#24 : Sabrina Ionescu

24 ans, meneuse (New York Liberty)

Certains trouveront peut-être que c’est trop tôt. Ou que l’on a cédé à la hype et que Sabrina Ionescu n’a pas encore montré et accompli assez de choses pour avoir droit à sa case dans notre calendrier de l’Avent. On a envie de leur dire que ce qu’a déjà fait la meneuse de New York pour sa première vraie saison en WNBA, en jouant toute l’année sans véritable remplaçante, est déjà assez exceptionnel. Ionescu a été à l’image de son équipe : canon au démarrage, avec un fabuleux triple-double dès le troisième match contre Minnesota, et plus poussive entre la mi-saison et le sprint final, la faute à une blessure qui a même poussé Walt Hopkins à la faire sortir du banc pendant quelques temps. En attendant, il n’y a pas beaucoup de meneuses que l’on choisirait avant elle si on devait lancer une franchise aujourd’hui. Si ce que l’on a vu de l’ancienne star d’Oregon est son rendement minimum, la suite s’annonce assez effrayante pour le reste de la ligue. Pas si loin que ça d’une place dans la All-WNBA 2nd team, la Californienne a fini avec 11.7 points, 6.1 passes et 5.7 rebonds de moyenne. Sabrina Ionescu a dû composer avec un maximum de nouvelles coéquipières qui ont toutes loué son talent et reconnu son rôle important dans la qualification pour les playoffs. Tout ce qu’on lui souhaite maintenant, c’est de vivre une année 2022 sans pépin physique pour enchaîner les matchs à plein régime et montrer aux sceptiques qu’elle méritera rapidement une place plus élevée dans ce power ranking…



#24 : Sabrina Ionescu

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !