Candace Parker voit la vie en 3D, le Sun gâche la fête du Fever

Washington Mystics – Chicago Sky : 73-82

Candace Parker est une reine et une légende. Espérons que ces compliments, qui tiennent plus de l’évidence que de la flatterie, pèsent un peu dans la balance lorsqu’elle devra décider si elle dit stop ou encore au terme de la saison. CP3 continue en tout cas d’être l’une des joueuses les plus impressionnantes et fiables de la planète, comme elle l’a montré dimanche sur le parquet des Mystics. Contre l’une des meilleures équipes de ce début de saison, Candace est devenue la troisième joueuse de l’histoire de la WNBA (après Sheryl Swoopes et sa coéquipière Courtney Vandersloot) à signer plus d’un triple-double en carrière.

Ce deuxième match en 3D, elle l’a auréolé d’une 10e passe décisives à 21 secondes de la fin, sur un caviar délivré à Allie Quigley, après avoir compilé 16 points et 13 rebonds au préalable. Cette performance a évidemment mis le Sky sur de bons rails, mais c’est un coup d’accélérateur collectif en 2e mi-temps qui a changé la donne.

En dépit des coups de pattes d’Elena Delle Donne (17 pts, 7 rbds, 3 stls), d’Ariel Atkins (20 pts) ou de la toujours intéressante rookie Shakira Austin (14 pts), Chicago a troué son rythme et le moyen de passer en mode muraille en concédant seulement 31 points après le repos. Avec 6 joueuses entre 11 et 16 points, dont la MVP des Finales 2021 Kahleah Copper, et Emma Meesseman, qui retrouvait son ancienne équipe pour la première fois – ça a été horrible et tendu (non, c’est Emma, il y a eu des hugs et des tables réservées au resto) – le Sky a pris le dessus sans trembler.

Washington est donc à 5 victoires pour 2 défaites, ce qui laisse Las Vegas et Connecticut prendre un peu le large pendant que Chicago repasse en positif avec 3 victoires pour 2 défaites.

Pour le plaisir et aussi oublier totalement que Candace Parker a 36 ans et vit peut-être ses dernières semaines sur les parquets, on vous recommande ses highlights du jour.

Indiana Fever – Connecticut Sun : 72-90

Un peu plus tôt, le Sun avait signé sa quatrième victoire de suite en allant s’imposer sur le parquet du Fever. C’était censé être un soir de fête à Indianapolis, où on fêtait les 10 ans du premier et unique titre de la franchise – l’un des plus beaux de l’histoire de la WNBA – avec la plupart des joueuses de l’époque invitées pour l’occasion.

Indiana est une équipe fun à voir jouer cette saison, avec la jeunesse et l’inexpérience qui la rendent difficile à lire. Pas pour tout le monde visiblement… Connecticut a sauté l’étape petits fours et champagne, trop concentré sur le besoin d’enchaîner. Malgré l’absence de Dewanna Bonner, mise au repos, et la disparition rapide de Jasmine Thomas, blessée après une mauvaise réception sur un drive, les filles de Curt Miller ont déroulé.

Trop d’adresse (51%), trop de sérénité défensive (34.9% pour le Fever) et une connexion Alyssa Thomas (18 points, 6 rebonds, 6 passes, 2 steals)-Brionna Jones (18 pts) à la sauce tchèque bien trop au point pour être inquiété ce dimanche.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !