Jewell Loyd offre le game 1 à Seattle, le Sun surprend Chicago d’entrée

Las Vegas Aces – Seattle Storm : 73-76

Le remake des Finales 2020 est parti fort en termes d’intensité et d’engagement. Mais comme il y a deux ans dans la Wubble de Brandenton, Seattle semble avoir l’ascendant psychologique. Le Storm a remporté le game 1 à Las Vegas après avoir été en contrôle de la partie, mais non sans s’être fait peur. Les Aces, qui ont eu du mal à impliquer une A’ja Wilson nerveuse (8 pts à 3/10), ne sont pas passées loin du hold-up.

Dans le 4e quart-temps, les locales ont viré en tête grâce au leadership de Chelsea Gray (21 pts, 5 asts) et la tétanie qui s’est emparée du Storm. Lorsque plus rien ne rentre à Seattle, on fait appel à la sainte patronne des causes perdues et du money time : Jewell Loyd. Si Breanna Stewart (24 pts, 6 rbds, 3 blks) et Tina Charles (14 pts, 18 rbds, record d’une joueuse du Storm en playoffs) étaient jusque-là les moteurs du groupe, elles se sont gentiment effacées lorsque le match a commencé à basculer dans le mauvais sens.

La Gold Mamba a inscrit les 6 derniers points de son équipe, dont le lancer pour repasser en tête à 1:16 et, surtout, le shoot à 3 points meurtrier pour redonner de l’air au Storm à 34 secondes du buzzer. Loyd a inscrit 10 des 16 points de Seattle dans le 4e quart-temps et 26 points en tout.

Sue Bird, qui n’a clairement pas envie que cette série soit la dernière de sa carrière, a piloté le tout avec brio (12 passes, aucune perte de balle), même après s’être pris le coude de Kelsey Plum en pleine poire. Elle a profité de l’occasion pour devenir la passeuse la plus prolifique de l’histoire des playoffs avec une 342e offrande qui lui permet de dépasser Lindsay Whalen.

Seattle a semblé supérieur dans le combat et l’efficacité, alors même que Gabby Williams, habituellement titulaire, était absente. Les Aces, qui n’ont elles pas pu compter sur Dearica Hamby (Iliana Rupert a joué 11 minutes et a rentré son seul tir à 3 points tenté), ont des ressources, mais il ne va pas falloir traîner. Becky Hammon, fraîchement élue Coach of the Year, et sa troupe seront encore à domicile dans la nuit de mercredi à jeudi pour le game 2. On sait, et certaines des joueuses des Aces déjà présentes en 2020 aussi, qu’une série face au Storm peut parfois s’achever rapidement et dans la douleur.

Chicago Sky – Connecticut Sun : 63-68

Le Sky a décidément du mal à démarrer ses séries ! Chicago a été surpris à domicile dans le game 1 contre le Sun, alors que l’enfer semblait promis aux filles de Curt Miller. Les championnes en titre n’ont pas réussi à capitaliser autour du match historique de Candace Parker, clairement dans une forme phénoménale, et se sont heurtées au mur de briques qu’a été capable d’ériger Connecticut pour créer la surprise. CP3 est devenue la première joueuse à compiler au moins 15 points, 15 rebonds, 5 passes et 5 contres dans un match de playoffs. Candace n’a pas pu empêcher son équipe de shooter à 35% sur tout le match, mais sa ligne de stats donne le vertige : 19 points, 18 rebonds, 6 contres, 5 passes et 4 interceptions. Le Sun a compris que la star du Sky serait impossible à gérer et qu’il valait mieux se concentrer sur les autres. Le plan a été parfaitement exécuté, grâce à la ténacité et la discipline du quatuor de All-Stars de Connecticut. Alyssa Thomas (12 pts, 10 rbds, 7 asts), Jonquel Jones (12 pts, 9 rbds, 2 stls), DeWanna Bonner (15 pts, 9 rbds, 5 asts, 3 stls) et Brionna Jones (12 pts) ont compensé une adresse globale douteuse par des efforts collectifs et défensifs qui ont éteint le Sky.

“Parmi les quatre équipes encore qualifiées, il y a beaucoup d’attaques libres et créatives. On sait qui on est. On est des cols bleus. On sera fortes près du cercle, on va prendre des rebonds et défendre comme des dingues. On se doit de rendre les matchs brouillons”, a reconnu Curt Miller après le match.

La mission du Sun pour espérer retrouver les finales et sortir le tenant du titre, ce sera évidemment de continuer à limiter la majeure partie des armes de James Wade. Courtney Vandersloot (5 pts, 2 asts) n’a pas bien réagi à l’attention qui lui a été portée en défense, alors que Kahleah Copper (13 pts) et Emma Meesseman (10 pts, 7 asts) n’ont pas autant pesé sur le match que la situation l’exigeait.

Voilà en tout cas qui rend cette série encore plus excitante. On sait que lorsque le Sky se fâche après une contre-performance, il est très difficile pour les adversaires d’éviter le blowout. Le Sun n’étant pas du genre à laisser une attaque festoyer, le game 2 s’annonce bouillant.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !