Les Lynx dominent NY, Kelsey Plum, Skylar et le Sun régalent

New York Liberty – Minnesota Lynx : 77-84

Si on nous avait dit en début de saison que ces deux équipes lutteraient dans les bas fonds du classement on aurait eu du mal à y croire… Néanmoins, les circonstances ne sont pas similaires : côté Minnesota, les blessures s’enchaînent alors que côté New York on cherche encore son rythme et une identité de jeu…

D’entrée de match, Minnesota montre sa puissance intérieure et l’inusable Sylvia Fowles commence son chantier de démolition. La réponse de New York va intervenir tout d’abord par une Natasha Howard qui se décide (enfin) à jouer dans la raquette (12-14 en faveur des Lynx au bout de 10 minutes).

Les deux QT suivants vont être totalement à l’avantage des Lynx qui, par l’intermédiaire d’une « aérienne »  Powers totalement sur un nuage (27 points 7 rebonds à 100% à 3pts), et d’une Sylvia Fowles encore hyper valuable (18 points 8 rebonds à 70%) vont disséquer petit à petit la défense du Liberty. Côté New York, le manque de supporting cast se fait sentir de même que l’absence de Stef Dolson, encore en manque de temps de jeu hier à cause des fautes. 

A 10 minutes du terme, les Lynx mènent 71-55 et shootent à plus de 55%. On pense se diriger vers une fin de match tranquille pour les filles de Cheryl Reeve. C’était sans compter une entame catastrophique des Lynx qui vont enchaîner les mauvais choix et les mauvais tirs (1/10 et 4 TO pendant plus de 6 minutes). Pour New York la confiance revient, et sous l’impulsion du duo Sabrina Ionescu/Natasha Howard (51 points à 56%), le Liberty va revenir à une possession en infligeant un 16-0 à des Lynx devenue méconnaissables…

La fin du match sera haletante mais l’équipe du Liberty, épuisée par ce retour, va enchaîner quelques choix discutables en attaque et finir par rendre les armes en échouant à 7 points (77-84). 

New York, qui restait sur deux victoires de suite dont une probante contre Washington, va devoir continuer à chercher des solutions. On a vu du positif sur ce match : une Sabrina Ionescu rayonnante dans le jeu comme depuis le début de saison et une Natasha Howard devenue impactante et s’occupant de tout dans le jeu intérieur new-yorkais. 

Malheureusement l’apport autour est beaucoup trop faible (55% des tirs du Liberty sont pris par le duo Sabrina Ionescu/Natasha Howard). Une Michaela Onyenwere, encore excellente hier soir en sortie de banc (8 points 6 rebonds avec un +/- de 12), plus impliquée par sa coach pourrait être une des clés pour le Liberty.

Côté Lynx, le match aura été parfait pendant presque 30 minutes avec un collectif en progression (4 joueuses à plus de 10 points).

Les deux équipes sont désormais à égalité au classement avec un bilan de 3-8 et ne sont qu’à 1.5 match de la qualification en playoffs.

Dans les autres rencontres du dimanche :

  • Atlanta a poursuivi son excellent début de saison en dominant (75-66) la lanterne rouge Indiana avec un tandem Rhyne Howard-Nia Coffey (16 points chacune) très en jambes pour répondre à Kelsey Mitchell (20 pts).
  • Chicago a imposé sa loi (91-82) à des Mystics diminuées sans Elena Delle Donne (au repos). Candace Parker a été rayonnante (12 pts, 13 rbds, 6 asts) et Emma Meesseman hyperactive (13 pts, 6 asts, 4 rbds, 5 stls à 6/7). On notera que Rui Machida a eu le temps de donner 9 passes décisives en sortie de banc et en seulement 21 minutes de jeu.
  • Lors de la victoire (84-78) de Las Vegas devant Dallas, Kelsey Plum a continué sa montée en puissance et commence à faire parler d’elle pour le titre de MVP. La championne olympique et 6e joueuse de l’année en titre a claqué 32 points et 5 passes avec une facilité et une énergie déconcertantes. La collaboration avec Becky Hammon est en train de la faire exploser au-delà de toute espérance. Les Wings ont été combatives – pléonasme – mais les 43 points de la paire Arike Ogunbowale – Allisha Gray n’ont pas suffi.
  • Phoenix est reparti de l’avant en s’imposant (81-74) contre les terriblement irrégulières Sparks. Le Mercury a pu compter sur le superbe match de Skylar Diggins-Smith, indisposée ces derniers jours, qui est venue poser 29 points sur les truffes californiennes pour épauler Diana Taurasi (19 pts). Nneka Ogwumike (19 pts, 7 rbds) était trop seule côté L.A., Liz Cambage n’ayant joué que 13 minutes pour une raison encore inconnue.
  • Le joli coup de la nuit est à mettre à l’actif du Sun, qui est allé l’emporter (93-86) sur le parquet de Seattle. Le Storm avait pourtant récupéré Sue Bird et Ezi Magbegor et elles ont toutes les deux été excellentes (17 points et 6 passes pour Tata Suzanne, 19 pts, 7 rbds, 3 blks pour Ezi). Simplement, Connecticut avait plus de ressources, physiques notamment, pour mieux finir la partie (32-19 dans le 4e QT). Lorsque Courtney Williams n’est la joueuse qui prend le plus de tirs dans l’équipe, le Sun redevient miraculeusement une machine de guerre : Jonquel Jones (25 pts, 8 rbds, 6 asts), Brionna Jones (21 pts, 8 rbds) et Alyssa Thomas (8 pts, 12 asts, 11 rbds) ont formé un trio bien trop tranchant et complémentaire pour les joueuses de Noelle Quinn. C’est par ailleurs la première fois que trois coéquipières finissent avec toutes les trois au moins 8 points, 8 rebonds et 4 passes dans un match de WNBA…

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !