Tina Charles et Washington ramènent violemment New York sur terre

101
-
72

Washington Tina Charles 34pts 9rbds • Ariel Atkins 25pts 4pds
New York Betnijah Laney 20pts • Sabrina Ionescu 10pts 6 rbds 5pds

Il y avait peu de doutes sur le fait que Tina Charles allait vouloir briller contre New York. L’ancienne star du Liberty, tradée à Washington l’année dernière, s’est rappelée au bon souvenir de sa ville natale vendredi, aidant au passage Washington à lancer sa saison. La MVP 2012 était complètement en feu et a largement contribué à faire chuter l’une des équipes jusque-là invaincues en WNBA : avec 34 points et 9 rebonds à 12/21 (4/7 à 3 points), Charles a exposé les largesses new yorkaises à l’intérieur et fait exploser le Liberty en défense.

On savait que Sabrina Ionescu (10 points, 6 rebonds et 5 passes) et ses coéquipières auraient dû mal à tenir la distance après trois victoires de suite. Pas qu’elles prendraient 101 points en étant concassées de la sorte.

L’agressivité et l’envie avec lesquelles les Mystics se sont présentées sur leur terrain a pris les joueuses de Walt Hopkins de court. S’il n’y avait eu que Tina Charles à gérer et que Natasha Howard avait déjà été en action, New York s’en serait peut-être sorti avec les joues moins rougies. Mais la n°31 de Washington n’était pas la seule à avoir des cannes la nuit dernière. Hopkins avait prévenu sa bande, mais rien n’y a fait.

“Tina Charles est une MVP en puissance et une future membre du Hall of Fame. Rien de ce qu’elle a fait n’est surprenant. J’avais dit aux joueuses qu’elle marquerait probablement entre 30 et 40 points ce soir. L’objectif était de stopper toutes les autres. On ne l’a pas fait”, a déploré le coach du Liberty après le match.

Les “autres” ce sont par exemple Ariel Atkins, qui a inscrit 25 points à 5/7 à 3 points ou Shavonte Zellous (11 points à 4/5 en sortie de banc), qui ont participé à un effort collectif qui a pris une autre dimension avec ce magnifique 16/31 à 3 points.

Evidemment, le fait marquant de la rencontre, c’est ce carton offensif de Tina Charles, qui en a profité pour grimper au cinquième échelon du nombre de paniers marqués dans l’histoire de la WNBA, tout battant son record personnel de tirs à 3 points inscrits sur un match. Au cas où on ne l’aurait pas assez senti pendant les 29 minutes durant lesquelles elle a fait vivre un calvaire à son ancien employeur, Charles a bien fait comprendre qu’elle n’était pas partie de son fief en très bons termes avec le front office.

“Bien sûr que j’avais une plus grande motivation que d’habitude. Ils m’ont virée pendant un de mes jours de repos”.

On attend la backstory derrière ce petit tacle. Ou peut-être qu’il faut simplement s’habituer à voir la septuple All-Star faire tous les ans le meilleur match de sa saison contre New York…

Voir les moments forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !