Le Storm prend une fessée contre Chicago et commence à inquiéter

75
-
107

Seattle Jordin Canada 17 pts 4rbds 3asts
Chicago Diamond DeShields 16pts 4asts Courtney Vandersloot 13pts 10asts Dana Evans 14pts

Ce n’est “que” de la saison régulière, mais on n’a tellement plus l’habitude de voir Seattle en difficulté que la sensation est curieuse. Le Storm s’est incliné pour la troisième fois de suite dimanche, à domicile, contre le Chicago Sky. Une mauvaise série peut arriver, surtout pour une équipe qui a perdu autant de joueuses importantes de son noyau dur des dernières années (Natasha Howard, Alysha Clark et Sami Whitcomb). Mais la manière avec laquelle les championnes en titre ont été giflées par le Sky pose question. On avait déjà compris cette saison que lorsque Chicago jouait en pleine possession de ses moyens, ce groupe avait les armes parfaites pour gêner Seattle. De là à imaginer un 3-0 sur l’ensemble des rencontres et une victoire 107-75 sur le parquet du Storm…

Deux jours plus tôt, Candace Parker s’était concentrée, avec brio, sur la tâche herculéenne de limiter l’impact de Breanna Stewart. Cette fois, elle aussi pu prendre un peu de plaisir en attaque. C’est un euphémisme tant CP3, sans doute sur l’euphorie d’avoir rencontré son idole Jay-Z, a fait un carnage en toute tranquillité : 25 points (son meilleur total de la saison) à 11/17, avec 9 rebonds, 3 passes et 2 contres. Le Sky a d’ailleurs fait pleuvoir sur la Angel of the Winds Arena, avec un récital à 3 points (15/22) incarné par Diamond DeShields (enfin !), Courtney Vandersloot ou la rookie Dana Evans (14 points en sortie de banc).

A côté de ça, le cinq très small du Storm avec trois arrières (Canada, Bird et Loyd) a énormément souffert en défense, ce qui est une constante ces dernières semaines. Histoire de compléter cette mauvaise soirée, Seattle a perdu Jordin Canada en cours de route. La meneuse s’est blessée au genou et va passer des examens dans les jours qui viennent pour connaître la gravité de la situation. Le rôle de l’ancienne joueuse de UCLA est fondamental, qu’elle soit titulaire ou remplaçante, et une longue absence serait un gros coup dur pour le groupe et sa rotation arrière en particulier.

Il y a aujourd’hui peu de chances que le Storm vienne déloger Connecticut et Las Vegas dans le top 2. Si ce scénario se confirme et qu’elles finissent 3e ou 4e, les joueuses de Noelle Quinn devront donc disputer un match à élimination directe plutôt qu’une série directement en demi-finales. Un format bien plus périlleux auquel elles ne sont pas habituées et qui pourrait bien chambouler la hiérarchie en WNBA.

Du côté du Sky, qui reste sur trois victoires de rang, le temps est au beau fixe et la mayonnaise semble avoir pris au meilleur moment de la saison. La cheville de Candace Parker ne l’a fait pas trop souffrir, le reste de l’équipe joue bien sa partition et même Diamond DeShields est sur une voie encourageante. Personne n’aura décemment envie de jouer Chicago dans un barrage…

Les temps forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !