New York s’offre une petite bouffée d’air, retour intéressant pour Bria Hartley

New York Liberty – Indiana Fever 87 – 74

Le Liberty après un road trip cauchemardesque (3 défaites, deux contre le Storm, une face aux Lynx) retrouvait ses terres et le Fever pour sortir de la tourmente et reprendre de la confiance. Côté Indiana, les protégées du nouveau coach Carlos Knox sortaient d’un bilan de 1-2 mais avec de belles promesses sur le terrain notamment contre des grosses écuries (Washington et Chicago).

Avant de débuter le match, Sandy Brondello effectuait déjà des adaptations en décalant Sabrina Ionescu au poste d’arrière et en titularisant Crystal Dangerfield à ses côtés. Les dernières contreperformances (principalement en termes d’adresse) de Sami Whitcomb ont sans doute obligé Sandy à modifier son lineup. 

Ce match aura été une alternance de dynamiques entre les deux équipes, avec tout d’abord un départ canon du Liberty où tout le monde enchaîne les paniers, notamment de loin, par l’intermédiaire de Stef Dolson, Sabrina Ionescu et Rebecca Allen (23-14 à la fin du premier QT). La suite sera totalement à l’avantage du Fever, bien aidé par le retour des vieux démons du Liberty (9 TO dans la première MT) et une adresse retrouvée.

 La « Stranger Things Team » va recoller au score et même renvoyer le Liberty à -7 au vestiaire sur un buzzer beater du milieu du terrain de Danielle Robinson. 

Après la pause, le Liberty, emmené par une Rebecca Allen au four et au moulin (17 points, 5 rebonds, 3 passes à 50%) et une Sabrina Ionescu cinglante derrière l’arc (23 points, 7 rebonds à 43% à 3 pts), va rendre coup pour coup au Fever du duo Bria Hartley/Kelsey Mitchell (10 points et 17 points). Ce 3ème QT va se sceller sur le score de 65-66 à l’avantage du Fever, dans une rencontre plus qu’incertaine.

La fin de match sera à sens unique pour le Liberty en raison d’une adresse cataclysmique de la part du Fever (1/14 aux tirs dans les 10 dernières minutes avec seulement 8 points scorés). Le Liberty va dérouler vers sa deuxième victoire de la saison.

Une victoire qui fait du bien au moral de New York, même si tous les problèmes de jeu ne sont pas effacés. Il faudra montrer davantage de maîtrise contre des équipes mieux armées que le Fever pour revenir dans la course aux playoffs. Pour Indiana, petit coup d’arrêt sur un match où l’adresse aura été absente, mais rien de très grave dans la progression de l’équipe.

Focus joueuse : Bria Hartley

Un peu de cocorico !!! Que ça fait plaisir de revoir la Franco-Américaine sur un terrain WNBA et en pleine possession de ses moyens. Même si son temps de jeu a été limité hier (15 min en sortie de banc), elle a su apporter dès son premier match (10 points, 2 rebonds, 2 passes à 57%) en rentrant des gros tirs. On va lui laisser maintenant le temps de s’ajouter au collectif du Fever, en apportant sa science du jeu, son scoring et son expérience. Nul doute qu’elle va aider dans la progression de cette équipe et son association probable avec Kelsey Mitchell peut devenir un calvaire à défendre.

Atlanta – Minnesota 84 – 76

Dans l’autre match du soir, Atlanta a dominé une équipe des Lynx encore en difficulté et avec des pépins physiques (Jessica Shepard a rejoint la liste des blessées au bout de 13 minutes de jeu avec un nez cassé). Même si Sylvia Fowles a régné dans la raquette (16 points, 20 rebonds à 78%), les nombreux ballons perdus (24) ont eu raison des Lynx… En face, la rookie Rhyne Howard a encore fait parler son adresse et son scoring (22 points à 48%). 

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !