Chicago écrase Phoenix dans le game 3, le Sky à une victoire du paradis

86
-
50

Chicago : Kahleah Copper 22pts Courtney Vandersloot 4pts 10asts Candace Parker 13pts 4rbds 3asts

Phoenix : Brittney Griner 16pts 2rbds Skylar Diggins-Smith 7pts, 3asts

Comment une équipe peut-elle avoir l’air aussi fringante et combative le mercredi et aussi dramatiquement dépassée et inoffensive 48 heures plus tard ? Le Phoenix Mercury va devoir se poser les bonnes questions d’ici dimanche, pour ne pas laisser le Sky soulever le trophée à la maison.

Après l’énorme bataille du game 2, on espérait que ce premier match de la série disputé à Chicago soit à peu près de la même teneur. Raté ! Les filles de James Wade ont dominé leur sujet. Non, ce serait trop réducteur… Les filles de James Wade ont en fait sorti la boîte à claques en même temps que les barbelés, pour gagner de… 36 points et s’approcher du premier sacre de l’histoire de la franchise.

C’est simple, on aurait dit que le Mercury était vidé de toute énergie et de toute envie de se battre. Dès la pause, on avait malheureusement compris que ce match était plié. Phoenix était incapable de trouver des failles dans la défense de Chicago – 56 points marqués, c’est le deuxième plus faible total de l’histoire pour une équipe en Finales WNBA -et laissait Kahleah Copper (22 pts en 23 min) et ses amies percer la muraille à volonté. Copper a d’ailleurs de nouveau été la joueuse du match et pourrait, si le Sky gagne la quatrième manche dimanche, être une surprenante mais très belle MVP des Finales. “KFC” a encore été un véritable cauchemar pour Phoenix, qui n’a jamais pu maîtriser la native de Philly et ses drives dévastateurs. On ne peut s’empêcher de penser au contrat que Copper signera, à Chicago ou ailleurs, pour récompenser sa fantastique éclosion.

C’est un peu risqué d’imaginer à coup sûr une fin de série dimanche, mais si c’est bien le cas, Courtney Vandersloot est une autre candidate à surveiller. Des deux côtés du terrain, “Sloot” a donné le ton et trouvé le moyen d’offrir encore 10 passes avant l’entrée en action du garbage time. Puisque Diana Taurasi (1/10), Skylar Diggins-Smith (2/9) et Brittney Griner (7/17) n’avaient pas les yeux en face des trous, des joueuses de l’ombre, très peu utilisées jusque-là, ont pu se dégourdir les jambes et dire qu’elles ont vraiment participé aux Finales : Alanna Smith et Megan Walker pour Phoenix, Ruth Hebard et Lexie Brown pour Chicago, ont ainsi disputé une grande partie du 4e quart-temps. En tant que spectateur, on se serait bien passé d’une rencontre aussi peu accrochée, mais il est bien que les bancs aient pu s’ouvrir pour ces filles-là.

On sera ravis pour Chicago si la série prenait fin dimanche, mais on espère avant tout que le Mercury se sera remis à l’endroit pour que l’on ait droit à un match digne de ce nom. L’ambiance, elle, était quand même au rendez-vous. SI le Sky avait réussi à faire salle comble, ce ne sera pas un one-shot. La franchise a annoncé que la Wintrust Arena sera à nouveau pleine pour le game 4, alors même que les Chicago Bears affrontent les Green Bay Packer en NFL le même jour. Cette ville est plus que jamais prête à porter aux nues des championnes WNBA et à les célébrer comme il se doit. Reste à plier l’affaire !

PS : Si vous voulez vous marrer et compatir avec la détresse de Stéphanie qui a live-tweeté le match à 3 heures du matin en espérant voir un score serré, de belles actions et un pull original de Sue Bird en plateau, allez donc regarder ses tweets de cette nuit.

Les temps forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !