Team WNBA bat Team USA, Arike Ogunbowale MVP et un 3ème titre pour Allie Quigley, quel All Star Game !

Profitons-en car après ce match, la WNBA se met en veille pendant un mois pour laisser la place aux Jeux Olympiques. Ces derniers sont déjà dans toutes les têtes vu la tournure du All Star Game cette année. Avant le coup d’envoi, au moment de la revue des troupes, 2 blessées ne fouleront pas les parquets afin de se préserver pour Tokyo : Diana Taurasi pour Team USA et Liz Cambage pour Team WNBA.

L’équipe nationale américaine commence le match avec une Sue Bird en pleine forme et un beau symbole puisque la balle sort rapidement des limites du terrain pour atterrir dans les mains d’une madame au 1er rang. Cette madame, c’est Cathy Engelbert, la big boss de la WNBA. Une fois la balle remise en jeu, Team USA se fait plaisir, forçant les 2 coachs Tina Thompson et Lisa Leslie à demander un temps mort. Bonne idée car Team WNBA reprend des couleurs grâce à un beau passage d’Arike Ogunbowale mais surtout de Jonquel Jones. Cette dernière prend de l’avance sur le concours à 3 points de la mi-temps en balançant 2 tirs primés coup sur coup pour ramener son équipe à égalité. A la fin des 10 premières minutes, l’équipe nationale américaine ne mène que de 3 points : 28 à 25.

Le 2ème quart-temps est archi disputé et Arike Ogunbowale en profite pour rappeler au monde que, si elle n’est pas la meilleure marqueuse de la ligue cette saison, c’est parce que sa coach Vickie Johnson l’utilise différemment. Dans ce match, elle enchaine les panier et compte déjà 12 points à la mi-temps alors que, pour Team USA, c’est Brittney Griner qui confirme sa bonne forme du moment avec 10 points au compteur. A la mi-temps, avantage Team WNBA : 43 à 44.

On aime beaucoup les exhibitions de chiens savants ou de jongleurs d’assiettes mais le concours à 3 points à la mi-temps, ça c’est du show ! Pour l’occasion, la gagnante offrira 10000$ à l’association de son choix. Jonquel Jones ouvre le bal avec une performance de malade : 27 points. JJ mesure presque 2 mètres, rappelons-le. Jewell Loyd enchaîne derrière avec 18 points, Sami Whitcomb 26. Allie Quigley, double tenante du titre, passe la dernière mais ne tremble pas face à l’objectif et rejoint Jonquel Jones en finale avec 28 points !! Sami Whitcomb éliminée avec 26 points, ça vous donne une idée du niveau de la compétition…

Jonquel Jones, peut être légèrement fatiguée (LOL), claque quand même 24 points en finale. Mais Queen Allie Quigley enchaine les paniers avec assurance et s’offre un 3ème titre : 28 points à nouveau. C’est absolument phénoménal, Allie Quigley est encore entrée un peu plus dans la légende des meilleures shooteuses de la WNBA ce soir, le tout avec le sourire et sa simplicité légendaire.

A peine le temps pour Allie de poser pour les photos que la seconde mi-temps reprend. On sent bien que l’enjeu est différent entre Team USA et Team WNBA. Le jeu est beaucoup plus appliqué et sérieux pour l’équipe coachée par Dawn Staley alors que les All Stars de la WNBA s’amusent, tout simplement. Sylvia Fowles prend un peu le relais de Griner, toujours aidée par Stewart alors que pour la Team WNBA, Jonquel Jones et Arike Ogunbowale alimentent le marquoir. Avec 10 minutes à jouer, l’égalité est parfaite : 66 partout !

Team USA choisit le plus mauvais moment pour connaître un passage à vide et permettre aux All Star de s’offrir un run 7 à 0. Courtney Williams sort également de sa boîte dans ce dernier quart-temps, s’offrant même un contre d’anthologie sur A’ja Wilson. Alors que Brenna Stewart offre un peu de répit aux USA , Arike Ogunbowale signe un 3+1 qui lui assure presque le titre de MVP. Team USA déjoue alors que Team WNBA se fait plaisir et s’offre donc une victoire pleine de fraicheur et d’envie : 85 à 93. Comme prévu, avec ses 26 points à 55% de réussite, Arike Ogunbowale repart à Dallas avec le titre de MVP du All Star Game dans la poche.

Pas d’inquiétude à avoir pour Team USA, l’adversaire était coriace et jouait avec bien moins de pression. On aurait sans doute apprécié voir les joueuses de Dawn Staley un peu plus détendues mais au final, le match a tenu toutes ses promesses. Et il y a même eu de la défense, comme l’a souligné notre gourou commisionner Cathy Engelbert. Merci la WNBA, à dans un mois 👋

Voir les moments forts du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !