Dallas se qualifie pour les playoffs alors que Connecticut est imbattable !

Dallas Wings 77-76 New York Liberty

Que d’enjeux dans ce match… Et nous avons été servi niveau suspense ! A l’issue d’une bataille de 40 minutes et de nombreux renversements de situation, Dallas est sorti gagnant de cette lutte et remporte donc son ticket pour les playoffs (la dernière qualification remontait à 2018). A titre personnel, j’attendais beaucoup de New York et Dallas que je vois comme les 2 équipes qui montent en WNBA et en un match, j’ai été confortée dans mes opinions (Ca rassure après avoir complètement foiré mon pronostic sur le Connecticut Sun mais ça fera l’objet d’un autre article 😅).

Après un bon début du match de Dallas, New York a haussé le ton dans les 2ème et 3ème quart-temps, réussissant à distancer Dallas. Mais le début du 4ème quart-temps a sonné la révolte pour les Wings qui sont parvenues à refaire leur retard. A 5 minutes de la fin du match, c’était à nouveau égalité. Avec tout le public du College Parc Center derrière elles, les joueuses de Vickie Johnson ont assuré la victoire : le contre d’Allisha Gray sur Sabrina Ionescu dans les dernières secondes, le retour triomphant de Satou Sabally après 2 mois d’arrêt pour blessure, l’apport fou de Marina Mabrey, que cette équipe de Dallas était belle.

Mais pour faire un beau match, il faut un bel adversaire et New York a été à la hauteur. Là aussi, le retour de blessures des cadres montre à quel point une saison au complet aurait été encore plus excitante pour New York. Quand on voit Sabrina Ionescu ou Natasha Howard au niveau où elles ont joué cette nuit, il y a de quoi nourrir des regrets mais rien n’est encore fait pour New York qui suivra avec attention le match entre le Sky et les Mystics ce soir. Et puis, il faudra affronter le Sun et le dernier match aura lieu contre… les Mystics. Gloups !

Phoenix Mercury 67-76 Connecticut Sun

Premières de la ligue, série de 12 victoires en cours : la WNBA peut bien nous mettre des alertes sur un nouveau dunk de Brittney Griner (arrêtez de faire ça !), la grosse performance est bien du côté du Connecticut Sun cette saison. Et ce soir, Jonquel Jones et son orchestre ont encore déroulé leur basket face à une équipe du Mercury privée de Diana Taurasi. Mais honnêtement, même si DT avait été là, elle n’aurait pas réussi à freiner le Sun.

Connecticut a mené le match de bout en bout, jamais inquiétées malgré une Brittney Griner des grands soirs (25pts, 12rbs, 3blk). Même quand Jonquel Jones shoote à 27% et Dewanna Bonner à 25%, le Sun ne tremble pas.

La grande force de Connecticut, c’est définitivement le camouflage : derrière ses locomotives, il y a des joueuses dont les lignes de stats ne disent rien, paraissent même insignifiantes et pourtant, quand on regarde les matchs, on se rend vite compte de leur apport du terrain. Briann January, Jasmine Thomas, JE VOUS VISE !

Plus rien ne viendra bousculer le Sun qu’on ne reverra qu’à la dernière phase des playoffs. Pour le Mercury, par contre, il y a une 4ème place à chiper aux Lynx. Affaire à suivre !

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !