Une remontée incroyable et un premier titre historique pour le Chicago Sky

80
-
74

Chicago Allie Quigley 26pts 5rbs • Candace Parker 16pts 13rbs
Phoenix Brittney Griner 28pts 7rbs • Skylar Diggins-Smith 16pts 8ast

Après la vilaine correction du Game 3, pas mal d’habitants de Chicago ont mis le champagne au frais dans l’espoir de fêter le premier titre de l’histoire de leur franchise. Il faut dire que l’histoire serait belle : un premier titre à la maison, comme une revanche des Finals de 2014 où Phoenix avait sweepé Chicago. Attention néanmoins à un potentiel réveil de Phoenix qui pourrait forcer un Game 5 : Diana Taurasi et sa clique sont capables de tout, elles nous l’ont assez démontré.

Le match commence sur un rythme soutenu et, ô joie, le Mercury est bien là. Ca aurait été dommage de ne pas assister à une vraie rencontre de Finals pour la seconde fois d’affilée. Phoenix prend d’ailleurs un léger avantage dans ce 1er quart-temps, profitant d’une certaine maladresse à distance de Chicago. Diana Taurasi écope très vite d’une faute technique et fait monter la tension. Ca occupe pas mal les esprits et laisse un peu d’espace à Skylar et BG pour aider Phoenix à mener : 25 à 28.

Dès la reprise, le Sky reprend rapidement le contrôle de la rencontre grâce à une Courtney Vandersloot des grands soirs. On se dit que le vent a tourné, que Chicago file vers son titre. C’est à ce moment que le Mercury, sous l’impulsion de Brittney Griner, s’offre un run 9-0 pour rentrer aux vestiaires avec un petit bol d’air sur le marquoir : 37 à 44.

Le 3ème quart-temps est toujours à l’avantage de Phoenix même si Chicago ne baisse pas les bras et fait le forcing mais l’adresse extérieure n’est absolument pas au rendez-vous. Le duo Sloot/CP3 fait une démonstration en fin de quart-temps mais malgré cela, le Mercury est en tête avec 9 points d’avance.

Ce quatrième quart-temps est fou ! D’un côté, Phoenix se liquéfie complètement : bien trop de ratés, notamment sur des lay ups qui semblaient tout cuits. De l’autre côté, Allie Quigley prend feu, tout simplement. Elle enchaine 3 points sur 3 points alors que Phoenix perd pied et voit son avance fondre comme neige au soleil. Dans une ambiance de folie, Stef Dolson achève Phoenix dans la dernière minute. La victoire est aussi folle qu’inattendue vu le déroulé du match : 80 à 74, CP3 est en larme. Sa mission est accomplie, Chicago est champion, une première.

On savait Chicago plus armé et doté d’une plus grande profondeur de banc que Phoenix, surtout après la blessure de Kia Nurse, et donc le résultat final ne surprend pas. Par contre, laisser filer ce match de cette manière, il y aura de quoi en faire de mauvais rêves Mais les Finals auront été disputées et Diana Taurasi aura eu l’occasion de montrer qu’elle est loin d’être finie. Chicago était juste trop fort cette saison !

Le Sky va maintenant savourer sont titre et fêter dignement sa MVP des Finals, Kahleah Freaking Copper. Coach Wade peut être fier de ce qu’il a accompli depuis son entrée en fonction en novembre 2018. Nous aurons évidemment l’occasion d’y revenir dans les jours qui viennent car maintenant, l’heure est à la fête !

Voir les moments forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !