Bonner on fire, Arike plus zen, Chicago enquille

Connecticut Sun – Seattle Storm : 82-71

Le Storm a eu un peu de mal à digérer “le jour d’après”. Pour son premier match depuis l’annonce de la retraite de Sue Bird en fin de saison – on vous prévient, on va progressivement activer le mode déni total – Seattle s’est incliné sur le parquet de Connecticut. Rien de bien grave vu la qualité de l’opposition, mais le groupe de Noelle Quinn a sans doute besoin de quelques semaines supplémentaires pour être capable d’affronter le Sun les yeux dans les yeux.

Toujours est-il que Sue Bird, qui a donc prolongé jusqu’en 2037, avait des jambes et l’envie de profiter de chaque instant, surtout non loin de ses exploits universitaires. La meneuse du Storm n’a pas pu empêcher la défaite de son équipe, mais elle a tout de même montré qu’elle avait encore des cannes et la capacité de marquer 14 points sans forcer contre l’une des meilleures équipes de la ligue, ajoutant 4 passes à l’équation.

Peut-être DeWanna Bonner a-t-elle écouté notre live sur Twitch vendredi soir, pendant sa routine d’entraînement. En tout cas, quelques heures après, elle a brillamment répondu aux petits doutes sur son impact et sa forme actuels. Le quatrième quart-temps de l’ailière All-Star du Sun contre Seattle a été de toute beauté, alors qu’elle passait une soirée assez compliquée. Entrée dans le 4e QT à 2/12 au shoot, Bonner est subitement montée en pression (5/6 au shoot) pour marquer 15 points sur les 10 dernières minutes et permettre à Connecticut d’éteindre la résistance adverse. DeWanna en a profité pour rejoindre quelques filles ni trop fortes, ni trop glorieuses dans le club des joueuses avec au moins 5 000 points, 2 500 rebonds et 900 passes en carrière, comme Tamika Catchings, Candice Dupree, Candace Parker, DeLisha Milton-Jones et Swin Cash.

DeWanna Bonner a évidemment pu compter sur Jonquel Jones (17 pts, 13 rbds) et Alyssa Thomas (10 pts, 8 asts, 5 rbds) pour joindre leurs efforts et prendre le dessus grâce à un meilleur finish.

Chicago Sky – Atlanta Dream : 106-100, après prolongation

On vous disait justement hier que cette équipe d’Atlanta jouait décomplexée, quel que soit l’adversaire. Le Sky a pu le constater de près, puisque les championnes en titre ont dû passer par une prolongation pour dominer le Dream.

Chicago pensait avoir le match en main à +18 dans le 3e quart-temps, mais les joueuses de Tanisha Wright se sont réveillées de manière spectaculaire dans le sillage de AD Durr (21 pts), Aari McDonald (20 pts), de la paire Rhyne Howard-Cheyenne Parker (16 pts chacune) et même de la toute nouvelle arrivante Destiny Slocum (10 pts). La fin de match a du coup été un peu folle, Atlanta prenant l’avantage à 30 secondes de la fin sur deux lancers de Cheyenne Parker, avant que Kahleah Copper (23 pts, 10 rbds) ne mette qu’un seul de ses lancers et qu’Azura Stevens ne contre Rhyne Howard sur le fil pour la priver d’un game winner.

L’overtime a été plus nettement à l’avantage du Sky, pour confirmer la bonne passe de l’équipe et la forme d’Emma Meesseman (17 pts, 12 rbds) notamment. Candace Parker n’a pas participé à la rencontre en raison de douleurs au genou. Julie Allemand est pour sa part sortie du banc et n’a eu besoin que de 13 minutes pour donner 5 passes décisives à ses partenaires, sans marquer le moindre panier en revanche.

Il s’agit de la troisième victoire de suite pour le Sky et de la quatrième défaite consécutive pour Atlanta, qui rentre gentiment dans le rang pour amorcer sa deuxième partie de saison vers des places plus intéressantes pour la loterie et la Draft 2023…

Dallas Wings – Phoenix Mercury : 93-88

Moins de gestes de frustration, plus de basket arikesque. Voilà la formule pour qu’Arike Ogunbowale soit le pétard ambulant offensif que l’on connaît et gagne en efficacité. C’est exactement ce visage que l’on a vu cette nuit, lors de la victoire de Dallas à domicile contre Phoenix. Avec 24 points, 6 passes et quelques shoots lunaires dont elle a le secret, Ogunbowale a porté les Wings pour mettre fin à leur série de 4 défaites de rang. Phoenix a beau avoir cravaché pour revenir en 2e mi-temps, les Texanes ont presque toujours semblé en contrôle. Il faut noter l’apport très important de Teaira McCowan (17 pts, 10 rbds), qui a montré la version dominante et impossible à bouger que l’on aimerait retrouver tous les soirs de matchs du côté de Dallas.

Tina Charles, peut-être un peu agacée de ne pas avoir été retenue dans nos All-Stars lors du live de vendredi, a claqué 27 points et 9 rebonds pour former un tandem intéressant avec Skylar Diggins-Smith (21 pts, 10 asts), mais en vain. Marina Mabrey a elle profité de l’occasion pour montrer à Diana Taurasi qu’elle était un peu son héritière en matière de… faute techniques, avec une 4e sifflée contre elle depuis le début de la saison, à une longueur de “DT”.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !