Le Sky surprend les Lynx avec une Sloot royale, place à l’ogre Connecticut

76
-
89

Minnesota : Aerial Powers 24pts 5rbds 4asts Kayla McBride 19pts 7rbds Sylvia Fowles 17pts 8rbds

Chicago : Courtney Vandersloot 19pts, 5asts, 5rbds, 3stls Kahleah Copper 16pts 10rbds 4asts Azura Stevens 15pts 8rbds

Minnesota Lynx
Chicago Sky

Courtney Vandersloot est une femme de parole. La meneuse du Sky, meilleure passeuse de WNBA depuis 5 ans, avait promis d’être agressive offensivement contre Minnesota au 2e tour des playoffs. Il faut dire que Sloot en avait sans doute assez de ces éliminations en one-shot après avoir passé toute une saison à batailler. Chicago va enfin disputer une série complète en post-saison, pour la première fois depuis l’arrivée de James Wade sur le banc. Et la montée en pression de Vandersloot en attaque (19 points) y est pour beaucoup !

Le Sky a dominé les Lynx avec assurance dimanche et en montrant un visage que l’on avait que trop rarement vu durant la régulière. Le partage des tâches a été parfait au sein du collectif de Windy City, que l’on a toujours senti en contrôle et absolument jamais en réelle difficulté. Même lorsqu’Aerial Powers (24 points) s’est transformée en incontrôlable machine à scorer pour réduire l’écart en deuxième mi-temps, Chicago n’a pas paniqué. En forçant des pertes de balle et en tenant le choc à l’intérieur de façon presque inespérée contre Sylvia Fowles (17 points, mais 0 dans le 4e QT) et Napheesa Collier (8 points à 3/11), le Sky s’est offert le droit de défier le Connecticut Sun à partir de mardi.

Avec 5 joueuses entre 10 et 19 points et une Candace Parker presque exclusivement concentrée sur la chose défensive, Chicago a dynamité la belle dynamique sur laquelle surfait Minnesota depuis la deuxième partie de la saison. Des filles comme Kahleah Copper (16 points, 10 rebonds), qui continue de justifier son nouveau statut de All-Star, ou Diamond DeShields (14 points à 4/5), excellente en sortie de banc, ont permis, par leur énergie et leur efficacité supérieures, de prendre à revers une équipe qui s’avançait en favorite dans cette opposition. La paire Azura Stevens-Candace Parker, avec l’appui de Stef Dolson par séquences, a fait bien mieux que résister et s’annonce comme un vrai argument pour la suite de la campagne.

Qu’est-ce qui a donc fait dérailler le train des Lynx ? La performance de Chicago, pour commencer, dont Cheryl Reeve a reconnu l’excellence. Mais aussi le fait de ne pas avoir pu profiter plus de 11 minutes des services de Layshia Clarendon, trop touchée physiquement pour rester en jeu. Crystal Dangerfield n’a pas su être la chef d’orchestre dont avait besoin Minnesota pour offrir du répondant à Vandersloot et alimenter un peu mieux ses coéquipières. Le format, ensuite. Ces matchs couperets ont beau être excitants sur l’instant, on en ressort toujours avec le sentiment que les deux équipes méritaient de s’affronter à nouveau, comme lors de tous ces matchs du 1er tour.

Place à une montagne, désormais, pour Chicago. Le Sun a remporté ses 14 derniers matchs de saison régulière et s’avance au grand complet dans ces demi-finales, sans avoir dû batailler deux fois comme le Sky. James Wade et ses joueuses n’ont sans doute pas oublié que c’est cette même équipe de Connecticut, pourtant alors privée de Jonquel Jones, qui leur avait fait mordre la poussière au 2e tour la saison dernière. Le game 1 se tiendra dans la nuit de mardi à mercredi et c’est évidemment un rendez-vous incontournable.

Les highlights du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !