Playoffs 2022 Finales : Connecticut Sun vs Las Vegas Aces, la preview

Enfin nous y sommes. Voici venu le sprint final des Finales WNBA qui désignera d’ici une grosse semaine au maximum les nouvelles championnes de la plus belle ligue du monde. Nous connaissons désormais le nom des équipes en lice pour cette consécration avec une certitude : le champion sera inédit. Place donc aux finales avec cette confrontation entre le Connecticut Sun et les Las Vegas Aces. Victoire au meilleur des cinq matchs. Programme des rencontres :

  • G1 : Sun – Aces le 11/09 à la Michelob Ultra Arena (Las Vegas)
  • G2 : Sun – Aces le 13/09 à la Michelob Ultra Arena (Las Vegas)
  • G3 : Aces – Sun le 15/09 à la Mohegan Sun Arena (Uncasville)
  • G4 (si nécessaire) : Aces – Sun le 18/09 à la Mohegan Sun Arena (Uncasville)
  • G5 (si nécessaire) : Sun – Aces le 20/09 à la Michelob Ultra Arena (Las Vegas)

Coup d’oeil en arrière…

C’est avec des dynamiques assez différentes que ces deux équipes se présentent en Finales. Les Aces viennent de s’imposer avec la manière du Seattle Storm des stars Breanna Stewart, Jewell Loyd et Sue Bird. Avec une constance impeccable, les joueuses n’auront connu aucun trou d’air et fini par décrocher leur place en Finales avec mérite.

En face, le Sun a connu un parcours plus compliqué mais aura réussi à faire le job face à Chicago. En terme de jeu, la série aura été stratosphériquement moins qualitative mais le Sun aura réussi à jouer avec ses armes. Avec une grosse défense et une volonté de “sâlir” le jeu, le Sun aura réussi à faire dérailler le plan habituellement bien huilé du Sky. Mission accomplie donc et un retour en Finales pour le Sun après l’épopée de 2019. C’est avec sans doute moins de certitude en terme de jeu mais néanmoins le plein de confiance et moins de pression que Connecticut essayera d’aller chercher le premier titre de son histoire.

Les points à surveiller

Le déséquilibre des secteurs de jeu

Derrière cette expression se cache un constat assez particulier sur cette série. Connecticut nous a montré tout au long de cette saison, et en particulier sur ces playoffs, que si son Frontcourt était incroyablement puissant le secteur extérieur n’était pas du tout au diapason. Côté Vegas, le constat n’est pas tout à fait inverse mais force est de constater que l’essence du jeu des Aces se situe sur leur ligne extérieur et l’association de leurs 3 petites, Chelsea Gray, Kelsey Plum et Jackie Young. D’un côté comme de l’autre, on imagine mal ces deux équipes réussir à défendre correctement sur le secteur dominant adverse. L’équipe qui arrivera à amener le jeu à peser dans son secteur de prédilection aura de fortes chances de repartir avec le trophée.

La gestion des fautes

La série Sky-Sun en aura été l’exemple le plus flagrant, malgré certaines faiblesses dans le jeu, Connecticut n’est jamais aussi fort que lorsqu’elles emmenent le jeu sur le terrain de l’envie et l’intensité, quitte à devoir rendre le jeu moins proprec avec une vibe Detroit Pistons 2004 ou Detroit Shock si l’on souhaite rester dans l’histoire WNBA. A ce petit jeu là, attention toutefois à ne pas pousser la limite trop loin et se voir ennuyé par les fautes. Les Aces, et A’ja Wilson en tête, ont une capacité à provoquer les lancers au dessus de la moyenne. Dans une série que le Sun a tout intérêt à voir la moins prolifique en points possible, le moindre panier marqué aura son importance. Donner trop de lancers ou de fautes pourrait fortement désservir le dessein du Sun.

La joueuse phare

Côté Sun : Alyssa Thomas

Cela fait quelques années désormais qu’Alyssa Thomas est devenue l’âme du jeu de Connecticut et cette série ne devrait pas déroger à la règle. Sur le papier, le collectif des Aces semble mieux huilé pour remporter la mise. Mais Alyssa Thomas est de ces joueuses contre lesquelles il est toujours difficile de parier tant elles peuvent tout faire sur un terrain. Véritable liant du collectif et métronome du rythme de jeu du Sun, elle aura une fois de plus les clés de l’animation offensive. De l’autre côté du terrain, son impact défensif n’est plus à prouver. Elle aura régulièrement dans ses parages immédiat A’ja Wilson, tout juste élue MVP de la régulière. En cas de switch, elle aura les moyens de freiner des Jackie Young ou Dearica Hamby et continuer, par son énergie, d’insuffler l’envie à ses coéquipières de déjouer les pronostics.

Côté Vegas : Chelsea Gray

WNBA Las Vegas Aces

Nous aurions pu choisir dans cette section de parler d’A’ja Wilson ou Kelsey Plum, qui sont les deux stars principales de cette équipe. Mais si une joueuse crève l’écran depuis le début de ces playoffs, c’est bien Chelsea Gray. Que ça soit à la création ou au scoring, Chelsea montre toute l’expérience qu’elle a déjà acquis par le passé de ce genre d’événement. Chelsea joue juste, Chelsea est clutch. Face à un secteur extérieur du Sun clairement en dessous, Chelsea a les armes pour continuer sur sa lancée. Une Chelsea aussi incisive que lors des deux premières séries représenterait un problème plus que sérieux pour les ambitions du Sun.

Le Facteur X

Côté Sun : DeWanna Bonner

On le préssent, dans cette série, la marge du Sun sera très réduite. Quand le jeu se ressert, le Sun peine souvent à installer un vrai jeu construit. Dans ce contexte, la capacité de DeWanna Bonner à se créer son propre tir et jouer son vis-à-vis en iso peu parfois se révéler salvateur. Qu’on se comprenne bien. Comme tout le monde, DeWanna nous a souvent frustré lorsqu’elle cherche à forcer son jeu et prend des tirs plus que compliqué. Cependant que ça soit face à Jackie Young, Riquna Williams (elle est plus grande) ou Dearica Hamby (elle est plus technique), DeWanna a les capacités de faire parler son instinct. Elle a été cruciale dans la qualification face au Sky et risque d’être nécessaire pour se défaire de ces Aces.

Côté Aces : Kiah Stokes

Nous l’avons signalé à maintes reprises, le secteur intérieur du Sun représente sa principale force et le plus gros danger pour les Aces. Face à Jonquel, Alyssa et Brionna, les intérieures de Vegas auront fort à faire. Dans cette perspective, le rôle défensif de Kiah Stokes sera primordial. Afin de pouvoir libérer A’ja, surtout si cette dernière continue à jouer la quasi intégralité des minutes des rencontres, Kiah devra prendre sur elle la plus grande partie des challenges défensifs. Dans le cas où A’ja devrait se fatiguer à boucher tous les trous en défense, il y a fort à parier que sa lucidité offensive s’en trouverait touchée. Toutes les équipes championnes ont toujours eu besoin de ces rôles de l’ombre, de ces joueuses qui effectuent le sale boulot pour permettre à leur star de briller. Kiah peut être de cette trempe.

Pronostics de l’équipe

Ghislain

3-1 Vegas. Vegas est tellement sérieux et au dessus collectivement que c’est la bonne année … De plus Becky va s’adapter là où Curt Miller aura bcp plus de difficultés. Je vois quand même le Sun prendre un match sur la dureté mais le jeu va gagner à terme … Quant à la MVP des Finales, les américains le donneront probablement à A’ja Wilson médiatiquement mais la meilleure joueuse de Vegas des PO et des finales restera, selon moi, la seule qui a touché le titre WNBA à savoir Chelsea Gray

Shaï

Je sais que la logique voudrait voir une victoire des Aces mais j’ai eu foi dans le Sun contre Chicago et elles m’ont donné raison. Je réitère donc avec une série que je vois aller au Game 5, 3-2 Sun. Connecticut est l’équipe accrocheuse par excellence et pourrait enfin aller au bout cette année après plusieurs échecs dans les saisons récentes. Et si cela permet à Alyssa Thomas d’enfin prendre un trophée de MVP des Finales bien mérité, ce n’est que du bonus.

Florian

S’il y a bien une équipe qui semble en mesure de déjouer les pronostics cette saison, c’est bien le Sun. Sur le simple plan du jeu, les Aces sont bien évidemment au dessus. Cependant, le jeu, le Sun a trouvé le moyen de le rendre difficile à installer, on l’a bien vu face à Chicago. Elles sont le grain de sable capable de faire dérailler n’importe quelle machine. Cependant, là où Chicago avait sans doute un côté un peu trop bon élève, j’ai l’impression que Vegas a ce côté suffisamment nasty pour répondre au Sun et ne pas tomber dans leur piège. 3-2 Vegas. Et si elle continue sur sa lancée, Chelsea Gray fera une très belle MVP des Finales.

Romain

Je vais être un peu osé et éviter la logique, 3-2 Vegas. Le Sun va continuer à trouver le moyen d’être chiant et “surfer” sur son joli coup réalisé contre le Sky, mais l’adversaire est tout autre. Espérons une énorme Jonquel qu’on a peu vu je trouve (par rapport à ce qu’on sait qu’elle peut faire)


D’accord avec nous ? Rendez-vous sur les réseaux pour en discuter et ce dimanche pour voir si nos prédictions se révéleront bonnes.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !