La jeunesse en action : match palpitant du Liberty face aux Wings

99
-
96

New York Sami Whitcomb 26pts 7rbs 4ast • Sabrina Ionescu 13pts 12ast
Dallas Isabelle Harisson 23pts 7rbs • Marina Mabrey 15pts 7rbs 5ast

En WNBA, il y a les grosses écuries dont les noms suffisent à donner envie de regarder les matchs : le Storm, les Lynx, les Aces etc. Mais il y a aussi les équipes qui montent, celles composées de jeunes talents et dont la progression impressionne à chaque match. C’est exactement le cas de New York et de Dallas. On ne s’attend pas à les voir gagner le titre cette année mais par contre, les Wings et le Liberty devraient être dans les noms des playoffables cette année, après des années de disette. Pour les fans de NCAAW, c’est aussi le plaisir d’assister aux retrouvailles entre Sabrina Ionescu et Satou Sabally, anciennes coéquipières à Oregon.

Le 1er quart-temps est superbe ! Les 2 équipes jouent bien : Dallas lançant l’offensive en premier. Mais voilà, Sami Whitcomb est littéralement en feu (12 points en un quart-temps) et Sabrina Ionescu a enfilé sa cape de Courtney Vandersloot et distribue des assists 5 étoiles. Le Liberty a une adresse insolente et se balade un peu trop facilement dans la raquette des Wings : 32 à 24, il va falloir bosser dur du côté de Dallas.

Isabelle Harisson l’a bien compris et décide de montrer à Sami qu’en matière de shoots, elle a du répondant. Dallas recolle au score, grâce également au talent de scoreuse d’Arike Ogunbowale et Walt Hopkins fait vite rentrer ses cadres sur le terrain. Betnijah Laney et Sabrina Ionescu assurent quand il le faut. Reshanda Gray et Jazmine Jones apportent également énormément d’énergie à une équipe du Liberty qui fait plaisir à voir jouer. A la mi-temps, New York est devant 51 à 47 mais on sent Dallas bien en embuscade.

C’est pourtant New York qui s’envole, porté par la talent de Sabrina Ionescu qui est de toutes les bonnes passes. Le Liberty réussit à grapiller jusqu’à 10 points d’avance, profitant d’une adresse en berne des Wings. C’en est trop pour Marina Mabrey et Satou Sabally qui passent la seconde et arrivent à ramener Dallas dans la partie : 74 à 69. C’est le moment de reprendre le cri des Poussins de mon club : “Nous on aime le ? Basket !” 😆

La bataille est lancée entre les 2 formations et à 5 minutes de la fin, c’est Marina Mabrey qui arrive même à faire repasser Dallas devant d’un petit point. Mais il n’y a rien à faire, ce soir, Sami Whitcomb a décidé de tuer le match de ses tirs primés et malgré une combativité des Wings jusqu’à la dernière seconde, le Liberty engrange la 400ème victoire de son histoire 99 à 96.

On termine ce match avec la délicieuse sensation d’avoir vu 2 des nouveaux trios les plus excitants de la ligue : Ionescu-Laney-Whitcomb d’un côté et Ogunbowale-Sabally-Mabrey de l’autre. On se doit aussi de mettre en lumière le coaching de Walt Hopkins et Vickie Johnson qui ont réussi à ramener la culture de la gagne dans 2 équipes qui ont souffert les saisons précédentes. New York récolte les fruits de sa saison 2020, une année ratée au niveau chiffres mais certainement pas en ce qui concerne la cohésion d’équipe.

Côté Dallas, on remarquera qu’Arike Ogunbowale est utilisée de façon beaucoup plus intelligente et a développé un jeu moins basé sur l’isolation qu’avant. Elle ne finira sans doute pas meilleure marqueuse cette saison mais elle est bien partie pour jouer les playoffs.

Voir les moments forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !