Les stars de la nuit : Tina Charles est monstrueuse, Candace Parker n’a pas le temps

Seattle Storm 83-87 Washington Mystics

Le Tina Charles Revenge Tour est en train de prendre une tournure assez fabuleuse. Après une saison blanche, des doutes autour de sa capacité à redevenir la joueuse d’exception qu’elle était à Connecticut et New York, mais aussi les galères de son coach pour aligner une équipe décente à cause des blessures, l’ancienne MVP a fait taire les derniers sceptiques.

Ce qu’elle a réussi la nuit dernière lors du choc face au Seattle Storm est probablement déjà la performance individuelle la plus assourdissante de la saison. C’est simple, jamais une joueuse dans l’histoire de la WNBA n’avait rendu une copie avec au moins 30 points, 15 rebonds, 5 passes et 5 paniers à 3 points. La Queen du Queen’s l’a fait sur le parquet des championnes en titre qui restaient sur cinq victoires de suite, en compilant 34 points, 16 rebonds, 5 passes, 2 interceptions et 5 paniers extérieurs. Une douce folie qui a permis aux filles de regarder le Storm droit dans les yeux, jusqu’à des dernières minutes que les Mystics ont pris à leur compte grâce à Leilani Mitchell (19 points) et Ariel Atkins (10 pts).

“Tina joue à ce niveau depuis le début de l’année, elle est fantastique. Mais je pense qu’elle a encore un peu plus élevé son niveau de jeu sur les deux derniers matchs. Elle porte l’équipe sur ses épaules. On en rigolait avec le staff l’autre jour en se demandant comment on ferait si on devait être face à elle. Ce serait sacrément dur. Ce que je ferais, je ne le dirai jamais à personne”, s’est amusé Mike Thibault après la rencontre.

Ce qui n’est qu’un petit coup d’arrêt pour le Storm est en revanche un match référence pour les Mystics, qui ont remporté 5 de leurs 6 derniers matchs et pointent désormais au 4e rang du classement. De quoi nourrir logiquement la crédibilité de Tina Charles dans la course au MVP et les ambitions de l’équipe une fois les playoffs venus. Absolument personne n’aura envie d’affronter cette équipe qui arrive à truster le top 4 en jouant à huit, avec des blessures depuis le début de la saison et sans Elena Delle Donne… Lorsque les planètes seront alignées, ces Mystics seront drôlement effrayantes !

La démonstration de domination en images

New York Liberty 72-92 Chicago Sky

D’autres équipes auraient pu être perturbées par de telles galères de voyage avant d’affronter une bonne équipe de New York chez elle. Pas le Chicago Sky, qui marche sur l’eau en ce moment et l’a confirmé la nuit dernière au Barclays Center. Les joueuses de James Wade ont assez facilement pris le dessus sur une équipe toujours joueuse mais qui continue d’être limitée par sa légèreté à l’intérieur.

Quand vous avez une Candace Parker en face, capable de claquer 23 points, 12 rebonds et 6 passes en 23 minutes, une machine à double-doubles points-passes comme Courtney Vandersloot (en service minimum avec 10 pts et 10 asts) et 9 des 10 joueuses capables de scorer de diverses manières, c’est compliqué. Chicago a donc conquis une 6e victoire de suite pour poursuivre sa remontée vers les sommets.

L’invincibilité de Candace Parker se poursuit elle aussi : 7-0 pour CP3, qui est bel et bien le talisman de cette équipe. Pour un résumé du match, on vous recommande le résumé de Clément de Chicago Sky France sur son site.

Connecticut Sun 80-70 Dallas Wings

Alors que leur copine Jonquel Jones s’apprête à défier l’équipe de France avec la Bosnie, les joueuses du Sun continuent de serrer les dents et d’afficher un fighting spirit impressionnant. Menées de 14 points par Dallas et son pétard ambulant Arike Ogunbowale (18 points, pour son 51e match de suite à au moins 10 pts), les coéquipière de la “Bahamian Beast” se sont accrochées et ont grimpé sur les solides épaules du tandem Brionna Jones-DeWanna Bonner, qui a signé 51 des 80 points de du Sun !

La première a tout simplement battu son record de points en carrière (26) et la seconde a sorti un 3e quart-temps de feu (14 de ses 25 points du jour) pour mettre un terme à une série de trois défaites consécutives. Gagner sans Jonquel Jones est donc possible, mais il a aussi fallu pour cela que d’autres joueuses montent un peu en régime. On pense notamment à Kaila Charles, auteure du premier double-double (12 points, 12 rebonds) de sa carrière.

Chez les Wings, les sautes de concentration et les trous d’air sont venus gâcher une copie qui partait bien en première mi-temps. C’est le lot des jeunes équipes comme Dallas, sans doute condamnée à traîner entre la 7e et la 10e place tout au long de la saison malgré les belles promesses entrevues.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !