Playoffs 2022 : Chicago Sky vs New York Liberty, la preview

La régulière a désormais rendu son verdict et le programme des jours à venir est maintenant connu avec l’arrivée des playoffs. Pour rappel, le fonctionnement des Playoffs Wnba a été modifié pour ce 1er tour. Au programme, une série au meilleur des trois rencontres entre le Chicago Sky et le New York Liberty :

  • G1 : Sky vs Liberty, le 17/08 @Chicago
  • G2 : Sky vs Liberty, le 20/08 @Chicago
  • G3 (si nécessaire) : Liberty vs Sky, le 23/08 @New York

Terminé donc les matchs à élimination directe comme lors des saisons précédentes. A noter les lieux des rencontres : d’abord à domicile deux fois pour l’équipe la mieux classée (ici le Chicago Sky), puis si nécessaire le dernier match à New York City.

Coup d’oeil en arrière…

Chicago a fait une saison quasiment rêvée pour un champion en titre. Il n’est jamais facile d’enchaîner après un sacre et de reprendre le train-train de la saison régulière sans perdre des plumes. Le Sky, avec son armada phénoménale, a disputé la première place de la ligue jusqu’au bout à Las Vegas, pour finalement décrocher un deuxième spot malgré tout enviable. Le plus important, c’est que l’on n’a pas senti que James Wade et sa troupe avaient puisé dans leurs ressources pour décrocher un ticket pour les playoffs. L’alchimie s’est développée petit à petit, sans inquiétude ni pression majeure au contraire de la saison passée, avec une bonne intégration des recrues. On a eu l’impression de voir une équipe en contrôle, mais qui en gardait sous le pied pour la post-saison. L’heure est venue de montrer que cette impression était fondée.

A New York, la dynamique a été bien différente. On ne sait toujours pas, à cette heure, quel visage montrera le Liberty. Tout au long de la saison, au gré des blessures, des arrivées tardives et des difficultés collectives, on n’a pas su sur quel pied danser avec le groupe de Sandy Brondello. Les difficultés de l’ancienne coach de Phoenix à trouver une formule efficace malgré la qualité de l’effectif est d’ailleurs l’une des déceptions de la saison. Malgré tout, la saison exceptionnelle de Sabrina Ionescu (All-Star et vraisemblablement dans l’une des All-WNBA Teams), la montée en puissance de Natasha Howard et, cocorico, l’apport intéressant de Marine Johannès en sortie de banc, ont fait que New York a composé son ticket sur le tard en terminant 7e du général. Maintenant que les “vraies” joutes vont commencer, il serait bon que l’on voit la meilleure version du Liberty, ce qui est tout à fait possible avec le retour de Betnijah Laney et les différentes options à disposition de Brondello pour donner du fil à retordre au Sky.

Les points à surveiller

Le Liberty doit être agressif

New York a les armes pour proposer une défense intense, athlétique et polyvalente à n’importe quel adversaire. Problème, on ne l’a que trop rarement vu cette saison. Dans l’idée, Betnijah Laney, Natasha Howard, Bec Allen, DiDi Richards et Michaela Onyenwere peuvent gêner le Sky ou pousser le collectif de Wade dans ses retranchements. Si le Liberty veut ne serait-ce que forcer un game 3, il faudra justement être intraitable défensivement face à l’énorme variété d’armes dont dispose Chicago. Sans dureté, ni assignations défensives claires, Ionescu et ses camarades seront en vacances très rapidement.

Chicago va cibler Ionescu

Cette saison, sans Sabrina Ionescu, New York ne serait pas allé en playoffs et aurait même peut-être pu prétendre à un pick assez élevé pour drafter Aliyah Boston… Le Sky va très probablement tenter tout ce qui est possible pour faire vriller l’ancienne meneuse d’Oregon, avec un traitement que l’on imagine physique et des prises à deux. Si Ionescu est limitée sur deux matchs, une très grosse partie du boulot sera fait pour le Sky.

La joueuse phare

Côté Sky : Candace Parker

Remporter un titre dans “sa” ville a fait retomber la pression sur CP3, devenue maman pour la deuxième fois après le sacre et épanouie à la fois sur le terrain et en dehors. Candace a beau avoir des kilomètres au compteur, elle reste une joueuse, une leader et une playmaker absolument phénoménale. A nouveau All-Star, capable de signer des triple-doubles (dont un face aux Sparks, la bise à Derek, même s’il avait déjà pris la porte) à 36 ans, l’intérieure de Chicago va encore peser de toute son expérience et son talent pour tenter de guider le Sky vers un back to back toujours très compliqué à réaliser.

Côté Liberty : Sabrina Ionescu

Comme on l’a évoqué plus haut, on a bien vu cette saison que New York était l’équipe de Sabrina Ionescu. Sa réputation n’était pas usurpée et la meneuse du Liberty a montré, à coups de performances offensives, aussi bien à la finition qu’à la passe (17.4 points, 6.3 passes et 7.1 rebonds de moyenne), qu’elle était déjà une joueuse de tout premier plan dans cette ligue. Parfois un peu trop seule malgré la qualité de l’effectif, elle reste néanmoins la raison principale pour laquelle le Sky ne va pas débarquer dans cette série en se tournant les pouces.

Le Facteur X

Côté Sky : Emma Meesseman

On n’a pas choisi Emma Meesseman comme facteur X simplement pour mettre notre chère Belgique en avant. Le simple fait d’avoir l’ancienne MVP des Finales en tant qu’option secondaire ou tertiaire, est un atout gigantesque pour le Sky. Si Emma le décide, ou si James Wade le lui demande, elle peut parfaitement activer le beast mode pour compenser d’éventuelles difficultés chez ses camarades, que ce soit à la finition ou au playmaking. Sans forcer et en se fondant dans le groupe avec le flegme qui la caractérise, la Flamande a pris ses marques en tournant à plus de 12 points tout en shootant à… 57%. Sans surprise, la meilleure joueuse européenne a rendu une équipe déjà très forte… encore meilleure.

Côté Liberty : Betnijah Laney

Betnijah Laney a changé de dimension l’année dernière en arrivant à New York. Devenue All-Star et two-way player d’élite, l’ancienne joueuse d’Indiana et Atlanta avait fait une saison de très haut niveau qu’elle n’a malheureusement pas pu confirmer à cause d’une blessure. Revenue en cours de route pour le Liberty, la voilà prête à contribuer et à apporter sa dimension athlétique, ses points et ce regard de tueuse lorsqu’elle commence à enchaîner les paniers. Si elle redevient ne serait-ce que 75% de la joueuse qu’elle était l’an dernier, ce sera une plus-value gigantesque pour New York dans ces playoffs.

Pronostics de l’équipe

Ghislain

Sur le talent des deux effectifs, on pourrait se dire que cette série ne ressemble pas du tout à un 1er tour, mais le Liberty s’est cherché toute la saison. Le gros collectif du Sky, avec des joueuses d’expérience, devrait se débarrasser sans trop de problèmes d’un Liberty sur courant alternatif. 2-0 Chicago.

Shaï

Avec ce que l’on a vu cette saison, la logique voudrait que je pronostique deux victoires sans bavure pour le Sky. Les playoffs sont les playoffs et j’ai un petit feeling que New York peut prendre feu sur un match – pourquoi pas le premier – avant que Chicago n’impose sa loi et sa supériorité. 2-1 Chicago.

Florian

Sur le papier, NY a les armes pour sérieusement ennuyer Chicago, malgré la profondeur d’effectif de ces dernières. Seulement, cette saison, le papier on l’a peu vu. Sandy Brondello, que ce soit par son plan de jeu ou l’utilisation aléatoire de certaines joueuses, n’a pas semble en mesure d’exploiter pleinement le potentiel de l’équipe. En face, Chicago est une machine dont on peine a entrevoir les faiblesses. NY peut sans doute extirper un match au Sky, mais je pense que ces dernières arriveront a finir le job. 2-1 Chicago.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !