Phoenix écrase Vegas et se rapproche des Finales, Brianna Turner en fusion

87
-
60

Phoenix Brianna Turner 23pts 17rbds 2blks • Brittney Griner 18pts 11rbds 4asts 3blks
Las Vegas Liz Cambage 13pts 5rbds  • Dearica Hamby 10pts 7rbds 2stls

Pour qu’une équipe créé la surprise et réussisse une belle campagne de playoffs, il faut toujours qu’une joueuse connaisse une progression ou une explosion pas forcément attendue. Au milieu de joueuses plusieurs fois titrées ou multiples All-Stars, Brianna Turner est ce facteur X qui est en train de porter le Phoenix Mercury vers les sommets. Dimanche, lors du game 3 contre les Las Vegas Aces, Turner a explosé et la déflagration a causé des dégâts peut-être irrémédiables chez l’un des deux favoris pour le titre.

On connaissait Brianna Turner en formidable joueuse défensive – elle a été élue dans le meilleur cinq défensif pour la deuxième année consécutive – on la découvre en redoutable finisseuse et en joueuse intérieure dominante. Phoenix n’a pas laissé la moindre chance à Las Vegas, étrillé 59-28 au nombre de rebonds, et les 23 points, 17 rebonds et 2 contres de Turner y sont pour beaucoup.

Evidemment, jouer avec une Brittney Griner capable de montrer les muscles (18 points, 11 rebonds, 3 contres) quand le besoin s’en fait sentir, ou une Skylar Diggins-Smith apte à compenser sa maladresse (2/9) par une distribution de caviar (9 passes), ça facilite les choses. Alors qu’elle sort d’un match légendaire à 37 points et attend nerveusement l’accouchement de sa femme Penny Taylor, Diana Taurasi n’a pas eu besoin de bêler aussi fort que dans le game 2.

C’est simple (et assez malheureux pour le suspense), Las Vegas n’a pas existé dans ce match et voilà deux rencontres que l’on ne reconnaît pas les Aces sereines et chirurgicales de la saison régulière. Être autant dominées au rebond quand on compte A’ja Wilson, Liz Cambage et Kiah Stokes dans sa raquette, c’est presque une hérésie. Wilson, censée être la chef de file de l’équipe depuis son titre de MVP l’année dernière, a d’ailleurs été la plus en difficulté dans ce match. Outre ses 8 points à 2/14, la star de Sin City a été dévorée dans l’engagement et la combativité, notamment par Brianna Turner. On ne peut pas croire que Bill Laimbeer ne va pas tenter de redistribuer les cartes avant le game 4 qui pourrait précipiter Vegas vers une élimination prématurée. C’est dans ces moments-là que Angel McCoughtry, redoutable en playoffs l’année dernière, manque particulièrement au groupe. La joie de son retour finalement juste symbolique il y a quelques semaines s’est vite dissipée.

La fête a en tout cas été belle pour les joueuses du Mercury, dans une ambiance assez chaude et qui promet de l’être encore plus pour le game 4 dans trois jours. Chris Paul (déjà présent ce soir) et les Suns se sont assurés que la salle soit remplie à la hauteur de ce que mérite cette équipe, combative et implacable depuis le début des playoffs.

Les temps forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !