Playoffs 2022 : Phoenix Mercury vs Las Vegas Aces, la preview

La régulière a désormais rendu son verdict et le programme des jours à venir est maintenant connu avec l’arrivée des playoffs. Pour rappel, le fonctionnement des Playoffs Wnba a été modifié pour ce 1er tour. Au programme, une série aux meilleures des 3 rencontres entre les Las Vegas Aces et le Phoenix Mercury :

  • G1 : Mercury – Aces le 17/08 à la Michelo Ultra Arena (Las Vegas)
  • G2 : Mercury – Aces le 20/08 à la Michelo Ultra Arena (Las Vegas)
  • G3 (si nécessaire) : Aces – Mercury le 23/08 au Footprint Center (Phoenix)

Terminé donc les matchs à élimination directe comme lors des saisons précédentes. A noter les lieux des rencontres : d’abord à domicile deux fois pour l’équipe la mieux classée (ici les Las Vegas Aces) puis si nécessaire le dernier match dans l’Arizona.

Coup d’oeil en arrière…

Ce sont deux dynamiques bien différentes qui ont rythmé les saisons de ces équipes. Présent dans le haut du classement depuis le premier jour, Las Vegas a impressionné d’emblée par sa capacité à réinventer son jeu par rapport à l’époque Bill Laimbeer mais sans le moindre round d’observation. Becky Hammon aura réussi à rendre son équipe performante et constante dès le premier jour en s’appuyant sur un jeu très rapide et finalement cohérent avec son passé NBA. On pourra lui opposer qu’elle se sera principalement appuyée sur son 5 majeur, ne laissant que les miettes aux joueuses de banc, mais jusqu’à présent, les faits lui donne raison. 1e de la régulière, Las Vegas entend bien tenir son rang le plus longtemps possible.

En face, Phoenix peut s’estimer heureux d’avoir réussi à accrocher les playoffs. Orphelines de Brittney Griner depuis l’intersaison pour les raisons qu’on connait, le Mercury va connaître une année compliquée avec des résultats qui ne suivent pas, un vestiaire qui semble à peine tenu par sa coach Rookie, Vanessa Nygaard, un départ de Tina Charles en milieu d’exercice et finalement une blessure pour clôturer la saison de Diana Taurasi. Désormais c’est autour de Skylar Diggins-Smith que se posent toutes les questions (voir ci-après). Au final, cette qualification en playoffs apparaît donc comme le sauvetage parfait d’une saison à oublier bien vite. A moins que le Mercury n’arrive à prolonger la parenthèse un peu plus longtemps.

Les points à surveiller

La bataille des backcourts

Si l’on regarde les stats du Mercury, on voit assez rapidement que les 5 meilleures scoreuses de l’effectifs sont toutes des extérieures (Skylar Diggins-Smith, Diana Taurasi, Sophie Cunningham, Diamond DeShields et Sophie Cunningham). Même en l’absence de Diana Taurasi (et celle probable de Skylar), c’est donc probablement toujours ce secteur qui aura le poids du jeu côté Phoenix. En face, nous l’avons dit un peu plus tôt, Becky Hammon a axé son jeu sur une triplette extérieure létale composée de Chelsea Gray, Kelsey Plum et Jackie Young. Il n’est donc pas exagéré de penser qu’il risque de pleuvoir des tirs à la Michelob Ultra Arena de Vegas. L’adresse sera évidemment un facteur. Malheur à celles qui s’appuieront exagérément sur ce paramètre. D’autant plus que si les Aces possèdent le 2e meilleur pourcentage de loin de la ligue, pour Phoenix c’est un peu l’inverse avec le 11e pourcentage de la W.

La gestion des fautes

Pas spécialement le point le plus crucial de cette rencontre déséquilibrée sur le papier mais un paramètre à prendre en compte néanmoins. On le sait, A’ja Wilson, et les Aces en général, ont une capacité à provoquer des fautes et aller chercher des lancers qui aura agacé pas mal de leurs adversaires. De leur côté, Phoenix est parmi les équipes qui commettent le plus de fautes. Dans une rencontre où le Mercury aura besoin que toutes les pièces tombent du bon côté, veiller à ne pas donner de points gratuits sera primordial. Si A’ja Wilson passe sa vie sur la ligne, on ne donne pas cher de la peau de Phoenix.

La joueuse phare

Côté Vegas : A’ja Wilson

Si A’ja Wilson est toujours la star incontestée de Las Vegas, difficile de dire si elle aura été la meilleure joueuse de l’équipe cette année. Avec Becky Hammon désormais aux commandes, le jeu des Aces s’est vu transformé pour s’axer sur les extérieures et du jeu en première intention. Un plan de jeu qui a merveilleusement mis en valeur les arrières Kelsey Plum et Jackie Young tandis que Chelsea Gray se retrouvait dans un rôle d’organisatrice qui lui a convenu à merveille. Dans ce nouveau contexte, A’ja a par moment joué pivot et s’est vue reléguer à des tâches plus défensives, même si elle a continué à nous faire profiter de quelques cartons par moment. Dans le contexte de Phoenix, orphelin de ses intérieures phare (Brittney Griner évidemment et Tina Charles, partie en milieu de saison), A’ja aura entre ses mains la possibilité de faire mal avec son impact athlétique et sa capacité à scorer près du cercle. Si on a bien aimé cette saison son nouveau rôle, ce premier tour des playoffs est aussi une occasion pour elle de reprendre un peu le devant de la scène.

Côté Mercury : Skylar Diggins-Smith

A l’heure où nous écrivons ces lignes, Skylar est toujours absente du roster pour raisons personnelles. Son contrat a même été momentanément suspendu et son absence officialisée pour le premier match. Cependant, Vanessa Nygaard n’a pas exclu un retour de la meneuse pendant les playoffs. Il s’agit sans doute de com’ et la présence de Skylar apparait plus qu’incertaine. Son entente avec sa coach est loin d’être au beau fixe et son absence n’est sans doute pas sans rapport avec l’ambiance qui semble régner dans ce vestiaire. Sa présence parait néanmoins indispensable si le Mercury souhaite exister à minima dans cette série. Avec l’absence de Diana Taurasi, le départ pas vraiment remplacé en cours de saison de Tina Charles, sans parler évidemment de l’ombre de Brittney Griner qui plâne sur cette saison, Phoenix ne peut pas se passer de sa seule star toujours disponible. Shey Peddy, Sophie Cunningham ou Diamond DeShields se sont efforcées de tenir la baraque pour terminer la saison mais affronter le trio Chelsea Gray, Kelsey Plum, Jackie Young la fleur au fusil semble pour le moins suicidaire. On attend donc tous avec impatience une update sur ce dossier précis pour savoir si Phoenix peut avoir encore une raison d’espérer. Si, comme on le pressent, Skylar continue son absence, la série pourrait vite tourner au vinaigre.

Le Facteur X

Côté Aces : Dearica Hamby

On l’a répété à plusieurs occasions dans cette preview, les Aces ont décidé cette saison de se baser en grande partie sur leur 5 majeur. Longtemps habituée au rôle de 6e joueuse, Dearica a réintégré le rang des titulaires avant de reprendre son rôle en sortie de banc pour quelques matchs en fin de saison avant de connaître quelques matchs d’arrêt pour blessure. A l’approche des playoffs, ses soucis de santé semblent derrière elle, c’est en tout cas ce que disent les rapports médicaux. Las Vegas la gardera-t-elle au repos quelques jours supplémentaires ou sera-t-elle en tenue et dans quel rôle ? Titulaire ? En sortie de banc ? Dans l’optique de pouvoir augmenter la profondeur d’effectif, la retrouver dans ce rôle de 6e joueuse de luxe pourrait être une option intéressante afin d’avoir une seconde unit un peu moins dépendante du scoring de Riquna Williams. A moins qu’Iliana Rupert ne sorte de sa boîte également.

Côté Mercury : Brianna Turner

Orpheline de Brittney Griner et Tina Charles, Brianna Turner est finalement bien esseulée dans sa raquette. Un peu en deçà de ce qu’elle nous avait proposé les saisons passées, Brianna aura manqué de constance, à l’image de la saison du Mercury. Avec le défi A’ja Wilson face à elle, il sera primordial qu’elle puisse opposer la défense élite qu’elle avait montré lors de la saison 2021 où elle aurait pu entrer dans les discussions de la DPOY. Si en plus elle est en capacité d’apporter un peu d’alternance au scoring à l’intérieur, la situation de Phoenix n’en sera que meilleur. C’est sans doute beaucoup demander mais la réussite de Phoenix sera à ce prix.

Pronostics de l’équipe

Ghislain

Matchup qui semble complètement déséquilibrée avec les nombreuses absences côté Phoenix (Diana Taurasi, Skylar Diggins-Smith…). Du mal à voir Phoenix prendre un seul match face à la machine Aces qui a terminé la saison en boulet de canon. Que ça soit sur les secteurs intérieur et extérieur, Vegas est plus armé. 2-0 en faveur de Vegas.

Shaï

Pas de suspense pour moi. La meilleure équipe de la saison régulière contre une équipe du Mercury  privée de Diana Taurasi et, probablement, de Skylar Diggins-Smith, je ne vois pas d’autre scénario qu’un 2-0 Vegas et la série n’aura malheureusement pas grand intérêt dans ces conditions.

Florian

Je ne vais pas faire dans l’original par rapport à mes camarades. Je ne vois pas un secteur de jeu dans lequel Las Vegas n’a pas les armes pour rivaliser voire dépasser son adversaire. La qualification en playoffs de Phoenix est pratiquement inespérée et j’ai du mal à les voir poursuivre l’aventure beaucoup plus loin. Je vois un 2-0 bien sec pour Vegas.


D’accord avec nous ? Rendez-vous sur les réseaux pour en discuter et ce mercredi pour voir si nos prédictions se révéleront bonnes.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !