Le Sun fait craquer le Sky et rejoint Las Vegas en finale !

La malédiction du back to back a encore frappé. Le Chicago Sky ne sera pas la première équipe depuis 20 ans à remporter deux titres de suite en WNBA. Si on met de côté la superstition, il y a bien d’autres facteurs pour expliquer l’élimination des championnes en titre, qui n’ont pas su gérer la pression et les attentes d’un game 5 (72-63) face au Sun à la maison qui leur semblait pourtant promis.

C’est simple, Chicago a totalement vrillé dans le 4e quart-temps d’un match terriblement représentatif de cette série qui ne restera pas dans les annales pour le niveau de jeu proposé. Au démarrage de cette ultime période, on pensait le Sun au fond du gouffre, soyons clairs. Les filles de Curt Miller comptaient 10 points de retard – ce qui est beaucoup dans une rencontre avec aussi peu de scoring – et sortaient d’un 3e quart avec 8 points marqués, des séquences de jeu bornées et des pertes de balle déconcertantes. Connecticut avait décidé de proposer un basket affligeant ? Le Sky a surenchéri avec un basket apocalyptique, tout du moins au regard de la somme de talents et du vécu collectif de ce groupe.

Tantôt léthargiques, tantôt trop nerveuses, les joueuses de James Wade (lui-même un peu en vrac au point de sortir de sa zone pour s’approcher de l’altercation entre DeWanna Bonner et Kahleah Copper, l’un des tournants du match) ont pris un raz de marée inattendu (24-5, avec un 22-2 pour finir) qui les éjectées du trône. Tout simplement. Sans être géniales, Bonner (15 points, 9 rebonds, 5 passes) et ses coéquipières ont su puiser en elles la dureté et la détermination qui les caractérisent. Petit à petit, en se montrant adroites sur la ligne (100% sur le match) et bien plus mordantes au rebond (43-24), elles ont creusé la tombe de leurs adversaires, choquées d’être autant passées à côté au moment de plier l’affaire.

https://twitter.com/WNBA/status/1568054878445993984?s=20&t=2ScWqGvMVVMQtr3WNIfYvw

Il fallait continuer de rendre cette série âpre, tout sauf plaisante visuellement et serrée pour que Connecticut ait une chance de survivre. Quasiment contre toute attente (sauf si vous étiez sur Twitch avec nous quelques heures avant le game 5 😉), le Sun retrouve donc les Finales WNBA, trois ans après la bataille face à Washington. Le plus fou, c’est que c’est sans doute cette année que l’on attendait moins le retour d’Alyssa Thomas, Jonquel Jones et consorts à ce stade de la compétition. La blessure de Jasmine Thomas, la capitaine de l’équipe, et le départ de Briann January pour Seattle semblaient avoir sonné le glas de cet espoir. Sauf que ces joueuses et ce coach ne sont sans doute jamais aussi forts que lorsqu’il faut donner tort à tout le monde et briller lorsqu’on ne les attend plus.

Alors que le Sun va tenter d’écrire la plus belle page de son histoire en défiant les Las Vegas Aces, assez clairement favorites, le Sky peut se préparer à une intersaison mouvementée. De nombreuses questions se posent après cet échec, survenu alors que la saison régulière s’était achevée pleine de promesses. Candace Parker, Courtney Vandersloot et Emma Meesseman sont en fin de contrat. Allie Quigley, elle aussi free agent et terriblement en difficulté dans ce game 5 (1/12 au shoot), a fait des déclarations qui peuvent laisser penser qu’elle hésite à poursuivre sa carrière. On souhaite bien du courage à James Wade, qui va pouvoir tenter de prouver que son trophée de dirigeant de l’année n’était pas usurpé.

Pour le reste, notre attention va évidemment se porter sur le game 1 dès dimanche. Les Aces sont sur un nuage après leur épique victoire contre le Storm. Mais si une équipe a le profil pour les faire transpirer et leur donner des courbatures, c’est bien ce Connecticut Sun et ses vibes de Detroit Pistons 2004.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !