Le match des légendes a tenu toutes ses promesses

85
-
80

Phoenix Brittney Griner 23pts 16rbs 4ast • Skylar Diggins-Smith 20pts 7rbs 6ast
Seattle Katie Lou Samuelson 18pts 5rbs • Mercedes Russel 10pts 12rbs

On n’était pas vraiment prêt pour le match d’hier soir, soyons honnêtes. L’affiche était folle : match à élimination directe entre le Phoenix Mercury et le Seattle Storm, c’était déjà s’apprêter à dire au revoir à une équipe pleine de talent. Vous me direz, c’est ça les playoffs ma cocotte (ne m’appelez pas ma cocotte en vrai…). Mais voilà, Diana Taurasi était incertaine à cause de blessures qui ont un peu miné sa saison et Sue Bird… a 40 ans, qu’on le veuille ou non. Et donc, plus que jamais, on se dirige vers la fin d’une ère, celle de 2 des plus grandes joueuses qui ont foulé un parquet de WNBA un jour. Pour épicer encore un peu plus les affaires, Breanna “MVP” Stewart était sur la touche à cause d’une blessure au pied dont on ignore toujours la gravité. Bref, de quoi s’attendre à un match tout sauf tranquille.

Dès le début de la rencontre, Seattle est mis en difficulté par le cheat code du Mercury, Brittney Griner. Il faut un peu de temps à Seattle pour réagir (faire des prises à 2 si vous préférez) et avant même que le Storm ait pu comprendre ce qui lui arrive, Phoenix mène 4 à 15. Heureusement, Seattle a de la ressource et une Mercedes Russel pleine de fougue. Les championnes en titre minimisent la casse : 16 à 23 après un premier quart-temps.

Alors que le Mercury domine outrageusement les débats au niveau des rebonds, surtout les offensifs qui font bien mal à la feuille de score, Seattle ne baisse pas les bras. Jewell Loyd a un coup de chaud et Sue, impériale depuis le début du match, parviennent à rattraper le retard et même à faire passer le Storm devant à la mi-temps : 35 à 32, quelle intensité et quel combat. Et soyez rassurés, même gênée par sa blessure, Diana Taurasi est là avec ses fautes bien cracra, ses plaidoyers aux arbitres et ses shoots qui transpercent le coeur.

Le 3ème quart-temps est tendu tendu tendu ! Brianna Turner doit retourner sur le banc suite à une 4ème faute, ce qui permet à Seattle de mener encore quelques temps. Mais là, Skylar Diggins-Smith n’est plus d’accord et enchaine plusieurs paniers qui permettent à Phoenix de recoller. 56 à 55, 10 minutes à jouer.

Phoenix parvient à prendre un léger avantage dans ce 4ème quart-temps étouffant où l’écart ne sera jamais supérieur à 4 points. Brittney Griner assure tout ce qu’il y a à assurer dans les derniers instants mais Sue Bird balance un tir primé qui permet à Seattle de recoller à 73 partout. Les joueuses du Mercury ratent plusieurs lancers francs qui auraient pu plier le match alord que Mercedes Russel fait une bâche de l’espace sur un tir de Skylar pour envoyer tout le monde en prolongation. Les dieux du basket sont avec nous !

Malheureusement pour Seattle, ces 5 minutes seront celles de trop. Jewell Loyd, qui n’est malheureusement pas dans son meilleur match ce soir, a du mal à convertir les opportunités. Il faut dire que le comité d’accueil de la raquette du Mercury est assez dissuasif. Diana Taurasi et ses coéquipières s’assurent la victoire et le plaisir de rencontrer les Las Vegas Aces en demi-finales de ces playoffs.

Le résultat est finalement assez logique quand sait que Seattle jouait sans Breanna Stewart. Mais le match que nous ont proposé les 2 équipes était intense, brillant et à la hauteur des 2 légendes sur lesquelles nous avions les yeux rivés.

Et la suite maintenant ? Le public du Storm est unanime : “One more year” pour Sue ! Elle avait l’air bien moins certaine et les signes d’émotion étaient clairs : pour la première fois, Sue Bird ne sait pas si elle va rempiler. D’un côté, elle a toujours dit qu’elle aimerait jouer sa dernière saison dans la salle mythique du Storm, la Key Arena. Les travaux seront finis l’année prochaine et on s’accroche tous à cette idée. D’un autre côté, même si elle est toujours la patronne ultime du Storm et que son jeu ne vieillit pas, elle aura 41 ans pour la saison prochaine. Enfin quoi qu’il en soit, toute l’équipe de Swish Swish s’associe évidemment au “One more year”. Pour Diana Taurasi, on aura encore le temps d’en discuter après la demi-finale contre les Aces.

Bon sang, quelle soirée…

Voir les moments forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !