All-Star Game 2022 – Nos impressions

112
-
134

 

Ce week-end, la bagarre pour la qualification en Playoffs Wnba s’est mise en pause avec le All-Star-Game qui se déroulait chez le champion en titre à Chicago. Retour sur cet événement qui a vu la Team Wilson s’imposer et Kelsey Plum être élue MVP en égalant le record de points (30, co-détenue avec Maya Moore en 2015) :

On a aimé :

  • Les deux concours : comme souvent dans les ASG, la compétitivité et le fun se retrouve dans le Skills Challenge et surtout dans le 3 PTS Contest. Cette année ne déroge pas à la règle :
  • Nouveauté pour le Skills Challenge qui se jouait pour cette édition en duo (une joueuse pro accompagnée d’une lycéenne du pays) pour un parcours doublé. On a vu du rythme et des passages funs. Le duo Sabrina Ionescu et Zoe Brooks (qu’on verra prochainement du côté de NC state) l’a emporté en finale contre la Team NaLyssa Smith. La jeune meneuse du Liberty a encore pu démontrer son côté complet (maniement de balle, vitesse, passe et adresse aux tirs).
  • Le 3 PTS Contest est revenu quant à lui à la reine du shooting. La saison dernière Allie Quigley déclarait (après son 3ème titre) qu’elle en avait terminé avec le concours à 3 points. C’était sans compter l’envie de revenir concourir chez elle (Allie est née dans l’Illinois à quelques km de Chicago). « Queen Allie » a encore démontré sa capacité d’adresse et de rythme au tir. Elle se qualifia en finale avec un score de 26 puis fera encore mieux en finale en arrivant au score de 30 (record égalé Wnba) avec une série dont elle a le secret. Allie devient donc la seule joueuse au monde (H et F confondus) à remporter 4 fois le concours et montre à quel point elle fait partie des meilleures shooteuses du monde. L’appel de Candace Parker juste après le concours de renommer le concours à son nom en dit long !!
  • Qui dit ASG dit actions spectaculaires, on a pu ainsi voir notamment un cassage de cheville d’Arike Ogunbowale sur Kelsey Plum, un dunk (le premier depuis 2008) de Sylvia Fowles en contre-attaque montrant encore toutes les qualités athlétiques qu’elle possède à 36 ans et de nombreux step-back à 3 de Kelsey Plum… Les joueuses se sont fait plaisir et nous aussi !
  • Le message pour soutenir de Brittney Griner : En deuxième mi-temps, toutes les joueuses sont revenues en arborant le numéro 42 de l’intérieure de Phoenix toujours détenue en Russie. Beau message pour montrer que les joueuses et la ligue sont plus que jamais engagées pour mettre la pression afin d’obtenir sa libération.
  • L’accès aux conférences de presse des joueuses et de Cathy Engelbert sur le league pass Wnba. En effet, c’est toujours intéressant d’entendre les joueuses et la ligue s’exprimer, encore plus pour nous qui sommes hors des Etats-Unis. On a d’ailleurs eu quelques informations de la part de la boss de la Wnba (la ligue passera à 40 matchs en 2023 et la mise en place des vols privés pour les finales Wnba 2022).
  • L’ovation du public de Chicago pour Sue Bird et Sylvia Fowles à 2 minutes de la fin du match. On le dit régulièrement, voir partir de telles légendes va être très difficile (prévoyez les antidépresseurs) et cela réchauffe toujours le cœur de les ovationner avec une telle force.
  • L’énergie et les commentaires des joueuses notamment pendant les deux concours. On a ainsi vu deux joueuses très actives : Candace Parker avec le maillot d’Allie Quigley de son université DePaul ou encore A’ja Wilson ne cessant d’encourager sa coéquipière Kelsey Plum lors du concours à 3 PTS.

On a moins aimé :

  • Le manque de défense et l’absence de compétitivité : Alors bien évidemment le ASG reste avant tout un show mais on espère toujours avoir un semblant de compétition ce qui fut rarement le cas à part en début de 4ème QT. Des joueuses plus académiques et collectives comme Emma Meesseman ou Alyssa Thomas ont parfois semblé un peu perdues sur le terrain.
  • Les nouvelles «règles »  pour le ASG : Pour cette édition 3 nouvelles règles ont été ajouté :
    • 20s au lieu de 24s
    • Pas de lancers francs sur faute mais sanction du panier inscrit.
    • Deux zones à 4 points à plus de 8m du cercle

Si on a peu vu les deux premières vu le format du match avec peu de contact et de défense, la 3ème a beaucoup été tentée par les joueuses sans réussite. Régulièrement, l’esprit du jeu a été dénaturé en voyant des joueuses reculer volontairement dans la zone. On a ainsi vu le record de tirs à 3 dans un ASG (109 en 40 minutes !!).

  • L’accès aux fans et le manque de public lors des concours : Le vendredi soir, on a été immédiatement surpris de constater que les concours ne se dérouleraient pas dans la salle de Chicago (WinTrust Arena) mais dans une petite salle (McCormick Place) sans accès aux fans de la Wnba. On ne va pas se mentir, voir Allie Quigley gagner chez elle sans fans qui peuvent célébrer ce n’était pas l’idée du siècle en termes d’organisation. La raison invoquée pour ce changement de salle était un évènement privé dans la WinTrust Arena. Mais il aurait sans doute été mieux d’intégrer les concours le soir du ASG.
Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !