Petit bilan de début de saison

Les différentes franchises ont toutes joué entre 7 et 11 matchs. La saison complète en comptera 32 et donc, pour certaines équipes, on est déjà aux tiers de l’exercice 2021. Alors, qui a déçu, surpris ou confirmé ?

Les bonnes surprises

  • Connecticut Sun : Les fans de WNBA, et j’inclus l’équipe de Swish Swish dans le lot, ont parfois la mémoire courte. En 2019, Jonquel Jones avait presque renversé les Washington Mystics à elle seule en finales. Elle ne joue pas en 2020 et voilà que nous classons presque tous le Sun dans le ventre mou du classement. C’était sans compter sur le retour en fanfare de la Bahamian Beast, toujours superbement accompagnée d’une équipe du Sun en pleine possession de ses moyens. Tout leur réussit d’ailleurs : l’équipe roucoule en dehors et sur les terrains. Connecticut partage ainsi la 1ère place du classement avec le Seattle Storm et demeure la seule équipe invaincue à domicile cette saison.
  • New York Liberty : Sur une pente un peu plus raide en ce moment – traduction polie d’une série de 3 défaites en cours – , on ne peut retirer à New York l’excellent début de saison réalisé par Betnijah Laney et consort. Malheureusement pour les filles de Walt Hopkins, Natasha Howard s’est blessée à peine arrivée. Le secteur intérieur est donc désertique mais ça ne doit pas gâcher la réussite de l’intégration des nouvelles recrues en cohabitation avec les jeunes pousses new yorkaises. La qualification pour les playoffs est toujours bien une possibilité avec un bilan positif de 5 victoires et 4 défaites et une 6ème place actuelle.
  • Los Angeles Sparks : On avait peut être enterré les Sparks un peu trop vite. Passés les 2 premiers matchs calamiteux et malgré la double blessure des soeurs Ogwumike, les Sparks présentent un bilan de 4 victoires et 3 défaites. Dans ces 4 victoires, 3 étaient contre des Sky en pleine déroute. Alors, coup de chance d’être tombé sur un Chicago groggy ou véritable tour de force des Los Angeles Sparks pour répondre à leurs détracteurs (Coucou moi 👋) ? On sera vite fixé car les Sparks sont l’équipe qui a le moins joué actuellement : on s’attend donc à voir plus régulièrement LA sur les parquets dans les jours qui viennent.

Les valeurs sures

  • Seattle Storm : Il y a l’Allemagne en foot et Seattle en WNBA. Si le Storm gagne un peu moins facilement et en muselant avec moins d’intensité ses adversaires, le bilan est finalement digne des championnes en titre : 8 victoires et 2 défaites. Le Storm est là où on l’attendait : au sommet.
  • Las Vegas Aces : Les Aces complètent le trio de tête aux côtés du Sun et du Storm. Une seule petite victoire les sépare du bilan des 2 locomotives. Las Vegas a en effet concédé 3 défaites pour 7 victoires mais c’est aussi l’équipe qui a le plus voyagé parmi les 3. A l’exception de la blessure d’Angel McCoughtry, déjà actée et presque digérée, les Aces évoluent tranquillement, profitant de la belle éclosion de Jackie Young et de la mise en place de l’hydre Wilson/Cambage.

Les faux départs

  • Chicago Sky : Sans aucun doute la plus mauvaise surprise de ce début de saison tant on attendait du Sky. Après un premier match plein de promesse, la cheville de Candace Parker a tourné et tout Chicago avec elle. Grâce à la victoire contre le Fever de cette nuit, les filles de l’Illinois se relancent mais il est plus que temps avec seulement 3 petits victoires pour 7 défaites.
  • Minnesota Lynx : En attendant l’arrivée de Napheesa Collier, les Lynx ont prolongé leur vacances en perdant 4 de leur 5 premiers matchs. Forcément, ça vous salit un peu le ratio. Depuis le retour de Phee, les Lynx ont renoué avec la victoire mais il leur manque encore un petit quelque chose pour retrouver la place qu’on leur réserve en tête de la ligue.
  • Washington Mystics : Elena Delle Donne est toujours sur la touche, en convalescence pour ses problèmes de dos. En attendant, Tina Charles est la meilleure marqueuse de la ligue et abat un travail monumental, bien aidée par l’arrivée tardive mais salvatrice de Myisha Hines-Allen. On sent bien que sans EDD, les Mystics sont un peu limitées mais avec le duo Myisha/Tina aux commandes, la vie a déjà l’air plus belle à Washington. Il n’empêche que la mise en place de tout cela a pris du temps et le bilan en a pâti : 3 victoires, 5 défaites et une 9ème place aux portes des playoffs.

Les équilibristes

  • Phoenix Mercury : 5 victoires, 4 défaites, le Mercury est là où on l’attendait. Toujours incapable de performer à 3, il a fallu attendre la blessure de Diana Taurasi pour que Brittney Griner se réveille. Skylar Diggins-Smith est royale depuis le début de la saison mais on n’imagine mal Phoenix sortir de ce milieu de classement qui lui colle à la peau depuis quelques saisons.
  • Dallas Wings : Après avoir essuyé plusieurs courtes défaites assez frustrantes, les Wings sont sur une série de 2 victoires et se rapprochent du ratio positif avec 4 victoires et 5 défaites. On entraperçoit de très belles choses pour Dallas qui pourrait, cette saison, réussir à raccrocher le train des playoffs.
  • Atlanta Dream : Le Dream avait bien démarré sa saison mais des rencontres contre les Lynx et le Storm les ont laissées sur une série de 3 défaites et un bilan qui a replongé dans le négatif avec 4 victoires et 5 défaites. Comme Dallas, Atlanta est un effectif jeune et ambitieux mais encore un peu trop court pour titiller le haut du classement. Par contre, l’idée d’aller chercher un peu d’expérience via une qualification en playoff est toujours à l’ordre du jour.

L’accident industriel

  • Indiana Fever : 11 matchs joués, 1 victoire et une série de 6 défaites en cours. Personne n’aime voir une équipe en souffrance à ce point et malheureusement, on n’entraperçoit pas ce qui pourrait aider Indiana à redresser la barre. Les 2 rookies du 1er tour de 2020 et 2021, Lauren Cox et Kysre Gondrezick, sont pour le moment dans le dur avec un temps de jeu famélique et des statistiques dans la lignée. Aucune raison de se réjouir dans l’Indiana, juste de gros espoirs pour les futures drafts pour les fans qui désireraient se fixer un objectif atteignable.
Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !