Top 5 All-Time : les pivots

Cinq semaines ! C’est le temps qu’il nous restait à patienter avant le début tant attendu de la saison régulière 2022 de la WNBA. Cinq comme le nombre de postes au basket. Ce qui nous a donné l’idée parfaite pour passer le temps en attendant le premier coup de sifflet. Et si, en toute objectivité et décontraction, nous nous attaquions à un sujet anodins comme de classer les légendes all-time de cette ligue.

C’est donc l’exercice particulier auquel nous nous sommes attaqué pour les derniers mercredis précédant la première rencontre : déterminer quelles sont les 5 meilleures joueuses de l’histoire à leur poste.

Au menu, des stars, des championnes, de la légende. Les critères sont simples. Tout ce qui fait de près ou de loin une carrière est pris en compte. Le palmarès, la longévité, l’impact sur et hors terrain, le talent et le niveau intrinsèque. Tout y passera pour répondre à cette question : Quel est le top 5 All-time des joueuses sur ce poste ?

Et pour cette dernière semaine, place aux pivots.

Nos “consultants”, experts ès objectivité, se sont ainsi penchés sur l’épineux problème. Voici nos tops :

Florian

  1. Lisa Leslie
  2. Sylvia Fowles
  3. Tina Thompson
  4. Yolanda Griffith
  5. Brittney Griner

Ghislain

  1. Lisa Leslie
  2. Tina Thompson
  3. Sylvia Fowles
  4. Yolanda Griffith
  5. Tina Charles

Shaï

  1. Lisa Leslie
  2. Sylvia Fowles
  3. Yolanda Griffith
  4. Brittney Griner
  5. Tina Charles
Mentions :
  • Taj McWilliams-Franklin
  • Jonquel Jones

Lisa Leslie

Il n’y a eu aucune once d’hésitation, chez aucun de nous trois, lorsqu’est venu le temps de désigner la meilleure pivot WNBA de tous les temps. Retenue comme une des premières star à porter la ligue de toute sa renommée, Lisa Leslie a été, et est toujours, l’emblème des Sparks. Après avoir du regarder les Comets s’emparer des 4 premiers titres de la ligue, les Sparks ont vite profité d’une baisse de forme des texanes, et de la retraite de Cynthia Cooper, pour s’emparer du trophée convoité et ne plus le lâcher pour deux saisons consécutives. 2001-2002, c’est donc un Back to Back pour les angelinos, une performance qui n’aura plus jamais été répétée depuis. Lisa Leslie sera élue les deux fois MVP des Finales. Elle aura porté les couleurs pourpre et or au moins aussi bien que ses homologues de vestiaires masculins à la même époque.

Sur le plan individuel, Lisa Leslie est une basketteuse incroyablement complète et très athlétique. Elle sera ainsi la première joueuse de l’histoire de la WNBA a dunker en match. Au delà de ce détail peut-être anecdotique, Lisa Leslie c’est aussi 3 MVP de saison régulière, 2 trophées de Defensive Player of the Year et un rôle important dans un des plus grands chef d’oeuvre du cinéma : Uncle Drew. Son numéro est retiré, c’est une évidence et elle a été intronisée au Hall of Fame en 2015.

Sylvia Fowles

Sylvia Fowles

Si la solidité avait un visage, ce serait celui de Sylvia Fowles. Alors qu’elle aborde désormais sa quinzième, et dernière saison, à bientôt 37 ans, Sylvia est toujours au top de sa forme et allègrement dans les 10 meilleures joueuses de la ligue. Sylvia est une intérieure incroyablement complète. Tout d’abord draftée par le Chicago Sky, c’est surtout aux Minnesota Lynx qu’elle va écrire sa légende. On connait évidemment sa défense. Avec 4 trophées de Defensive Player of the Year et 10 sélections dans les All-Defensive Team, Sylvia n’est dépassée que par Tamika Catchings qui avec 5 est la reine de la discipline. La stabilité défensive de Sylvia Fowles a été une des clés de la réussite de Minnesota ces dernières années. Première au classement all-time des rebonds, deux fois meilleure contreuse de la saison, Sylvia est une des meilleures tours de contrôle que cette ligue ait vu.

Mais il ne faudrait pas oublier que de l’autre côté du terrain, Sylvia est loin de faire de la figuration. Avec plusieurs de ses saisons à plus de 15 points de moyenne, Sylvia est une joueuse plus que sérieuse en attaque. En atteste également son MVP de la régulière en 2017. Dans une équipe accompagnée par de joueuses de la trempe de Maya Moore, Lindsay Whalen ou Seimone Augustus, toutes des joueuses dont nous avons eu l’occasion de parler dans ces tops, Sylvia a pourtant été MVP des Finales lors des deux titres qu’elle a gagné à Minnesota. Souvent discrète, on oublie parfois Sylvia Fowles lors des discussions des meilleures joueuses mais que l’on ne s’y trompe pas. Nous aurons l’occasion cette saison d’observer la dernière saison d’une légende ultime de ce sport.

Tina Thompson

Nous avons déjà eu l’occasion à plusieurs reprises d’évoquer les Houston Comets lors de ces tops All-Time. Il faut dire qu’avec quatre années de domination sans partage, il y a de quoi inscrire vos noms dans les livres d’histoire. L’histoire, Tina l’inscrit tout d’abord en étant la première first pick de l’histoire de la ligue. Et l’histoire est directement belle puisqu’en étant draftée à Houston, Tina va rejoindre un effectif incroyable et accompagner Cynthia Cooper et Sheryl Swoopes pour former le premier Big Three de l’histoire, et quel Big Three. Magnifique de complémentarité, les trois comparses vont dominer les 4 premières saisons de la ligue comme jamais. Numériquement, Tina joue au poste 4 lors de ces premières saisons, raison pour laquelle Shai l’avait reprise dans son Top All-time des ailières-fortes. Mais dans le profil, Tina est très clairement une intérieure traditionnelle. Scoreuse, Rebondeuse, contreuse, Tina contribue à de multiples secteurs de jeu et sera élue 9 fois All-Star. Par la suite aux Sparks et puis au Storm, Tina Thompson continuera à contribuer à des équipes compétitives avec une longévité impressionnate. Elle a été récompensée de sa longue carrière (17 saisons) par une nomination au Hall of Fame en 2018.

Yolanda Griffith

Lorsque l’on parle des grands pivots de l’histoire, il est rare que Yolanda Griffith revienne dans les discussions, et pourtant… Lorsque l’on parle des mythiques Sacramento Monarchs et du titre de 2005, on pense souvent à Ticha Penicheiro et la flamboyance de ses passes. Mais la patronne de cet effectif, l’intérieure dominante qui va porter cette franchise et la mener vers les sommets pendant 9 saisons, c’est Yolanda. Lorsqu’elle termine son cursus universitaire, en 1993, aucune ligue professionnelle n’existe encore aux Etats-Unis et Yolanda s’en va poursuivre sa carrière en Allemagne pendant 4 ans. Elle rejoint ensuite la patrie de l’oncle Sam à la création de l’ABL, une ligue professionnelle créée en parallèle de la WNBA. Pendant 2 ans, elle va y jouer avant que la faillite de cette dernière ne la pousse à rejoindre la toute jeune WNBA. Lors de sa première saison, en 1999, Yolanda Griffith va ainsi être directement élue MVP de la ligue mais également Defensive Player of the Year. Petite domination. Ironiquement, malgré qu’il s’agisse de sa première année, elle ne va pourtant pas recevoir le trophée de Rookie de l’année, les votants ayant considéré que son passé de pro la rendait inélligible.

Pendant toutes ses années aux Monarchs, Yolanda va dominer en étant de multiples fois All-Star, meilleure rebondeuse de la ligue et plusieurs sélection dans les All-WNBA Teams. Le point d’orgue de ce magnifique parcours est évidemment ce titre de 2005, dont elle sera élue MVP des Finales. Après la disparition de la franchise en 2007, elle terminera sa carrière par deux saisons, une au Storm et une au Fever, avant de définitivement raccrocher les sneakers. Elle sera intronisée au Hall of Fame en 2021.

Brittney Griner

Pour terminer nos tops, nous avons choisi d’aller regarder du côté des joueuses actuelles et deux candidates se détachent, chacune avec des arguments différents à leur dossiers. Brittney Griner a pour elle la réussite collective. Depuis son arrivée en 2013 à Phoenix, elle n’a eu de cesse de dominer dans la raquette de la franchise et participera activement au titre de 2014. Avec elle dans l’équipe, Phoenix n’a jamais manqué les playoffs. Individuellement, Brittney est une machine de domination intérieure. Grande, longue, Brittney Griner est une formidable contreuse et une scoreuse plus qu’effrayante, capable de dominer outrageusement au près et de dunker si vous lui demandez gentiment. Deux fois meilleure scoreuse de la ligue, 8 fois meilleure contreuse (!), elle a également été élue 3 fois Defensive Player of the Year. Une machine.

Tina Charles

Tina Charles a pour elle une palette technique sans doute beaucoup plus complète. Elle commence sa carrière au Connecticut Sun où elle est darftée en 2010. Elle y passe quatre saisons et y sera élue Rookie de l’année et surtout MVP lors de sa 3e saison, en 2012. En 2013, sentant que l’équipe s’essoufflait, Tina décide de changer d’air et de retourner vers sa terre natale à New York et s’engage avec le Liberty. Là, lors de ses premières années, elle remet New York sur le devant de la scène et va inscrire son nom dans beaucoup de Tops statistiques. Ses dernières saisons au Liberty nous ont fait craindre un déclin dans sa carrière avec des stats en baisse et une Tina esseulée dans une équipe malmenée par son management. Son déménagement récent aux Mystics nous a montré qu’individuellement, Tina était toujours au top de sa forme. Désormais à Phoenix, elle est toujorus à la poursuite de cette bague qu’elle désire tant pour ponctuer en beauté cette magnifique carrière. A titre individuel, Tina est une joueuse offensive incroyable. Capable de travailler ses défenseures au poste bas et de finir en toucher au près, elle a montré récemment une capacité à artiller de loin qu’on ne lui soupçonnait pas. On espère désormais la voir valider collectivement toutes les promesses que son talent nous offre. Elle n’en mérite pas moins d’apparaître dans nos tops.


Et c’est ainsi que nous clôturons cette petite saga des Top 5 All-Time, en attendant de pouvoir les refaire d’ici 10 ans avec, qui sait, peut-être de nouveaux noms. Et vous, êtes vous d’accord avec nos tops ? N’hésitez pas à venir nous donner votre avis et vos tops personnels. Et on se donne déjà rendez-vous ce vendredi pour attaquer le début de la saison régulière.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !