Le show Brittney Griner n’aura pas suffi face à Las Vegas

79
-
85

Phoenix Brittney Griner 27pts 11rbs 3blk • Skylar Diggins-Smith 16pts 11ast
Las Vegas Jackie Young 27pts 6rbs • Chelsea Gray 15pts 9ast

La mauvaise nouvelle est tombée avant-hier : Diana Taurasi sera absente au moins 4 semaines suite à une fracture du sternum contractée lors d’un match contre Connecticut. Phoenix n’a pas vraiment signé un début de saison incroyable avec un bilan à l’équilibre (2-2) et cette nouvelle ne rassurera dont certainement pas les fans du Mercury. En face, les Aces présentent étonnement le même bilan suite à 2 échecs contre Seattle et Connecticut. Le duo Griner/Turner donnera-t-il du fil à retordre au tandem Wilson/Cambage ? Skylar s’imposera-t-elle face à Chelsea ? Quoi qu’il en soit, ce vote peut déjà être décisif cette victoire permettra à l’une des 2 équipes de repasser dans le positif.

Au moment du tip-off, première constatation : la blessure de Taurasi a propulsé Megan Walker dans le 5 de Phoenix. La sophomore en provenance de UConn avait connu une saison rookie un peu décevante au Liberty la saison passée. Ici, à Phoenix, c’est l’occasion de repartir du bon pied et avec la confiance de Sandy Brondello, visiblement. C’est donc un beau symbole que ce soit Walker qui ouvre le score du match qui s’emballe assez vite avec des paniers de part et d’autres. Griner et Wilson dominent les débats mais les paniers sont collectifs et personne n’arrive à se détacher : 20 partout.

A la vue du second quart-temps, on sait déjà qu’on peut allumer les climatiseurs dans la Phoenix Suns Arena tant le match s’annonce serré. Brittney Griner nous offre enfin l’opening de sa saison pour ramener Phoenix après un pauvre petit écart de 5 points. La clim est aussi nécessaire pour les fans du Mercury qui voient leur pivot star tomber et se tenir la poitrine suite à un choc avec Liz Cambage. Bienvenue à Phoenix, ville des cactus et des sternums fracturés ? Heureusement, BG revient vite sur le terrain et avec l’aide de Skylar Diggins-Smith, Phoenix repart aux vestiaires avec un petit point de retard : 44 à 45.

On a beaucoup parlé de Phoenix et du réveil de Brittney Griner mais il ne faudrait pas oublier Las Vegas et particulièrement Jackie Young qui s’offre un match référence en profitant plus d’une fois de sa vitesse face à Megan Walker. Si on ajoute à cela la réussite des grands soirs, la recette est la bonne pour sortir de son chapeau un record en carrière. C’est nécessaire car, ce que la feuille de stat’ ne dit pas, c’est que Brianna Turner fait un travail défensif incroyable sur A’ja Wilson et Liz Cambage quand elle en a l’occasion. A 10 minutes du terme, l’écart est de 2 points : 65 à 67.

Bien inspirée dans le 3ème quart-temps, Shey Peddy continue d’aider Phoenix à profiter des tirs à distance ratés par les Aces. Phoenix parvient même à s’offrir 4 points d’avance à 4 minutes de la fin mais il ne faudrait pas oublier que Chelsea Gray est clutch. Elle ramène Las Vegas à une petite unité par 2 fois. C’est ensuite Dearica Hamby qui, bien qu’extrêmement discrète ce soir, sort de sa boîte pour ramener Vegas devant. Riquna Williams profite d’un écran fautif de Griner pour repartir à l’assaut et marquer ses 2 lancers. Phoenix ne reviendra plus et laisse échapper le match 79 à 85.

Les efforts du duo Griner/Diggins-Smith/Turner méritent d’être soulignés mais malheureusement, le reste de l’équipe n’a pas été à la hauteur. Kia Nurse a été bien trop discrète par rapport aux attentes placées en elle, à savoir jouer le même rôle que Bria Hartley et ce d’autant plus qu’il manque 15 points de moyenne à Phoenix avec l’absence de Taurasi. Skylar Diggins-Smith a elle aussi plus que rempli sa part du contrat avec un double-double en 22 minutes de jeu seulement.

Même sans être dans un bon jour, les tours jumelles de Vegas ramènent 26 points 17 rebonds à elles 2. Par contre, défensivement, elles ont laissé trop de latitude à Brittney Griner, un point à corriger pour espérer l’emporter face à des équipes du niveau au dessus du Mercury. La défense de Liz Cambage pouvait même paraitre parfois un peu laxiste, par peur des fautes qui l’ont souvent gênée en début de saison peut être ? Jackie Young, elle, a confirmé ce soir pourquoi elle avait toujours la confiance de Bill Laimbeer. Si Vegas n’a pas entièrement convaincu, une victoire reste une victoire.

PS : Après avoir testé la pire lumière chez le Connecticut Sun, je peux affirmer que l’équipe vidéo du Mercury n’aime pas filmer les visages ni l’équipe adverse…

Voir les moments forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !