New York surprend Chicago d’entrée, Ionescu en patronne, Johannès fait le show

Quelle entame ! Le premier match du 1er tour des playoffs WNBA 2022 n’a pas déçu, c’est le moins que l’on puisse dire. Enfin, sauf les fans du Sky, probablement, eux qui ne s’attendaient sans doute pas à voir les championnes en titres être séchées à domicile d’entrée… Car oui, c’est bien New York, cette équipe illisible et irrégulière jusque-là, qui est reparti de Chicago avec la victoire (98-91), balayant ses incertitudes en débarquant avec un plan de jeu bien établi et exécuté.

Le Sky semblait avoir le match en main après avoir fait un peu le dos rond dans ce game 1 ultra rythmé et intense. Sauf que les filles de James Wade ont donné l’impression que leur match était terminé alors qu’il restait trois minutes à jouer. Mené de 6 points à 3 minutes de la fin, le Liberty a complètement renversé la tendance pour passer un violent 13-0, sous les coups de boutoir de Sabrina Ionescu, Betnijah Laney et Marine Johannès, dont la passe fabuleuse au début de ce run va faire le tour des réseaux et des plateaux US.

On aurait presque envie de faire les blasés puisque ce n’est pas la première fois que la joueuse de l’ASVEL tente et réussit ce geste, mais le contexte dans lequel elle a sorti la baguette magique laisse totalement pantois. “La passe de Johannès vient d’un autre monde”, a justement tweeté Myles Ehrlich de Winsidr.

La Française a fait une excellente partie en dynamisant le jeu à chaque fois qu’il y en a eu besoin, tout en apportant une touche de créativité qui a déstabilisé le Sky. La joueuse du match, pour New York, c’est néanmoins Sabrina Ionescu, comme on l’avait pressenti.

La Californienne a déjoué les prises à deux et la pression constante qu’ont tenté de lui imposer ses adversaires. Elle n’a rien forcé et a réussi à compiler 22 points, 7 rebonds, 6 passes et 2 interceptions à 8/12. Les consignes de Sandy Brondello, dont on a suffisamment critiqué l’absence de choix forts depuis son arrivée pour reconnaître son rôle dans la victoire du jour, ont permis à Ionescu et à ses partenaires de créer la surprise. Natasha Howard (22 pts, 7 rbds, 3 asts) a souvent été bien servie en profitant de mismatchs mal gérés par Chicago, Stef Dolson s’est improvisée tireuse d’élite (13 pts à 3/4 à 3 pts) et Betnijah Laney (17 pts, 5 rbds, 5 asts) a contaminé tout le monde avec son énergie débordante et son envie de faire mal à l’adversaire. En revanche, en face, le collectif des championnes 2021 s’est liquéfié en fin de match, à cause d’une défense gruyère et du manque d’adaptation à la situation.

Candace Parker (17 pts, 10 rbds, 4 asts), Kahleah Copper (21 pts) ou Allie Quigley (18 pts) ont fait le job en attaque en profitant des 10 passes de Coutney Vandersloot, mais aucune n’a pu éviter le naufrage des dernières minutes.

Avec cette défaite inaugurale, Chicago est déjà obligé de reprendre ses esprits rapidement. Une deuxième revers, à nouveau à la maison, entérinerait la malédiction du back to back quasi impossible à réaliser en WNBA.

Le boxscore est à retrouver ICI.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !