Top 5 All-Time : les ailières-fortes

Cinq semaines ! C’est le temps qu’il nous restait à patienter avant le début tant attendu de la saison régulière 2022 de la WNBA. Cinq comme le nombre de postes au basket. Ce qui nous a donné l’idée parfaite pour passer le temps en attendant le premier coup de sifflet. Et si, en toute objectivité et décontraction, nous nous attaquions à un sujet anodins comme de classer les légendes all-time de cette ligue.

C’est donc l’exercice particulier auquel nous nous sommes attaqué pour les derniers mercredis précédant la première rencontre : déterminer quelles sont les 5 meilleures joueuses de l’histoire à leur poste.

Au menu, des stars, des championnes, de la légende. Les critères sont simples. Tout ce qui fait de près ou de loin une carrière est pris en compte. Le palmarès, la longévité, l’impact sur et hors terrain, le talent et le niveau intrinsèque. Tout y passera pour répondre à cette question : Quel est le top 5 All-time des joueuses sur ce poste ?

Et pour cette quatrième semaine, place aux ailières-fortes.

Nos “consultants”, experts ès objectivité, se sont ainsi penchés sur l’épineux problème. Voici nos tops :

Florian

  1. Lauren Jackson
  2. Candace Parker
  3. Breanna Stewart
  4. Elena Delle Donne
  5. Rebekkah Brunson

Ghislain

  1. Lauren Jackson
  2. Candace Parker
  3. Breanna Stewart
  4. Candice Dupree
  5. Rebekkah Brunson

Shaï

  1. Lauren Jackson
  2. Candace Parker
  3. Breanna Stewart
  4. Tina Thompson
  5. Candice Dupree
Mentions :
  • Nneka Ogwumike
  • Natasha Howard
  • Cheryl Ford
  • Emma Meesseman

Lauren Jackson

Sue Bird et Lauren Jackson

Une fois de plus le consensus est assez général sur ce poste. En plus d’avoir empilé les trophées, qu’ils soient collectifs (2 titres WNBA) ou individuels (3x MVP, 1x MVP des Finales et 1x Defensive Player of the Year), Lauren Jackson a tout bonnement changé le jeu et la manière de voir une intérieure en WNBA. Avec sa polyvalence incroyable, sa capacité à jouer au près ou à artiller de loin, Lauren a défini la panoplie de l’ailière forte moderne. Et au delà du panel technique, parlons de la mentalité de gagneuse de l’australienne. Douce comme la brise en dehors des terrains, elle pouvait se transformer en tigresse lorsque l’enjeu le demandait, comme pourra en témoigner sa grande rivale Lisa Leslie. En duo avec Sue Bird, elles auront mis la franchise du Seattle Storm sur la carte et contribué au début de la magnifique tradition d’excellence de la franchise émeraude. Son maillot y est bien évidemment retiré et Lauren a fait son entrée au Hall of Fame en 2021. Elle fait l’unanimité en tête de nos tops.

Candace Parker

Derrière Lauren Jackson, la concurrence se fait rude. Et même si nous sommes tous les trois tombés d’accord pour placer Candace Parker en seconde position, sa concurrente suivante arrive à grandes enjambées. Mais pour l’heure, il nous semble que Candace tient toujours la corde avec une carrière tout bonnement légendaire. Son histoire, elle commence à l’écrire en WNBA aux Los Angeles Sparks qui la draftent en 2008. Là, sous la houlette d’une Lisa Leslie petit à petit vieillissante, elle prend les rênes de la franchise sans perdre une minute. Lors de sa première année, elle ne se contente pas d’être élue rookie de l’année mais rajoute directement le trophée de MVP dans la besace. Elle sera à nouveau MVP en 2013 avant d’enfin décrocher le titre en 2016 face aux ennemis de Minnesota. Ses dernières années à LA auront été marquées par une mésentente probable avec son coach Derek Fisher et un départ inattendu de la franchise. Mais elle aura malgré tout été chercher le titre de Defensive Player of the Year en 2020. Désormais à Chicago, elle n’aura de nouveau pas perdu de temps puisque dès sa première année sous les couleurs du Sky, c’est un deuxième titre qui vient garnir son armoire à trophées. Au delà de ce CV bien rempli, Candace c’est aussi et surtout une joueuses ultra complète et athlétique. On cherche toujours ce qu’elle ne sait pas faire sur un terrain et c’est la raison de sa 2e position dans nos tops.

Breanna Stewart

Mais pour combien de temps ? Car Breanna Stewart arrive à toute vitesse. Commençons par le bilan comptable. En 5 saisons dans la ligue (elle est blessée lors de l’exercice 2019), Stewie a déjà obtenu un trophée de MVP et 2 titres, en étant à chaque fois élue MVP des Finales. Un palmarès dont rêvent bien des filles possédant des carrières 3 fois plus longues que la sienne.

En terme de technique, Stewie est une arme offensive absolue, une mis-match permanente pour ses opposantes. Trop grande pour les petites, trop mobile pour les grandes, on cherche toujours ce qui peut empêcher Breanna de scorer. Surtout qu’elle loin de ne faire que ça sur un terrain. Et le tout avec une telle impression de facilité ! Ne lui manque finalement qu’une carrière complète pour monter plus haut mais nul doute qu’elle y arrive. L’histoire est en marche.

Candice Dupree

Candice Dupree

Une carrière complète, c’est l’argument principal de Candice Dupree pour rentrer dans ce top. Avec sa longévité et sa constance incroyable elle aura inscrit son nom dans beaucoup de tops statistiques de la ligue. Rarement en première ligne, si ce n’est peut-être lors de ses dernières années compliquées au Fever, Candice aura en revanche été le complément parfait d’équipes qui gagnent. En particulier à Phoenix où elle aura été un des fers de lance de l’équipe et aura activement participé à aller chercher le titre de 2014. Il lui manque pour aller plus haut probablement du palmarès personnel et surtout un titre en temps que franchise player d’une équipe mais que l’on ne s’y trompe pas. Nous avons eu la chance récemment de voir évoluer sur les parquets une légende du jeu.

Elena Delle Donne

Inutile de revenir une fois de plus sur le palmarès d’EDD. Nous en avons déjà plus que parlé la semaine dernière. Puisque je l’ai considérée comme une poste 4, le poste qu’elle occupe principalement depuis son arrivée à Washington, c’est ici que je viens la classer. Les raisons qui ont poussé mes camarades à la classer en 4e position des ailières me font la placer 4e chez les ailières-fortes. Simple, basique. Comme souvent avec Elena.

Tina Thompson

Toujours dans le registre des joueuses que l’on peut classer sur plusieurs postes, Shaï a considéré Tina Thompson comme une poste 4, poste auquel elle aura fait sa carrière aux Comets. De part son profil d’intérieure traditionnelle, Ghislain et moi l’avons considérée au poste de pivot. Raison pour laquelle nous aurons l’occasion de nous étendre plus avant sur son dossier la semaine prochaine.

Rebekkah Brunson

Pour clôturer nos tops, nous sommes deux à avoir voulu récompenser l’incroyable carrière de Rebekkah Brunson. Une carrière d’une très belle longévité de 15 saisons qui lui aura permis de se placer dans pas mal de tops statistiques de la ligue. On pense en particulier au rebonds où elle a détenu pendant longtemps le records All-Time avant d’être dépassée récemment par Sylvia Fowles et Tina Charles. Elle détient toujours toutefois le record au total de rebonds offensifs. Rebekkah détient surtout toujours un autre record. Elle est la seule joueuse de l’histoire de la WNBA a avoir gagné 5 titres dans sa carrière. Un tout d’abord avec les Sacramento Monarchs en 2005. En 2010, elle s’engage avec les Minnesota Lynx et sera des 4 titres de la franchise, à chaque fois en tant que titulaire. Rebekkah représente parfaitement l’image de la joueuse pas spécialement la plus flashy mais prête à réaliser toutes les tâches nécessaires pour faire gagner son équipe. Et elle y aura brillamment réussi.


Et vous, êtes vous d’accord avec nos tops ? Comment classez-vous ces formidables joueuses ? N’hésitez pas à venir nous donner votre avis et vos tops personnels. Et rendez-vous mercredi prochain pour le dernier volet avec les pivots.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !