Bilan de la semaine européenne

Avec plusieurs clubs français et belges engagés dans l’Euroleague et l’Eurocup, la semaine a été intense. C’est presque frustrant d’avoir eu tant de matchs en une semaine alors qu’avant et après, c’est la disette. Mais ne faisons pas la fine bouche, il y a eu de très beaux matchs et quelques uns de nos clubs ont pu tirer leur épingle du jeu.

Euroleague : 1 sur 3

En Euroleague, seul l’ASVEL a pu se qualifier pour les quarts de finale en finissant 2ème du groupe B grâce à 2 victoires contre Gdynia et Prague. La 1ère place était même à leur portée mais une défaite sur le fil contre le Fernerbahce les en a privée.

ASVEL – Fenerbahçe : 65-67

Même les plus grandes peuvent commettre des bourdes qui coûtent la victoire à leur équipe dans les dernières secondes. Cela dit, tant qu’à faire, autant que ce soit à un moment où la défaite était presque souhaitable… 
Marine Johannès a été fabuleuse pendant la majeure partie du dernier match de poule contre le Fenerbahçe. La star des Bleues a maintenu son équipe à flot face aux Turques avec 19 points, 4 rebonds, 3 passes et 4 interceptions, tout en faisant le show. “MJ” a gentiment déployé sa panoplie à coups de shoots sur une jambe, de tirs à 3 points depuis le parking ou de passes aveugles. Un régal, en somme. Puis, le “drame”…
A 7 secondes de la fin, alors que l’ASVEL et le Fener étaient à égalité avec une dernière possession tricolore à jouer, la boulette… Une protection de balle trop légère devant Alina Iagupova, toute heureuse d’arracher le ballon des mains de la Française et d’aller donner la victoire aux siennes tout près du buzzer.

On ne le saura qu’une fois les quarts de finale joués, mais la joueuse de New York a peut-être indirectement fait une faveur à l’ASVEL. Un succès (et donc une première place) aurait propulsé les filles de Valéry Demory dans la partie de tableau d’Ekaterinburg, avec Galatasaray au menu. Au lieu de ça, elles se retrouvent avec une tâche toujours très compliquée, certes, mais avec des chances moins infimes d’aller loin. Lyon sera aux prises avec le Sopron de Gabby Williams, Briann January et Megan Walker, dans la partie du bracket où ne figure pas la Dream Team d’Ekat. Compliqué, mais pas impossible ! 

Dans le Groupe D, celui de Basket Landes et Bouges, pas trop de regrets à avoir : Sopron et le Galatasaray étaient vraiment en forme et un cran au dessus.

Bourges termine la compétition avec une victoire au compteur mais ne passe pas les qualifications pour la 2ème fois de son histoire en 26 participations. Le Tango et Basket Landes n’ont néanmoins pas démérité au vu du contexte mais aussi des masses salariales dont disposent les équipes que les 2 clubs français ont affronté.

Rendez-vous les 17 et 19 mars pour la suite de l’Euroleague Women !

Eurocup : pas l’année des Belges

En Eurocup, plusieurs clus français ont pu tirer leur épingle du jeu ! Les Flammes Carolo finissent en tête de leur groupe alors que Villeneuve-d’Ascq et Saint-Amand ont également réussi à se qualifier pour la suite de la compétition.

Côté belge, l’ambiance est plus morose avec aucun club qualifié sur les 4 qui pouvaient y prétendre. L’arrêt forcé de la compétition belge pendant plus de 2 mois a fait très mal aux clubs en lice.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !