Dearica Hamby a-t-elle été échangée car elle était enceinte ?

Le trophée de championnes est encore tout neuf et brillant qu’une vilaine polémique vient déjà agiter Las Vegas. Dearica Hamby, meilleure 6ème joueuse de la ligue en 2019 et 2020, 6ème choix de la draft 2015 et qui n’a donc connu que Sin City dans sa carrière en WNBA, a été envoyée à Los Angeles avec un second tour de draft 2024 contre Amanda Zahui B. et un premier tour de cette même draft 2024. C’est évidemment un très joli coup de la part des Sparks, surtout quand on connaît le niveau stratosphérique attendu lors de cette Draft. Mais ce qui pose question, c’est la manière dont les choses se sont passées.

Le contexte, il est assez simple : déjà maman d’une petite Amaya de 5 ans, Dearica Hamby se prépare à accueillir un deuxième bébé au mois de mars. Elle a même joué enceinte lors des Finals 2022 et a également signé la prolongation de son contrat avec les Aces en juin dernier. Sa franchise de toujours lui aurait-elle offert un contrat si elle avait été au courant de son “état” ? Ont-il décidé de l’échanger pour la punir d’avoir osé être enceinte ? Les suspicions sont lourdes, surtout dans une ligue de femmes. Et surtout de femmes qui se battent pour leurs droits.

Actuellement, les Aces n’ont fait aucun commentaire suite aux déclarations de Dearica Hamby et notamment cette sortie cinglante de la #5 des Aces : “Être échangée fait partie du métier. Être intimidée, manipulée et discriminée ne l’est pas”. Le terme discrimination est lâché et il peut avoir de sérieuses répercussions. Il existe en effet une loi qui date de 1978, appelée sobrement loi sur la discrimination de la grossesse, et cette loi est plutôt utile. Elle interdit – ou est censée interdire – la discrimination fondée sur la grossesse, l’accouchement ou les conditions médicales connexes.

On ne peut pas vraiment dire que le fait d’être échangée est une rétrogradation ou une discrimination. Hamby sera payée conformément au contrat qu’elle a signé. Mais de la manière dont la joueuse le ressent, ce transfert est une réponse punitive à sa grossesse. Elle a clairement dit qu’on lui a fait sentir que, parce qu’elle était enceinte, elle ne prenait pas ses entraînements – et donc son travail – au sérieux.

Et si une équipe de la WNBA – dont l’ensemble du produit repose sur le talent et les contributions des femmes – ne peut pas trouver un moyen de traiter équitablement ses employées enceintes, quel espoir y a-t-il pour les autres secteurs professionnels ? On le sait, les carrières des athlètes sont courtes et, pendant ces années, leur travail est souvent exceptionnellement exigeant sur le plan physique. Les joueuses enceintes sont donc, en un sens, confrontées à une version extrême du calcul compliqué que font tant de mères.

Alors oui, Dearica Hamby sera sans doute très bien traitée à Los Angeles. La nouvelle directrice générale des Sparks, Karen Bryant, a affirmé : “Nous avons eu des conversations très ouvertes avec Dearica au sujet de son cheminement pour redevenir mère. … Nous sommes ravis qu’elle fasse partie de la famille des Sparks et nous sommes impatients de prendre soin d’elle alors qu’elle se prépare à l’accouchement et à un retour sain et sûr sur le terrain.”

Mais qu’il est triste, après avoir tout donné à une franchise pendant 8 ans, d’être traitée de la sorte. On se rappelle en effet qu’après la naissance d’Amaya en février 2017, Dearica était revenue à San Antonio (où la franchise était située avant Las Vegas), avait participé au premier match de pré-saison des Stars de l’époque le 29 avril et n’avait ensuite pas manqué un seul match de la saison.

Le syndicat des joueuses, la WNBPA, a publié une déclaration à la suite des tweets de Hamby, affirmant avoir de “sérieuses inquiétudes” et demandant une enquête approfondie pour s’assurer que les droits des joueuses en vertu de la convention collective de la ligue, ainsi que ceux en vertu de la loi fédérale et de l’État, ne sont pas violés.

A suivre donc… mais pour une fois, le casino pourrait ne pas être gagnant !

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !