Preview Saison 2022 : Phoenix Mercury

Phoenix Mercury : Bilan Saison 2021

📈

  • 19 Victoires – 13 Défaites
  • 5ème de la régulière
  • Finalistes (vs Chicago Sky)
  • Brittney Griner et Skylar Diggins-Smith élues All-WNBA First Team
  • Brianna Turner élue All-Defensive First Team
  • Brittney Griner élue All-Defensive Second Team

✍️ Mouvements de l’intersaison

👋 Départs : Sandy Brondello (coach, New York), Kia Vaughn (Atlanta), Bria Hartley (Indiana), Alanna Smith (Indiana), Megan Walker (Atlanta)

🤝 Arrivées : Vanessa Nygaard (coach, Las Vegas), Diamond DeShields (Chicago), Tina Charles (Washington), Kristin Anigwe (Los Angeles), Emma Cannon (Indiana), Leaonna Odom (New York), Maya Dodson (Draft), Sam Thomas (libre), Jeannie Simms (libre), Kiana Williams (libre)

Après 7 ans de bons et loyaux services, Sandy Brondello a quitté le Mercury pour prendre la direction de New York. C’est une petite révolution de palais à Phoenix, qui a décidé de confier les clés à Vanessa Nygaard. Jamais head coach auparavant au plus haut niveau, l’ancienne joueuse de Stanford va devoir faire ses preuves à vitesse grand V, tant cette équipe a mine de rien une fenêtre de tir assez courte. Le Mercury ne s’est pas contenté d’un changement de coach, puisque malgré leur statut de finaliste, les filles de l’Arizona ont vu débarquer une pointure de plus avec Tina Charles, qui a fait un sacrifice dans l’espoir de remporter sa première bague, mais aussi Diamond DeShields, en quête d’un nouveau souffle et d’un nouveau défi après le titre remporté avec Chicago.

🔍 Le point sur l’équipe

Roster :

En date du 01/05/22

Evidemment, l’absence de Brittney Griner, toujours détenue en Russie à l’heure de ces lignes et dont le retour n’est malheureusement pas prévu dans l’immédiat, jette une ombre sur ce début de saison. Mais en tentant de garder la tête froide et en observant ce roster, on peut quand même se dire que le Mercury a une force de frappe importante. Si “BG” revient en cours de route et mentalement prête, l’équipe pourrait même être qualifiée de terrifiante, puisque l’on parle quand même du finaliste sortant auquel s’est ajoutée la meilleure marqueuse de WNBA, Tina Charles, accessoirement l’une des 25 meilleures joueuses all-time, mais aussi Diamond DeShields. Même si elle n’a plus montré son meilleur visage depuis 2019, la championne en titre avec Chicago conserve un potentiel important et peut bénéficier de ce changement de paysage.

Cinq Majeur présumé :

  1. Skylar Diggins-Smith
  2. Diana Taurasi
  3. Diamond DeShields
  4. Brianna Turner
  5. Tina Charles

Autour, rappelons que Skylar Diggins-Smith sort d’une superbe saison achevée dans le meilleur cinq WNBA et que Brianna Turner a fini dans le meilleur cinq défensif, tout en restant l’une des joueuses les plus sous-cotées de la ligue. Ah, oui, il y a aussi cette “petite” joueuse bientôt quadra qui reste une tueuse de sang froid en attaque : Diana Taurasi. Sur le banc, la re-signature de Sophie Cunningham est une bonne nouvelle, en plus de la présence de la coqueluche Shey Peddy ou de Kia Nurse, qui revient de sa grave blessure au genou. Avec ou sans Brittney Griner, Phoenix ne visera rien d’autre qu’un retour en finale, même si ce sera bien entendu plus compliqué sans elle dans un premier temps.

🤩 Le Point Fort : L’expérience

Si on se met à compter le nombre de distinctions individuelles, de participations au All-Star Game, de présences dans des meilleurs cinq de la saison ou défensifs, mais aussi de sacres avec Team USA, Phoenix sort du lot. A ce niveau et pour réussir à briller en playoffs, l’expérience, collective et individuelle, n’a pas de prix. Le Mercury a les deux, même si l’absence de Brittney Griner est forcément handicapante dans cette optique. La majorité des joueuses qui composeront la rotation serrée de Vanessa Nygaard ont fait partie de l’aventure en 2021 et les deux nouvelles membres principales, Tina Charles et Diamond DeShields, ont une connaissance de ce qu’est le succès. Cela pourrait bien payer le moment venu.

😫 Le Point Faible : une coach rookie

Être un head coach rookie au plus haut niveau peut ne pas vous empêcher de gagner immédiatement. Steve Kerr en est la preuve. Simplement, il ne sera pas simple pour Vanessa Nygaard, que l’on savait très appréciée par plusieurs membres du groupe avant même qu’elle n’ait eu le job, de répondre aux énormes attentes d’emblée. Jusqu’à présent, Nygaard a toujours été assistante en WNBA, sur de courtes périodes avec San Antonio et Las Vegas. Le reste de son expérience vient du milieu NCAA et high school, ce qui n’est pas exactement le même monde. On ne demande qu’à être convaincus et à voir d’elle autant d’aisance et de perspicacité sur le banc que sur ses premières conférences de presse.

🧐 La joueuse à suivre : Tina Charles

On a osé douter de Tina Charles la saison dernière à Washington et elle a immédiatement lancé le Tina Charles Revenge Tour pour faire taire ses détracteurs. On ne prendra pas ce risque cette fois, après avoir vu l’ancienne MVP devenir meilleure scoreuse de la ligue et porter les Mystics sur ses épaules toute la saison, même si celle-ci a fini sur un échec. La voilà à Phoenix après avoir accepté un sacrifice financier dans le but non-dissimulé d’aller chercher la première bague de sa carrière. En l’absence de Brittney Griner, avoir Charles à l’intérieur est un luxe incroyable, même si elle aura sans doute un peu plus de pression que ce à quoi elle s’attendait en signant pour le finaliste en titre où figuraient à la base autant de camarades de Team USA. Phoenix aura besoin qu’elle soit sur un tempo similaire à celui de l’an dernier et son association avec l’excellente Brianna Turner sera intéressante à observer.

🔮 Pronostic

Florian : Voilà sans doute le pronostic sur lequel je suis le moins serein. Il fallait bien sortir quelqu’un des playoffs et j’ai donc placé le Mercury en 9e position. Je pense que l’absence de Brittney Griner est de nature à faire dérailler le groupe, surtout avec la présence d’une nouvelle coach. Tina Charles est là pour la remplacer et fera sans doute, à titre individuel, des stats indécentes à nouveau. Mais cela peut-il faire gagner collectivement ?J’ai des doutes. Je m’apprête donc à un Tina Revenge Tour saison 2 pour me faire mentir et rendre mon pronostic ridicule d’ici deux mois.

Ghislain : Le chamboulement à Phoenix a été réel, une nouvelle coach (rookie) et les arrivées de Tina et Diamond. L’équipe risque de mettre un peu de temps à trouver une identité de jeu et de la complémentarité. J’ai fait le pari (malheureusement) que BG ne pourrait pas jouer et sans elle cette équipe a du talent mais aura besoin de construire un nouveau collectif, ce qui prendra du temps. A voir également comment le coté soliste de Tina peut s’exprimer avec plus de talent autour d’elle. C’est donc pour cela que je les vois reculer et prendre la dernière place qualificative en PO, la 8e

Shaï : J’ai été un peu plus optimiste que mes camarades. Je vois Tina Charles s’adapter à sa nouvelle situation et le reste du groupe mené par une Diana Taurasi qui m’a semblé particulièrement affamée de haut niveau et d’embrouilles, est quand même très compétitif aussi. Sur la lancée de leurs beaux playoffs et avec un effectif qui tient la route même sans BG – observez bien la saison de Brianna Turner – je vois le Mercury limiter la casse et prendre la 6e place.

Romain : La saison s’annonçait très intéressante avec sur le papier un duo Griner/Charles et un nouveau coaching après le départ de Brondello. Mais avec la situation internationale et Griner toujours bloquée, va démarrer de manière plutôt compliquée, d’autant que Diana Taurasi continue d’empiler les bougies. Je suis assez peu confiant dans ce que le Mercury pourra proposer et les mets aux portes des playoffs, à la 9eme place.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !