Le récap de la semaine – épisode 5

Nous voici désormais à moins d’une semaine de la conclusion de la saison régulière. La plupart des tickets pour les playoffs sont désormais actés. Reste à déterminer le positionnement exact de chacun. Comme chaque semaine, nous vous faisons un résumé des événements passés et à venir. Un condensé pour vous remettre à niveau puisque les événements se succèdent si vite.


Une fois n’est pas coutume, nous nous sommes permis de passer une semaine pour vous proposer ce récap. En effet, cela n’aura pas pu vous échapper, la semaine dernière aura été chamboulée sur la planète basket et dans le monde du sport en général. Accompagnant leurs homologues de la NBA, les joueuses ont décidé de ne pas jouer plusieurs matchs en raison d’une énième bavure policière à l’encontre d’une personne de couleur.

L’image a fait le tour des réseaux sociaux, les joueuses et le staff des Washington Mystics sont ainsi arrivés à leur match habillés de t-shirt blancs avec le nom de Jacob Blake épelé sur le devant et 7 marques sanglantes dans le dos, en rappel des 7 balles tirées dans son dos. Une image forte.

Résultats de la semaine

Voir nos articles récapitulatifs de matchs

Classement provisoire

🔔 Actualisé en date du 07/09/2020


🧐 Le match de la semaine : Seattle Storm 90 – 89 Los Angeles Sparks (04/09)

Un affrontement entre deux équipes de haut de tableau à l’approche des playoffs est souvent la promesse d’une rencontre de haute volée. Mais si en plus de cela, vous ajoutez un match serré de bout en bout, des stars qui répondent présentes et fournissent de belles perfs, une jeune talent en la personne de Jewell Loyd qui sort de sa boîte au bon moment et enfin, une pointe de drama en toute fin de rencontre, vous avez le cocktail parfait pour avoir le match de l’année.

Jewell Loyd, parlons en justement. Déjà très en jambe depuis le début de saison, elle a sorti ce vendredi soir une performance de star (25 points) pour accompagner sa franchise player mais ne s’est pas contentée de ça. Dans un finish complètement fou, qui aura vu chaque équipe reprendre plusieurs fois le lead sur seulement quelques secondes, la partie en arrive à 0.8 seconde et un avantage de 2 points pour les Sparks. Tout Los Angeles s’imagine alors avoir partie gagnée. Et pourtant, Derek Fisher, coach des Sparks, sait mieux que quiconque à quel point une rencontre peut se retourner en quelques dixièmes.

Jewell reçoit la balle et dégaine instantanément. Ficelle. Victoire du Storm. La polémique enfle alors. A-t-elle posé le talon sur la ligne ? Est-elle dehors ? Le shoot est-il valide ? L’histoire retiendra seulement qu’après les 0.4 seconde de Fisher en 2004 et le lendemain d’un shoot tout aussi incroyable des Toronto Raptors avec 0.5 secondes à l’horloge, Jewell aura elle aussi marqué un shoot d’une incroyable clutchitude.

👉 Récap du match

La performance de la semaine

Courtney Vandersloot vs Indiana Fever (31/08) : 13 points, 2 rebonds, 18 passes, 2 interceptions, 1 contre

Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de battre un record. Encore moins quand ce record tient depuis 1999 des mains d’une légende : Ticha Penicheiro. Le record en question ? Le nombre de passes décisives délivrées sur un match. Ticha avait alors jusque là réalisé la performance de 16 passes par deux fois. On savait que Sloot avait ce record dans les mains. Encore fallait-il le concrétiser.

Pour ce faire, plusieurs ingrédients étaient réunis ce 31 août. Tout d’abord une équipe du Fever bien en place pour devenir la victime du soir de la vista de Courtney. En effet, la défense collective du Fever ne fait pas rêver et les multiples backdoors laissées ouvertes ont bien aidé la meneuse du Sky à délivrer les caviars. Enfin, il fallait également des coéquipières en forme pour mettre leurs tirs. Et quel meilleur symbole que de battre ce record avec une passe pour sa comparse de backcourt, et accessoirement épouse, Allie Quigley. Le même schéma se répétera quelques instants après pour enfoncer un peu plus le clou et poser ce nouveau record à 18 passes. Une soirée de rêve pour le couple Vanderquigs, et pour Courtney Vandersloot en particulier.

👉 Récap du match

Focus : Chicago patine

Depuis ce match historique à la passe de Courtney Vandersloot, Chicago vient d’enfiler trois défaites d’affilée. L’équipe pointe désormais à la 6e place du classement et ne peut plus, mathématiquement, prétendre à mieux que la 5e place, synonyme de premier tour à élimination directe.

A la décharge du Sky, les absences combinées de Diamond DeShields et d’Azura Stevens pèsent fort dans la balance et l’équipe a des difficultés à retrouver son équilibre de début de saison. La défense intérieure est toujours aussi friable mais ne peut plus être compensée par une présence athlétique sur les ailes. Pour palier à ces absences, coach Wade a titularisé au choix Ruthy Hebard ou Gabby Williams, sans que ces choix ne soient particulièrement convaincants et que ces joueuses n’arrivent à peser suffisamment.

De son côté, Courtney Vandersloot continue sa distribution de caviar. Depuis sa soirée historique, Sloot tourne à 13 passes de moyenne. A ses côtés, Allie Quigley tourne, elle à 19 points sur ces 3 derniers matchs. Pas de soucis à se faire donc du côté du backcourt mais le couple le plus sympathique de toute la ligue ne peut pas tout faire tout seul. En attendant, ce bilan collectif risque malheureusement de peser fort dans la balance pour le dossier de MVP de Courtney.

Le point sur les rookies

Parmi les rookies, Crystal Dangerfield continue son bonhomme de chemin en direction du trophée de Rookie de l’année. La meneuse petit format de Minnesota a encore proposé de très belles performances avec régularité. Les Lynx pointent désormais à la 4e place et Crystal n’y est pas pour rien.

Au rayon bonnes nouvelles, cette quinzaine a vu le retour sur les parquets de Chennedy Carter. Si ses premiers pas en tenue depuis sa blessure n’ont pas été flamboyant avec seulement 3 petits points face à Minnesota justement, Chennedy a enchaîné juste derrière avec deux matchs à plus de 20 points (26 et 22) pour se rappeler au bon souvenir de tout ceux qui l’avaient déjà oubliée.

Côté francophonie, la belge Julie Allemand connait une passe un peu plus compliquée. Au niveau individuel, ses stats restent tout à fait constantes et extrêmement correctes mais son équipe ne gagne plus. Le bilan du Fever sur la période est de 6 défaites en 6 matchs. Son entente sur le terrain avec Candice Dupree ou Natalie Achonwa semble toujours au beau fixe mais on ne peut pas en dire autant du reste de l’effectif qui peine à produire un jeu suffisamment consistant et à aller chercher les victoires. On sent par moment la frustration poindre dans le chef de la liégeoise et on ne peut pas vraiment lui en vouloir.

Rookie de la semaine : Satou Sabally

Satou semble enfin s’être mise en route et trouver son rythme et sa place au sein de l’effectif de Dallas. Sur cette période, l’ancienne d’Oregon a tout d’abord brillé dans la défaite face aux Aces avec 28 points, 11 rebonds et 3 contres. Elle a ensuite enchaîné avec 2 autres beaux double-double plein d’assurance.

On voit désormais toute la polyvalence dont peut faire preuve Satou et l’équilibre qu’elle peut apporter à cette équipe. Si l’on rajoute à cela sa belle agressivité – elle est la rookie qui provoque le plus de lancers sur cette quinzaine, on obtient un cocktail très sérieux. Ce réveil tardif sera-t-il suffisant pour revenir dans la course à la rookie de l’année ? Rien n’est moins sur puisqu’en face, Crystal Dangerfield ne faiblit pas mais ce retour en forme de Satou n’est pas pour déplaire aux fans de basket que nous sommes.

Le 5 majeur de la semaine

1. Courtney Vandersloot (Sky) : Ce n’est pas tous les jours que l’on peut battre un record vieux de 21 ans. On vous le concède, le bilan collectif sur la période n’est pas très réluisant pour Sloot mais quand vous tournez à plus de 12 passes pour seulement 3 pertes de balles, vous avez gagné le droit de figurer à la mène de n’importe quelle équipe, y compris notre équipe-type de la semaine.

2. Skylar Diggins-Smith (Mercury) : (voir MVP de la semaine)

3. Breanna Stewart (Storm) : Le bilan de Stewie sur cette période ? 5 victoires pour 0 défaites et des lignes de stat en mode minitel. Le Storm est en tête de la ligue et a désormais creusé un petit écart. Rien n’est joué mais la première place commence gentiment à se parer d’émeraude.

4. Candace Parker (Sparks) : Ses 3 derniers matchs on été d’une grand violence statistique. CP3 est fâchée et a décidé de faire payer tous les adversaires qui passent à sa portée. On cherche encore le domaine du jeu dans lequel Candace a des défauts.

5. Brianna Turner (Mercury) : Sur la simple qualité de performances sur la période, A’ja Wilson aurait sans doute mérité de compléter notre quintet. Mais nous ne pouvions passer à côté de celle qui est, sur les 6 derniers matchs, la meilleure rebondeuse (12.8 reb/m) et contreuse de la ligue (4.0 blk/m). L’absence de Brittney Griner n’a pas effrayé la sophomore qui a relevé le défi et s’est parfaitement intégrée dans ce rôle d’intérieure besogneuse. Et ça marche, puisque Phoenix est désormais sur une magnifique dynamique. Brianna commence même à être mentionnée dans la course à la Defensive player of the year et ce n’est pas usurpé.

Mentions honorables : A’ja Wilson, Diana Taurasi, Arike Ogunbowale

MVP de la semaine : Skylar Diggins-Smith

Nous aurions pu y associer Diana Taurasi et consacrer le backcourt de Phoenix en entier tant les deux joueuses ont été complémentaires dans la bonne dynamique actuelle du Mercury. Privées de Brittney Griner et de Bria Hartley, les deux arrières se sont retroussé les manches pour porter leur effectif vers la victoire.

Skylar, après un début de saison parfois timide, semble maintenant trouver ses marques et joue à son meilleur niveau. Elle a ainsi sorti récemment quelques grosses soirées au scoring pour porter son équipe et montrer qu’elle est désormais le présent de cette équipe. Une belle réponse pour tout ceux qui doutaient de sa capacité à revenir après sa grossesse et la période difficile qui a suivi. Elle retrouve le sourire avec Phoenix et quand elle se met en route, toutes les défenses tremblent. D’autant plus quand, à ses côtés, Diana Taurasi semble oublier les années qui pèsent sur ses épaules pour nous proposer une mamba attitude à chaque rencontre.

Les matchs à ne pas manquer

Croyez le ou non mais il ne reste déjà plus qu’une semaine de match pour terminer cette saison régulière. Si la plupart des spots de playoffs sont désormais attribués ou pressentis, le classement pourrait encore évoluer. Certaines rencontres entre cadors pourraient donc valoir leur pesant de cacahuètes à l’approche du bouquet final. Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons deux rencontres à ne pas manquer pour cette fin de régulière qui s’annonce palpitante.

🤩 Los Angeles Sparks – Las Vegas Aces : nuit de samedi à dimanche 3h00

Actuellement respectivement 2e et 3e du classement avec un demi-match d’écart, il est très probable que la course à la deuxième place soit toujours ouverte au moment où le coup d’envoi de la rencontre sera sifflé. Cette deuxième place a toute son importance puisque, pour rappel, les 2 premières équipes qualifiées sont exemptées de premier et deuxième tour de playoffs et ne commencent à jouer qu’à partir des demi-finales. Il y aura un donc un petit avant-goût de post-season lors de cette confrontation entre deux équipes aux armadas impressionnantes.

🤩 Las Vegas Aces – Seattle Storm : nuit de dimanche à lundi 3h00

Si les Las Vegas Aces ont survécu à la confrontation face aux Sparks, il est alors possible que la première place soit encore accessible lors de cette dernière journée. Affrontement en back-to-back pour l’effectif de Bill Laimbeer qui devra surmonter la fatigue pour espérer battre à nouveau Seattle. Au vu des deux autres rencontres de la soirée (Dallas – New York et Washington – Atlanta), nul doute que nous aurons là la rencontre la plus relevée de cette soirée de clôture. L’occasion également pour A’ja Wilson et Breanna Stewart d’essayer une dernière fois de marquer les esprits dans la course qui les oppose pour le trophée de MVP.


Nous voilà arrivé au bout de ce cinquième récap. La dernière ligne droite se profile devant nous. Dimanche prochain, les jeux seront faits et nous pourrons attaquer la plus belle période de l’année, aussi courte soit-elle, les playoffs WNBA !

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !