Alyssa Thomas réveille le Sun et épuise le Sky dans le game 2

79
-
68

Connecticut : Alyssa Thomas 15pts 11rbds 6pds DeWanna Bonner 15pts 8rbds Jasmine Thomas 12pts 3ast

Chicago : Kahleah Copper 15pts 5rbds 4pds 3stls 2blks Candace Parker 12pts 7rbds 4pds 3blks

Après l’épique game 1 de mardi, on se demandait de quelle manière le Connecticut Sun allait redresser la barre dans la deuxième manche. Réponse : en se transformant en Connecticut Sun version 2020. C’est à dire un collectif impitoyable en défense et tracté par la dynamo qu’est Alyssa Thomas. Le contexte n’était pourtant pas le même.

Sous pression après la petite gifle du game 1, les joueuses de Curt Miller ont mis du temps avant d’effectuer leur mue. Pendant trois quart-temps, on a bien cru que Chicago allait encore réussir à neutraliser la meilleure équipe de la saison régulière. Bien coordonné défensivement au point de faire de Jonquel Jones un non-facteur, efficace en attaque, le Sky a appliqué la même recette que mardi. Une exception notable : le courant s’est coupé dans le 4e quart-temps, durant lequel Chicago n’a marqué que 9 points. C’est précisément à cet instant que l’on a senti un changement radical dans l’intensité défensive et la montée en régime aussi violente qu’enthousiasmante d’Alyssa Thomas. Car comment ne pas se réjouir qu’une joueuse gravement blessée au tendon d’Achille il y a moins d’un an, soit sur le chemin de sa meilleure forme après un redémarrage compliqué ?

“AT” n’allait certainement pas laisser le Sun être mené 2 à 0 avant de s’envoler pour Windy City. Alors elle a lâché les chevaux. Trop rapide, trop puissante, trop précise et altruiste pour une équipe de Chicago qui ne s’attendait visiblement pas à voir cette version d’Alyssa Thomas sortir du banc, elle dont les entrées amenaient jusque-là plus de questions que de réponses. Avec un différentiel de +30 (!!) en seulement 24 minutes de jeu, qu’elle a enrobé de 15 points, 11 rebonds, 6 passes et 2 interceptions, elle a éreinté le Sky quasiment à elle seule, en déployant une énergie contagieuse pour ses camarades.

Evidemment, on peut considérer que cela s’est fait au détriment de Jonquel Jones, mais ce serait une vision erronée. La MVP (4 points, 7 rebonds, 4 passes cette nuit) a effectivement du mal à étinceler à nouveau, mais il ne faut pas en déduire qu’elle et Thomas ne sont pas complémentaires. Les deux compères ont porté le Sun jusqu’en Finales WNBA en 2019 avec une belle alchimie. En revanche, le scénario du match a peut-être donné des idées à Curt Miller sur une redistribution des minutes et la manière d’aborder Chicago et son rythme offensif, dont a pu voir dans le game 1 à quel point il pouvait être enivrant.

Contrairement au game 1 où tout le monde avait joué une partition parfaite, personne n’a réussi à surnager dans le 4e temps si important de celui de la nuit dernière dans le camp de l’Illinois. Candace Parker (13 pts) a presque plus protesté contre les décisions arbitrales qu’orchestré le jeu de son équipe, Courtney Vandersloot n’a pas eu le loisir de distribuer du caviar comme elle en a l’habitude et personne n’a surgi pour briser à la fois la maladresse du Sky et la défense de fer du Sun.

Avec cette égalité après deux matchs, cette série n’en devient que plus intéressante. Tactiquement, Wade et Miller vont pouvoir tenter de se répondre après avoir l’un et l’autre fait preuve d’une superbe adaptation dans ces deux premières manches. Une chose est sûre : pour pouvoir prendre le contrôle de cette série, Chicago va encore devoir proposer quatre quart-temps quasiment parfaits, sans quoi il sera très compliqué de stopper Connecticut et sa confiance retrouvée.

Les temps forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !