Preview Saison 2024 : Las Vegas Aces

Bilan Saison 2023

📈

34 Victoires – 6 Défaites
1ère de la régulière
Championnes

🏆

A’ja Wilson élue Finals MVP

A’ja Wilson élue Defensive Player of the Year

Alysha Clark élue 6th Player of the Year

A’ja Wilson élue All-WNBA First Team

Chelsea Gray et Jackie Young élues All-WNBA Second Team
A’ja Wilson élue All-Defensive First Team

📼 Preview vidéo


https://youtu.be/7q8p8VAGwmU

✍️ Mouvements de l’intersaison


👋 Départs : Candace Parker (Retraite), Riquna Williams (Free Agent), Cayla George (Free Agent),

🤝 Arrivées : Megan Gustafson (Phoenix), Dyasha Fair (Draft), Kate Martin (Draft)

Quand on vient d’être championnes pour la deuxième année d’affilée, l’avenir est plutôt serein. Et pourtant, lors de cette intersaison, plusieurs dossiers ont du être gérés dans le Nevada. Après les non reconduction des contrats de Riquna Williams et Cayla George, c’est surtout le départ à la retraite de Candace Parker qui aura marqué les esprits. Incapable de revenir à un niveau de forme suffisant pour ses standards, CP3 a préféré raccrocher les sneakers.

Pour la “remplacer” (au moins numériquement), Vegas avait au préalable signé Megan Gustafson en provenance de Phoenix. Enfin, à la draft, ce sont les rookies Dyasha Fair et Kate Martin, l’ancienne coéquipière de Caitlin Clark, qui auront été sélectionnée et qui semblent bien parties pour être conservées dans l’effectif et essayer de grapiller des minutes.

🔍 Le point sur l’équipe


Roster (🗓️ 12/05/2023) :

Cinq Majeur présumé :

  1. Chelsea Gray
  2. Kelsey Plum
  3. Jackie Young
  4. A’ja Wilson
  5. Kiah Stokes

Pourquoi changer une équipe qui gagne. On ne voit pas dans quel univers la quadruplette Chelseay Gray – Kelsey Plum – Jackie Young – A’ja Wilson ne serait pas reconduite dans le 5. Ces 4 joueuses sont l’ossature qui aura permis à l’équipe de gagner un back to back. Pour compléter, Kiah Stokes qui avait souvent les faveurs de l’équipe par le passé devrait amener son apport défensif pour équilibrer le roster.

😫 Le Point Faible : La lassitude

Quand on parle d’une équipe aussi dominante que ne l’est Vegas, on en vient à devoir creuser pour leur trouver des points faibles. Et si le principal ennemi des Aces n’étaient pas… les Aces elles-mêmes. Après tant de temps passé à dominer collectivement, mais également individuellement pour certaines, une certaine lassitude pourrait s’installer. Que l’on se comprenne bien, on ne parle pas ici d’une lassitude en tant que tel avec une envie de jouer au point mort. Cependant, pour aller chercher le titre, pour aller au bout, la WNBA et son caractère ultra compétitif demande à toutes les équipes de donner le maximum et surtout de jouer avec un sentiment d’urgence. Comment entretenir la faim lorsqu’on a tout gagné ? Becky Hammon est sans doute le meilleur rampart face à cette interrogation. Elle connait trop le goût de la défaite pour ne pas savoir quel discours tenir à ses joueuses pour les maintenir concernées. Il faudra toutefois garder cet aspect à l’oeil. Personne n’est à l’abri d’un excès de confiance.

🤩 Le Point Fort : La continuité/confiance du champion

L’aspect positif de cette avalanche de succès se situe bien évidemment dans la continuité dont bénéficie le projet. Le groupe se connait excellemment bien et se fait confiance, les dernières finales l’ont démontré. Chacun connait son rôle avec une hiérarchie claire. De plus, le groupe connait le chemin pour la victoire et ses ingrédients. Dans une ligue en perpétuel changement, avoir des certitudes est un plus indéniable. Si l’on rajoute à ça la confiance des championnes, sûres de leurs forces et vous avez une armada taillée pour aller en mission vers un three-peat que l’on a plus vu depuis les débuts de la ligue.

🧐 La joueuse à suivre : Jackie Young


Où s’arrêtera Jackie Young ? Draftée numéro presque par défaut dans une draft 2019 orpheline de Sabrina Ionescu, les premières années de Jackie dans la ligue auront été discrètes sous les ordres de Bill Laimbeer. Au point même de voir pas mal d’observateurs qualifier l’ancienne de Notre dame de Bust. Mais cela c’était sans compter sur la force de travail de l’ailière et sa marge de progression. D’année en année, elle aura ajouté des cordes à son arc au point d’être devenue à l’heure actuelle une sorte d’extérieure parfaite. Playmaking, Défense, Jackie a ajouté à un profil initialement plus axé sur le drive un shoot de loin plus que jamais létal, elle qui shootait péniblement à 30% en début de carrière. Désormais, Jackie a en elle la capacité de viser des trophées individuels plus que prestigieux (comprenez par exemple un MVP), sur le simple niveau intrinsèque. Il faudrait néanmoins pour cela la voir dans une équipe dont elle serait la tête de proue. Or cela ne semble pas l’attirer. Sans doute plus à l’aise dans un rôle de lieutenant de luxe, elle a accepté cette année un salaire bien inférieur au max pour aider à compléter avantageusement le roster. La coéquipière parfaite.

🔮 Pronostic


Florian

Comme tout le monde j’aime la variation et souhaiterais sans doute un peu plus de suspens. Mais je ne vois pas un monde, hors blessures évidemment, où les Aces ne prennent pas une fois de plus la 1e place du classement. Cette équipe propose un basket à la fois attrayant et efficace. Le groupe se connait et dégage une telle confiance en ses forces. Je ne les vois pas dérailler. Au vu du niveau de certaines joueuses, entre autres Jackie Young, je pense que les votes pour la MVP peuvent se répartir quelque peu, c’est pour cette raison que je vois plutôt A’ja repartir avec le DPOY cette année pour récompenser une saison que j’imagine une fois de plus réussie. Mission Three-peat.

Shaï

Si les Aces ne subissent pas de blessures majeures et ne sont pas affectées par “la graisse mentale”, je ne vois pas ce qui peut les empêcher de finir en tête de la saison régulière et, ensuite, de réussir le Three-Peat. C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire, mais même avec la retraite de Candace Parker, cette équipe a trop d’atouts et la meilleure coach de la ligue. Du coup, je vois Las Vegas finir en première position en saison régulière.

Ghislain

Vegas va débuter la saison 2024 avec le plein de confiance, des certitudes dans le jeu, un coaching staff de grande qualité et de la continuité dans son effectif. Je ne vois donc aucun monde où Las Vegas ne puisse pas dérouler en saison régulière et continuer d’imprimer un rythme de victoires infernal. La routine et la perte de l’envie de gagner pourraient faire dérailler cette équipe mais ce n’est pas du tout le genre de Becky Hammon qui malgré les nombreux succès depuis 2 ans saura motiver ses troupes comme il se doit. Je vois donc Vegas finir premières de régulière et s’assurer ainsi l’avantage en playoffs pour tenter le Three-Peat.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !