Playoffs 2021 2e tour : Mercury/Storm Preview

La régulière a désormais rendu son verdict et le programme des jours à venir est maintenant connu avec l’arrivée des playoffs. Pour un rappel sur le fonctionnement des playoffs en WNBA, jetez un coup d’oeil par ici.

Après un premier tour qui aura tenu toutes ses promesses, place désormais au second avec un premier match qui aura donc lieu ce dimanche à 21h00, heure européenne, entre le Phoenix Mercury et le Seattle Storm. Match à élimination directe toujours.

Coup d’oeil en arrière…

Le Mercury s’est sorti du premier tour avec plus de difficultés qu’attendu face à une équipe de New York accrocheuse et il aura fallu aller au bout de la prolongation pour obtenir la qualification. On aura vu New York parfaitement dérouler son plan pour contenir Griner et il s’en sera fallu de peu, à une Sophie Cunningham près, pour que la tactique ne soit payante. Diana Taurasi n’était pas en tenue et c’est évidemment une question qui se pose pour l’affrontement à venir. On rêve de revoir un duel Sue Bird-Diana Taurasi du calibre de celui qui avait eu lieu en 2018. A voir si les dieux du basket seront avec nous pour nous le permettre.

En face, Seattle entame donc ses playoffs après avoir été au repos quelques jours supplémentaires. 4e de la régulière, Seattle avait pourtant bien mieux entamé sa saison, faisant même oublier les départs de l’intersaison. Mais petit à petit, Seattle retombe sur terre. L’attaque est comme prévu extrêmement efficace mais le manque de défense finit par faire perdre quelques plumes. Rien de bien méchant, et l’équipe est globalement restée au top toute la saison, mais à quelques victoires près, Seattle pouvait espérer s’épargner le second tour également. Il faut dire que la dynamique de fin de saison, avec la blessure de Breanna Stewart, n’aura pas aidé. Stewie sera d’ailleurs toujours absente pour cette confrontation et c’est évidemment un point avec lequel l’équipe devra composer. Pour le reste, au vu des petites pépins par moment entrevus lors des dernières saisons, on ne peut que se réjouir de la bonne forme montrée par Sue Bird cette année. A bientôt 42 ans, Sue aura encore été capable de tenir la saison complète sans restriction de minutes en proposant une science du jeu toujours aussi épatante. Quant à Jewell Loyd, elle apparaît désormais comme la claire numéro 2 de cet effectif et aura plus d’une fois fait honneur à son surnom de “Gold Mamba”.

Les points à surveiller

Le banc :

Si Phoenix peut s’appuyer sur un Big Three extrêmement dangereux et dominant, la profondeur globale de l’effectif laisse à désirer. La blessure de Bria Hartley aura laissé un grand vide sur le banc. Désormais l’arrière tricolore est de retour mais ses minutes sont encore réduites à peau de chagrin. C’est ainsi que Phoenix est une des équipes avec le banc le moins prolifique, juste après Connecticut. Seattle en revanche se situe parmi le premier tiers de la ligue et peut compter sur des forces vives en provenance de sa seconde unit. On le sait, en playoffs, les rotations ont tendance à se resserrer. Néanmoins, pouvoir compter sur une équipe performante pendant 40 minutes d’affilée est un plus indéniable.

La réussite à 3 points :

Cette saison, Seattle est l’équipe avec la meilleure efficacité à 3 points. Normal quand vous pouvez compter sur des joueuses de la qualité de Jewell Loyd, Katie Lou Samuelson, Sue Bird (ou Breanna Stewart). On connait la force de dissuasion de Brittney Griner dans la raquette. Pour réussir à contourner ce problème, il y a fort à parier que le tir extérieur prendra une part non négligeable des plans offensif de Noelle Quinn. Il sera donc primordial pour Seattle de rentrer ses tirs. D’autant plus que Stewie ne sera pas en tenue pour amener du jeu supplémentaire proche de la raquette.

La joueuse phare

Côté Mercury : Brittney Griner

Brittney Griner

Lors du premier tour face à New York, le plan aura été clair. Systématiquement doubler sur la géante de l’Arizona pour l’empêcher de rayonner comme à l’accoutumée. Au final, Brittney se sera bien accommodée de cette contrainte en ressortant correctement sa balle. Difficile à ce stade de dire si le Storm mettra en place le même genre de plan. Il est en revanche certain que l’absence de Breanna Stewart enlèvera une grosse part de travail défensif aux intérieures du Mercury. On attend donc un chantier complet de Brittney.

Côté Storm : Sue Bird

Sue Bird Seattle

Nous l’avons déjà dit maintes fois. Le temps ne semble pas avoir de prise sur Sue Bird. Malgré l’âge avançant, elle reste le chef d’orchestre de cet effectif et une des meilleures de la ligue en général. Des playoffs, Sue Bird en a déjà connu et sait comment les aborder. On attend désormais de savoir si sa “UConn sister” Diana Taurasi sera également en tenue face à elle. Aurons-nous droit là au dernier duel entre les deux amies et rivales ? Le crépuscule de leur carrière est devant nous mais profitons-en. L’année passée et lors de cette régulière, Sue nous a prouvé qu’elle en avait encore dans le moteur. Alors ne l’enterrons pas trop vite.

Le Facteur X

Côté Mercury : Sophie Cunningham

Heroïne du premier tour face à New York, Sophie Cunningham n’est peut-être pas la joueuse la plus talentueuse mais elle offre une arme supplémentaire lorsqu’elle est en forme. On l’a dit, la profondeur du Mercury n’est pas optimale, d’autant plus si Diana Taurasi est toujours blessée. Dans cette optique, il sera important pour Phoenix d’avoir d’autres options à côté de Skylar Diggins-Smith et Brittney Griner. En l’absence de Bria Hartley, Sophie Cunningham pourrait être cette arme supplémentaire.

Côté Seattle : Katie Lou Samuelson

En l’absence de Breanna Stewart, Katie Lou aura certainement une carte à jouer dans cette confrontation. Après 2 premières saisons compliquées en WNBA, KLS a retrouvé des couleurs en Europe avec une saison de belle facture avec Avenida. Fraichement arrivée avec le Storm, on a senti que Katie Lou avait désormais laissé derrière elle ses difficultés. Sans Stewie, il sera important que Katie Lou puisse prêter main forte à Sue Bird et Jewell Loyd.

Pronostics de l’équipe

Stéphanie

Si je me fie aux derniers résultats, je devrais choisir Phoenix. La 2ème partie de saison est très clairement à l’avantage des filles de l’Arizona. Mais ce qu’il y a de beau, avec les playoffs, c’est que les compteurs sont presque remis à 0. Et la phrase “Ne sous-estimez pas le coeur d’un champion” a été écrite pour Seattle. Je mise donc sur Seattle et, en bonus, pourquoi pas un petit rappel de la propriétaire du building dans la course pour la GOAT (IT’S SUE BIRD’S BUILDING si vous n’avez pas la ref’). Mais si Phoenix l’emporte avec une masterclass de Diana Taurasi, ça m’ira aussi. Bref, je veux de la légende qui performe !

Shaï

Avec Breanna Stewart, même sur une jambe, j’aurais choisi Seattle sans une once d’hésitation. Là, c’est plus compliqué. Phoenix ne m’inspire pas plus confiance que ça non plus, et sans les coups de chaud de Sophie Cunningham, le Mercury aurait chuté face à New York. La défense de Seattle m’inquiète un peu, notamment pour gérer Brittney Griner, mais le Liberty a montré la voie en la matière. Sans certitude aucune, je vais miser sur le Storm. L’occasion est trop belle pour Jewell Loyd de montrer qu’elle peut être une superstar et pas juste un lieutenant de luxe.

Florian

Sans Stewie et vu la dynamique de fin de saison, je vois Phoenix l’emporter. L’opposition devrait être sympa entre 2 équipes qui joueront leur carte à fond. On attend une grosse partie de Sue Bird et une Jewell Loyd en mode pyromane mais Brittney Griner et Skylar Diggins-Smith me semblent plus solides. Et je prie pour qu’il ne s’agisse pas du dernier match en carrière de Sue Bird.


D’accord avec nous ? Rendez-vous sur les réseaux pour en discuter et ce dimanche pour voir si nos prédictions se révéleront bonnes.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !