Team USA affiche un nouveau style, pour une nouvelle ère de domination

Les Etats-Unis ont tranquillement remporté leur deuxième match de poule à la Coupe du monde 2022 face à Porto Rico. Il a fallu environ 4 minutes pour que Team USA s’habitue à la défense de zone des Porto-Ricaines (6 partout d’entrée) et active le rouleau compresseur. Passé cela, vous pourriez vous dire que le talent offensif a fait la différence, mais c’est pourtant de l’autre côté du terrain que se trouve la réponse.

Grâce à une défense étouffante sur l’arme offensive numéro  1 de Porto Rico, Arella Guirantes (7 points à 2/9 et 4 balles perdues), et une domination dans la peinture de tous les instants (54 points à 8 et 54 rebonds à 31), les joueuses de Cheryl Reeve auront provoqué 21 pertes de balles (en témoignent les 5 interceptions en 6 minutes de jeu d’Alyssa Thomas) qui leur ont donné du jeu rapide parfaitement conclu ! Et quand notamment « The Engine » se met à courir ça devient un véritable massacre…

La suite de la rencontre restera du même acabit et la délégation de Captain Stewie, toujours sans ses 3 championnes WNBA A’ja Wilson, Kelsey Plum et Chelsea Gray) va continuer de disséquer Porto Rico, clairement sans solution pour finir sur un cinglant 106-42 !

Plutôt que de s’épancher sur ce match, parlons justement de ce renouvellement de jeu et de cet impact défensif. Avec des joueuses hyper athlétiques et mobiles comme Breanna Stewart, Ariel Atkins, Kahleah Copper ou encore l’inusable Alyssa Thomas, Cheryl Reeve possède une équipe capable de jouer « petit », tout en amenant une densité physique immense. En effet, toutes les joueuses sont capables de switcher, de courir, d’être intenses, de sortir vite et fort sur n’importe quel écran et de provoquer énormément de pertes de balle adverses pour conclure par un jeu rapide de qualité. En résumé, une petite révolution concernant le jeu de Team USA des dernières années où le côté athlétique et la domination venaient plus du secteur intérieur.

Cette équipe évolue régulièrement sans tenir compte des postes de jeu, avec un 5 majeur souvent composé de postes 2/3/4 très énergiques. C’est d’ailleurs un système parfait pour exploiter une joueuse comme Alyssa Thomas. Guère étonnant, du coup, qu’elle soit dans les meilleures joueuses sur ce début de compétition. En tout cas, ce système est un véritable calvaire pour les attaques adverses…

Si sur les dernières compétitions, la défense des Américaines pouvait par moment se chercher un peu, ce renouvellement d’effectif a permis d’ajouter cette nouveauté sans enlever le talent et l’efficacité offensive (50%, 40% à 3 pts et 27 assists de moyenne sur le début de compétition). L’autre aspect de cette défense suffocante est la vitesse du jeu qui en découle. Ca va très vite en transition, ce qui donne énormément  de points faciles à haut pourcentage (26 points sur jeu rapide en moyenne).

Certains pouvaient se demander, avec les retraites (Sue et Sylvia  😢💔) et les diverses absences, si la domination des Américaines pouvait être remise en cause et si elles pouvaient devenir “prenables”, ces deux matchs nous rappellent la capacité que possède cette organisation à se renouveler malgré la perte de légendes de ce sport. La puissance de feu qu’elles affichent sans être au complet est déjà effrayante et il faudra être immense pour ne serait-ce que les inquiéter…

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !