Les Bleues déchantent déjà, prises au piège par le Japon

“Méfiez-vous des Japonaises, elles nous ont traumatisés au TQO !” Les Belges (c’est à dire Steph et Flo) nous avaient prévenus, on n’a pas écouté. Avant ce premier match des Bleues aux Jeux Olympiques contre le pays hôte, on pouvait se dire qu’avec un tel talent individuel et une supériorité athlétique, la victoire serait forcément au bout du chemin.

L’équipe de France a fait la même erreur d’analyse et a démarré son tournoi par une défaite (74-70) indiscutable qui, soyons francs, met un peu Valérie Garnier et ses filles dans la mouise. Avec Team USA dans la poule, un succès face au Nigeria est désormais obligatoire pour espérer être parmi les meilleures troisièmes.

Le plan de jeu nippon était clair : des prises à deux féroces en défense et du run and gun en attaque. Une approche à quitte ou double à laquelle les Françaises n’étaient visiblement pas préparées, bien que les Japonaises opèrent de cette manière depuis plusieurs années.

La stratégie a payé des deux côtés du terrain :

  • à 3 points, les Japonaises ont fait un petit festival : 11/27, contre 4/19 pour la France
  • elles ont fait de la ligne des lancers un vrai lieu villégiature : 17/23 aux lancers contre 4/6 pour les Bleues
  • une bonne répartition du scoring, avec trois joueuses entre 10 et 12 points, Hayashi, Nagaoka et Takada.
  • d’excellentes lectures pour profiter des difficultés françaises sur les drives et en un contre un
  • des prises à deux constantes pour sanctionner dès que les Bleues avaient du mal à faire circuler le ballon
  • une vraie meneuse-passeuse en la personne de Rui Machida, 11 passes décisives dans ce match

On a malheureusement eu l’impression que les Bleues n’avaient, elles, pas de formule précise en tête pour dominer cet adversaire, si ce n’est “on a les meilleurs individualités, ça finira par passer”. Valérie Garnier avait revu un peu sa copie et sorti Marine Johannès du cinq. La joueuse de l’ASVEL n’a passé que 15 minutes sur le parquet pour 6 points. L’attaque française n’a pas connu beaucoup de variété et Sandrine Gruda a fait de son mieux pour transformer des positions compliquées en paniers (18 points).

Gabby Williams est l’une des rares satisfactions du jour pour la France, notamment au niveau de son impact défensif : 9 points, 5 passes, 4 rebonds, 4 interceptions et 2 contres. Pour le reste, c’est malheureusement un peu inquiétant pour la suite de la compétition, quand bien même les Bleues viendraient à dominer le Nigeria ou à faire transpirer un peu Team USA.

Boxscore

#Joueurs sur le terrainMinPtsTirs2Pts3PtsLFREB. OFF.REB. DÉF.REBPdFteBPInCt+/-Év.
#BancMinPtsTirs2Pts3PtsLFREB. OFF.REB. DÉF.REBPdFteBPInCt+/-Év.
4Marine FAUTHOUX9:3110/10%0/10%0/00%1/250%01111000-151
5Endene MIYEM28:28124/944%2/633%2/367%2/2100%24631110916
6Alexia CHARTEREAU8:3321/520%1/250%0/30%0/00%00013000-12-1
7Sandrine GRUDA29:49189/1464%9/1464%0/00%0/00%36903110-322
8Helena CIAK13:1063/475%3/475%0/00%0/00%33602200-29
10Sarah MICHEL24:2884/757%4/667%0/10%0/00%03331020613
11Valeriane VUKOSAVLJEVIC5:3110/10%0/00%0/10%1/250%0001110100
12Iliana RUPERT000/00%0/00%0/00%0/00%0000000000
15Gabby WILLIAMS30:5294/1136%3/650%1/520%0/00%04453242415
23Marine JOHANNES15:3263/838%3/475%0/40%0/00%01143100-105
39Alix DUCHET30:2973/743%2/540%1/250%0/00%01131320116
93Diandra TCHATCHOUANG3:3700/00%0/00%0/00%0/00%00000100-8-1
Équipe/Entraîneurs04402
Totaux7031/6746%27/4856%4/1921%4/667%8273521191410387
Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !