Un démarrage qui n’était plus arrivé à la franchise depuis 2007 et certainement pas depuis l’arrivée de Cheryl Reeve à la tête de l’équipe. Or, si les pronostics divergeaient quant au plafond réel de cette équipe, personne ne les voyait vraiment se débattre en fin de classement. Faut-il pour autant s’inquiéter pour le futur de la formation du Minnesota ? Probablement pas.

Il faut en premier lieu mentionner en circonstances atténuantes le nombre d’arrivées de relativement grande importance au sein de l’équipe. Toutes ces joueuses doivent désormais trouver leur place et ce n’est jamais simple, d’autant plus dans un collectif aussi bien huilé que l’est celui des Lynx. Kayla McBride et Aerial Powers doivent réussir à trouver leurs marques et cela prend du temps mais si cela a l’air sur le bon chemin. Natalie Achonwa, quant à elle, semble plus dans le dur et peine à se trouver bien dans ce rôle de backup derrière une Sylvia Fowles, il faut bien le reconnaître, impressionnante à titre individuel mais qui aura bien besoin des minutes d’Achonwa pour reposer son corps vieillissant.

Enfin, comment ne pas mentionner l’absence en ce début de saison de Napheesa Collier. Retenue en France pour y terminer la saison, la jeune ailière devrait cette semaine reprendre du service sur le parquet et les Lynx en auront grandement besoin. Avec le retour de leur meilleure joueuses, on espère maintenant voir Minnesota se réveiller et briller dans les hauteurs auxquelles elles devraient être naturellement promises.

Le point rookies


Rookie de la semaine

Bernadett Határ

Deuxième semaine de cette saison et force est de reconnaître que le constat effectué lors de la première semaine reste d’actualité. La cuvée de rookies ne semble pas, à l’heure actuelle, prête à prendre son envol.

Michaela Onyenwere a ainsi continué ses belles performances même si la cadence a un peu ralenti par rapport à son très beau départ. Charli Collier a quant à elle connu un coup de moins bien. Citons également Arella Guirantes et Kysre Gondrezyk qui auront par moment proposé de belles choses.

Nous nous attarderons néanmoins cette semaine sur la belle entrée en matière de Bernadett Határ au sein de l’effectif du Fever. Loin de nous l’idée de dire que ses performances sont époustouflantes mais du haut de ses 2,08 m, elle ne passe pas inaperçue sur le terrain et aura rendu des copies assez propres. Probablement pas de quoi faire monter sa cote pour un éventuel titre de Rookie de l’année mais vu la semaine quelque peu moyenne des rookies, nous nous en contenterons.

Le 5 majeur de la semaine


  1. Sabrina Ionescu (Liberty) : Le Liberty est 2e de la ligue avec un jeu assez chatoyant porté par la vista de sa meneuse. Le premier triple double de sa carrière est désormais acté et on peine à croire qu’il ne sera pas suivi d’autres.
  2. Betnijah Laney (Liberty) : 6 matchs joués, 6 matchs à minimum 20pts, ce qui fait d’elle la 6e joueuse de l’histoire à y arriver. Diabolique
  3. Breanna Stewart (Storm) : Si la défense du Storm a clairement baissé cette saison, son attaque reste en revanche toujours aussi percutante et cela elle le doit en grande partie à son incroyable franchise player. 36 points 11 rebonds lors de son dernier match. Inarrêtable.
  4. Jonquel Jones (Sun) : voir “MVP de la semaine”
  5. Tina Charles (Mystics) : Comme une impression de retour à ses années New York avec une équipe qui peine à gagner mais une Tina Charles complètement incandescente. Tina est en forme et n’attend que le retour d’Elena pour mettre en route la machine à engranger les victoires, on l’espère.

Mentions honorables : A’ja Wilson (Aces), Jewell Loyd (Storm), Dearica Hamby (Aces), Sylvia Fowles (Lynx), Kahleah Copper (Sky)

MVP de la semaine


MVP de la semaine

Jonquel Jones

No Alyssa Thomas ? No problem ! Alors qu’on le pensait voué à peiner quelque peu suite à l’absence de son ailière à tout faire, le Connecticut Sun trône, à l’heure où nous écrivons ces lignes, à une très belle première place de la ligue et reste la seule équipe invaincue jusqu’à présent. Et cela, elle le doit en grande partie au retour de sa “Bahamian Beast”, Jonquel Jones.

On savait que Jonquel était une joueuse dominante à l’intérieure, intraitable au rebond. Là où elle nous aura plus étonné, c’est en reprenant les rênes de l’attaque et du playmaking orphelin d’Alyssa Thomas. Jonquel a ainsi augmenté son apport en points et doublé sa moyenne à la passe. Elle est la plaque tournante de cette équipe du Sun, toujours aussi plaisante à regarder que redoutable à affronter.

Le match à ne pas manquer


Las Vegas Aces – Phoenix Mercury : nuit de mercredi à jeudi 4h00

Brittney Griner et Liz Cambage, deux joueuses qui auront fait couler beaucoup d’encres pour leurs performances sur et hors terrain mais également les deux intérieures les plus dominantes sur la planète basket actuellement, et c’est un euphémisme. Et comme leurs équipes de Phoenix et Vegas sont actuellement au coude à coude au classement et cherchent à lancer durablement leur saison, on devrait obtenir une confrontation des plus alléchantes.


C’en est déjà tout pour ce deuxième récap. Les performances sont une fois de plus au rendez-vous et on se régale. Rendez-vous mardi prochain pour en débriefer le prochain volet.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !