Le récap de la semaine – épisode 9

Nous voici désormais arrivé à la trève olympique et un peu plus de la moitié de la saison régulière est derrière nous. Place au All-Star Game, au repos et aux Jeux Olympiques maintenant. En attendant, comme chaque semaine, nous vous faisons un résumé des événements passés et à venir. Un condensé pour vous remettre à niveau si vous avez passé la semaine sur les plages ou au fond des bois.

Résultats de la semaine


🔥 Nos articles récapitulatifs de matchs

Classement provisoire


🔔 Actualisé après les matchs du 11/07/2021

Le match de la semaine


Washington Mystics 89-85 Chicago Sky (10/07)

Les émotions ne sont jamais absentes lorsque l’on regarde un match des Washington Mystics. Capables du pire comme du meilleures, les joueuses de Mike Thibault ont malheureusement fait de l’inconstance une habitude cette saison. La faute, il faut bien l’avouer, à des blessures qui ont plombé l’effectif. Ce vendredi néanmoins l’issue fut heureuse face à un Chicago Sky pourtant bien armé et désormais bien lancé dans sa saison.

C’est Washington qui attaque gros d’entrée et prend rapidement le lead avant que Chicago, petit à petit ne grapille l’avance. Comme bien souvent cette saison, Washington va jouer à se faire peur et laisser filer son avance au cours d’un 4e quart temps fébrile. Au point que Chicago ne reprenne l’avantage à quelques secondes de la fin. Un rebond offensif de Tina Charles arrachera la prolongation. Derrière, malheureusement, Chicago se perdra dans ces dernières minutes avec des errements défensifs et une inefficacité défensive. Ça passe pour Washington. Ce n’est que partie remise pour Chicago. Et pour les supporters neutres ? Une bonne partie de basket à (re)voir.

La performance de la semaine


Brittney Griner vs Las Vegas Aces (07/07)
33 points, 10 rebonds, 5 passes et 3 contres

On a beaucoup critiqué Brittney Griner pour son inconstance et celle de son équipe cette saison. Pointée comme une déception lors de notre dernier podcast, il faut croire que l’équipe de Phoenix faisait partie de nos auditeurs pour s’être senti investi de la mission de nous fermer gentiment nos bouches cette semaine, Brittney Griner en tête. Avec une ligne de stat en mode code wifi, 33-10-5-3, Brittney a rappelé à tout le monde quel monstre de domination elle pouvait être. Elle en a d’ailleurs été élue joueuse de la semaine à l’ouest, et c’est on ne peut plus mérité.

Il faut dire que la situation lui avait été servie comme sur un plateau avec l’absence de Liz Cambage de part le coup de vice la décision de Sandy Brondello. Cette dernière, coach de Phoenix mais également de la sélection Australienne, avait fait appeler toutes les internationales, dont Liz Cambage, pour préparer les jeux olympiques, les rendant indisponibles pour leur franchise. La même Sandy Brondello étant pourtant bien présente sur le banc du Mercury. Un fait qui n’aura pas manqué de faire couler beaucoup d’encre, d’autant plus quand la situation s’est répétée pour la rencontre face au Storm quelques jours plus tard.

Focus


C’est l’heure de la trêve

Voici désormais venu le temps de la trêve olympique. Pendant un mois, la WNBA se mettra en pause pour laisser à la place à la grand messe sportive des nations à Tokyo.

Pour les joueuses qui n’auront pas l’honneur d’aller défendre les couleurs de leur pays à Tokyo, la trêve olympique est l’occasion de prendre un repos bien mérité ou de panser ses blessures. Plusieurs équipes attendaient cette trêve avec impatience et l’espoir de voir leurs joueuses blessées revenir en forme au sein de l’effectif. On pense à Natasha Howard pour New York et bien évidemment Elena Delle Donne à Washington. Si le retour de Natasha semble proche – on l’a vu un peu toucher le ballon en préambule des derniers matchs du Liberty – le retour d’Elena semble plus hypothétique. La franchise et la joueuse indiquent que les progrès sont quotidiens mais un retour pour le mois d’août n’a pas été confirmé. La trêve permettra néanmoins aussi à Myisha Hines-Allen de revenir au niveau et aider les Mystics en deuxième partie de saison.

La trève, c’est aussi l’occasion de relancer une dynamique qui paraissait grippée. On pense tout de suite à New York, qui paraissait à la traîne ces dernières semaines. La pause permettra probablement à Sabrina Ionescu de mettre ses pépins physiques derrière elle et à toute l’équipe de se recentrer et sortir de cette phase négative. On espère également qu’Atlanta profitera de cette parenthèse pour mettre de l’ordre en interne. Nous vous parlions la semaine dernière du flou artistique et de la tension qui semble régner dans le vestiaire. Renée Montgomery et consort seraient bien inspirés de mettre ce mois à profit pour mettre les choses à plat et aller de l’avant. Enfin, en parlant de repos, comment ne pas penser à une équipe comme Connecticut. On sait la propension de Curt Miller à faire jouer une rotation très réduite et tirer sur la corde de ses titulaires. Ce mois arrive à point nommé pour reposer les Jonquel Jones, Jasmine Thomas et autre Briann January.

Mais la trêve, c’est aussi le risque de voir de belles dynamiques s’effriter. Indiana vient ainsi d’engranger 3 victoires d’affilée, ce qui paraissait désespérément impossible en début de saison. Attention à ne pas perdre cette belle lancée. Dans une moindre mesure, Minnesota marche sur l’eau depuis 2 ou 3 semaines et la trêve pourrait également les couper dans leur élan mais pour le coup, nous avons moins d’inquiétude. Il s’agissait pour l’équipe d’enfin trouver son plan de jeu et que les nouvelles arrivées comprennent leur rôle. Une fois ce déclic atteint, on ne voit pas ce qui empêcherait la bande à Cheryl de reprendre là où elles s’étaient arrêtée dans un mois.

Le point rookies


Rookie de la semaine

Charli Collier

Petit coup de moins bien pour Michaela Onyenwere cette semaine et c’est l’occasion pour Charli Collier de rappeler qu’elle faisait également partie des espoirs de cette draft, avec son choix numéro 1.

Bénéficiant de 17,5 minutes par match, Charli a proposé 7,5 points et 6 rebonds de moyenne. Soit un apport plus que bienvenu pour Dallas, même si les victoires n’ont pas été au rendez-vous.

Avec un temps de jeu avoisinant également les 20 minutes, grâce/à cause de la suspension de Chennedy Carter, Aari McDonalds en a également profité pour essayer d’avoir un impact sur son équipe d’Atlanta. Le résultat collectif n’est pas probant mais Aari montre, semaine après semaine, qu’elle fait partie des rares rookies de cette cuvée à se montrer. Enfin, notons les prestations intéressantes d’Arella Guirantes. Nous sommes loin de la hype d’avant draft mais étant donné le caractère chaotique de son arrivée dans la ligue, on ne peut que se réjouir de la voir prendre un petit rôle au sein de l’effectif des Sparks.

Le 5 majeur de la semaine


  1. Skylar Diggins-Smith (Mercury) : On se demandait récemment si Phoenix ne tournait finalement pas mieux sans Diana Taurasi. Toujours est-il que la joueuse la plus constante de l’effectif cette saison joue à la mène. Skylar aura été très présente dans les victoire de Phoenix cette semaine.
  2. Layshia Clarendon (Lynx) : Minnesota est injouable actuellement en grande partie grâce au réveil de ses lignes arrières. Layshia ne pose pas toujours la ligne de stat la plus ronflante mais elle est toujours présente en régularité.
  3. Kayla McBride (Lynx) : Quand il s’agit de claquer des grosses stats pour le compte des Lynx, en revanche, Kaymac est bien présente. Enfin réconciliée avec son shoot, Kayla a proposé 25 points sur la tête de Dallas cette semaine. On fire
  4. Jonquel Jones (Sun) : Elue joueuse de la semaine à l’est, encore, Jonquel ne cesse de porter cette équipe de Connecticut qui ne cache pas ses ambitions. Actuellement bien installé en 3e position, le Sun lorgne désormais plus haut du côté de Vegas et Seattle. Jonquel est en mission et ne sera rassasiée qu’avec le trophée de MVP et le titre.
  5. Brittney Griner (Mercury) : Voir “MVP de la semaine”

Mentions honorables : A’ja Wilson, Sylvia Fowles, Tina Charles, Briann January, Breanna Stewart, Teaira McCowan

MVP de la semaine


MVP de la semaine

Brittney Griner

On avait peut-être oublié que Brittney Griner pouvait être aussi dominante. Souvent critiquée ces deux dernières saisons pour son inconstance et sa capacité à être totalement absente un match sur deux, Brittney a rappelé cette semaine qui elle était : Une pivot dominante de 2,06 m pour 91 kg dans la force de l’âge (30 ans) et sûre de ses forces.

Un petit 33-10 sur Vegas (la stat, pas le téléphone) et 29-15 sur Seattle, pas les plus petites adversaires, et Phoenix repart de l’avant. L’entente avec Skylar semble fonctionner. On attend désormais de voir Brittney briller avec Team USA à Tokyo.

Le match à ne pas manquer


All-Star Game : Nuit de mercredi à Jeudi à 1h00

C’est la grande fête du basket ! Cette année, la WNBA a innové en proposant une rencontre entre Team USA, sélectionnée pour les jeux olympiques prochains, et une sélection de All-Star parmi les joueuses restantes. Si l’on peut discuter de la pertinence de ce format et de la sélection qu’il entraîne, il permet néanmoins à Team USA de s’offrir un match de préparation face à une opposition sérieuse ainsi qu’une belle vitrine auprès du grand public. On attend avec impatience de voir quel sort Candace Parker voudra réserver à la sélection qui l’a si souvent snobée. Bonus, le concours à 3 points aura bien lieu également. C’est donc une belle soirée/nuit que nous devrions passer mercredi.


C’en est déjà tout pour ce huitième récap. Rendez-vous mardi prochain pour en débriefer le prochain volet.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !