Sabrina Ionescu donne le ton

90
-
87

New York Sabrina Ionescu 25pts 6rbs 11ast • Betnijah Laney 30pts 5rbs
Indiana Kelsey Mitchell 23pts • Teaira McCowan 22pts 16rbs

NOUS Y SOMMES ! La saison 2021 a débuté cette nuit et pour le Liberty, c’est un tout nouveau départ : nouveaux maillots, nouvelle salle (Barclays Center bonjour 👋) et un effectif fortement renforcé à l’intersaison. Et puis, il y a le retour de Sabrina Ionescu qui porte sur ses épaules tout l’espoir de New York. Après une saison presque blanche à cause d’une entorse, Sab et son sourire sont là. En face, Indiana est annoncé un peu partout comme la franchise la plus faible cette année, rôle à la fois difficile à porter mais aussi très confortable car on ne peut que surprendre agréablement. Bref, si sur le papier, les 2 noms ne sont pas ceux qui vous attirent le plus en WNBA, vous auriez tort de passer votre chemin pour ce match d’ouverture !

Après les 2 petites minutes approximatives nécessaires à toute reprise, c’est New York qui ouvre le score par un doublé à 3 points de Michaela Onyenwere et de Sami Whitcomb. Tout un symbole pour New York, la combinaison de la jeunesse et de l’expérience. Globalement, New York domine ce 1er quart-temps en pouvant compter sur une excellente adresse extérieure et une sur Betnijah Laney qui semble vouloir hériter du trophée de MIP une seconde année d’affilée. Mais Indiana ne baisse pas les bras et s’offre quelques runs offensifs pour ne pas laisser New York s’envoler. C’est 26-21 après 10 minutes.

Le 2ème quart-temps voit la vapeur se renverser : New York multiplie les pertes de balle et les fautes pour laisser Indiana revenir. Mais Betnijah Laney est forte, très forte. Et Sabrina Ionescu commence à prendre ses marques après des débuts timides. En face, toute l’équipe d’Indiana y met du sien et profite de chaque erreur de New York mais surtout de l’absence de joueuses intérieures dominantes. On note donc logiquement les efforts de Teaira McCowan, très active aux rebonds et dans la raquette. Egalité parfaite à la mi-temps : 47 à 47.

Sabrina commence fort ce 3ème quart-temps avec un shoot plein de chance et une passe pleine de talent. On le sent, elle est lancée et les assists pleuvent. L’adresse de Betnijah ne faiblit pas. Du côté d’Indiana, le scoring est plus partagé entre Kelsey et Tiffany Mitchell dont ne ne doit plus vanter le sens du panier mais aussi Danielle Robinson qui met sa rapidité légendaire au service du Fever. Malgré cela, le Liberty prend 4 petits points d’avance : 64 à 68.

New York continue d’ailleurs sur sa lancée et voit son avance grimper à 8 points. Didi Richards, la rookie de Baylor, en profite pour rappeler au Liberty qu’elle est bien là pour donner un sérieux coup de main en défense. Mais Kelsey Mitchell ne veut pas offrir cette victoire au Liberty : avec l’aide de McCowan, elle ramène le Fever dans la course à 4 minutes du terme grâce à un 7-0 bien senti. Les 2 équipes se rendent coup pour coup mais la faiblesse de New York dans la raquette commence à se faire ressentir. Kelsey Mitchell, toujours elle, parvient à offrir 4 points d’avance à Indiana à 45 secondes de la fin. Sabrina lui répond pas un énorme 3 points. A la bataille des lancers-francs qui s’en suit, avantage 2-1 pour Sabrina face à Kelsey dans cette fin de match archi-tendue. Egalité parfaite, 21 secondes à jouer. Alors qu’Indiana temporise pour s’offrir le dernier shoot sur cette ultime possession, Kelsey Mitchell est sanctionnée d’un marché. Sabrina Ionescu en profite pour enfiler sa cape et offrir la victoire au Liberty sur un 3 points complètement dingue. On aurait voulu écrire un scénario de film, on aurait pas osé finir comme ça. Victoire de New York 90 à 87.

Pour New York, l’heure est à la fête mais malgré tout, il faudra rapidement trouver une solution pour le secteur intérieur qui risque de se faire ratiboiser face à des équipes plus costaudes dans ce secteur. On tremble à l’idée des ravages que pourrait faire la paire Wilson/Cambage face au Liberty. Mais concentrons-nous sur le positif et très clairement, l’équipe est séduisante et bourrée de talents. Du côté d’Indiana, on retrouve un peu les mêmes soucis que la saison passée mais si McCowan peut assurer tous les soirs de cette façon aidée de Lauren Cox quand cette dernière sera rétablie, l’équipe pourrait tout de même avoir un autre visage.

Voir les moments forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !