Playoffs 2022 : Seattle vs Washington, la preview

La régulière a désormais rendu son verdict et le programme des jours à venir est maintenant connu avec l’arrivée des playoffs. Pour rappel, le fonctionnement des Playoffs Wnba a été modifié pour ce 1er tour. Au programme, une série au meilleur des trois rencontres entre le Seattle Storm et les Washington Mystics :

  • G1 : Storm – Mystics, le 18/08 (@Seattle)
  • G2 : Storm – Mystics, le 21/08 (@Seattle)
  • G3 (si nécessaire) : Mystics – Storm, le 24/08 (@Washington)

Terminé donc les matchs à élimination directe comme lors des saisons précédentes. A noter les lieux des rencontres : d’abord à domicile deux fois pour l’équipe la mieux classée (ici le Seattle Storm) puis si nécessaire le dernier match à Washington D.C.

Coup d’oeil en arrière…

Difficile de parler de cette saison pour le Storm sans évoquer le Farewell Tour de Sue Bird, qui a annoncé après quelques matchs que ce serait la dernière saison de sa carrière. On est toujours dans le déni et on n’y croira pas tant qu’on ne la verra pas dans le roster de Seattle en 2023, mais le fait est que cette annonce a émotionnellement marqué les derniers mois de la franchise. Sportivement, Seattle a semblé se chercher un peu avant d’être plus en contrôle et de garder de l’énergie pour les playoffs, en finissant à la 4e place, avec un bilan égal (22-14) à celui de Washington. Breanna Stewart a bouclé la saison avec la meilleure moyenne de points par match (21.4), mais aussi de vraies chances de gagner son deuxième titre de MVP de la saison régulière. On notera que Seattle s’est UN PEU renforcé en cours de route avec le renfort de… Tina Charles, rien que ça.

Côté Mystics, la donne a bien sûr changé avec le retour d’Elena Delle Donne sur les parquets – HALLELUJAH – même s’il a quand même fallu faire du load management avec la double MVP. Sa présence, l’expérience collective, la montée en régime de Tasha Cloud, meilleure passeuse WNBA cette saison avec 7 assists de moyenne, et la sagesse de Mike Thibault ont permis aux Mystics de naviguer dans cette saison malgré les obstacles. Avec 22 victoires et 14 défaites, le bilan est plus que correct, même si on sait qu’à pleine puissance, ce groupe vaut mieux que ça.

Les points à surveiller

Le coaching de Noelle Quinn

Noelle Quinn n’a pas eu le job dans un concours de circonstance. On parle d’une ancienne joueuse respectée et adorée par ses coéquipières, comme par ses joueuses aujourd’hui. Simplement, depuis qu’elle a succédé à Dan Hugues, Quinn a eu un peu de mal à imposer sa patte et à remporter la bataille du coaching dans les moments chauds. Cette campagne où elle dispose d’armes de destruction massive à presque tous les postes doit être celle où on la voit plus à son avantage. “Outcoacher” Mike Thibault dans une série de playoffs, voilà qui l’aiderait à faire grimper sa cote, mais ce n’est bien entendu pas gagné.

La santé de Tasha Cloud

Touchée en fin de saison régulière, la meneuse de Washington est incertaine pour la série, même s’il semble que Mike Thibault puisse lui demander de serrer les dents. Son absence ou même le fait qu’elle soit diminuée changerait évidemment tout, tant elle est devenue la métronome de cette équipe, en plus d’une passeuse d’élite (7 assists par match) et d’une patronne vocale. On n’est pas du contre voir un peu plus de temps de jeu pour Rui Machida et ses passes fulgurantes, mais pour les ambitions des Mystics, mieux vaut que Cloud soit impliquée et pas qu’un peu.

La joueuse phare

Anciennes coéquipières olympiques, Elena Delle Donne et Breanna Stewart vont en découdre en playoffs WNBA.

Côté Storm : Breanna Stewart

Comment pourrait-on choisir une autre joueuse ? Meilleure marqueuse WNBA de la saison, candidate au MVP, possible membre d’un cinq défensif, véritable machine à gagner dès lors qu’elle est apte à tenir sa place… Breanna Stewart est un cheat code pur et simple et Seattle va encore s’appuyer lourdement sur elle, à juste titre. On peut se demander si le Storm n’aurait pas pu aller au bout l’an dernier si “Stewie” ne s’était pas blessée pour les playoffs. Avec son nouveau statut de maman, une confiance en elle intacte et un physique qui tient la route, ce sera dur de l’empêcher de passer au strict minimum le 1er tour, malgré la qualité de l’opposition.

Côté Mystics : Elena Delle Donne

On en rêvait depuis 2018 de ces retrouvailles entre Elena Delle Donne et Breanna Stewart dans une série de playoffs. Deux des meilleures joueuses de tous les temps, dans leur prime, ça ne peut que faire des étincelles. Le prime d’EDD est moins certain, puisqu’elle est toujours prudente avec son dos, mais elle a montré à nouveau cette saison que sa simple présence suffit à faire de Washington une équipe impossible à négliger. La double MVP n’est pas passée loin d’une nouvelle saison dans le club des 50-40-90, ce qui est prodigieux, particulièrement lorsque l’on revient de quasiment deux saisons blanches. Leader, joueuse complète et théoriquement indéfendable lorsqu’elle est in the zone, Elena Delle Donne est LA raison pour laquelle les Mystics peuvent espérer faire chuter Seattle et gâcher les adieux de Sue Bird.

Le Facteur X

Alysha Clark Seattle
Alysha Clark va retrouver Seattle, mais sous le maillot des Washington Mystics ! © Lorie Shaull

Côté Storm : Tina Charles

On aurait préféré voir Tina Charles continuer son parcours à Washington ou aider Phoenix à garder la face, mais l’ancienne MVP veut absolument gagner une bague et a donc choisi le meilleur endroit pour cela. Si elle est au niveau où on l’a vue l’année dernière, Charles est évidemment une difference maker totale. Imaginez qu’il faut déjà défendre convenablement sur Stewie et Loyd, mais qu’en plus il faut empêcher l’ancienne star de New York de prendre feu… Son rendement sera déterminant et, comme le facteur X que l’on a choisi pour Washington, connaît bien l’adversaire…

Côté Mystics : Alysha Clark

Alysha Clark en a fini avec les blessures et c’est une excellente nouvelle pour Washington. Lorsqu’elle est à son meilleur niveau, Clark est une terreur défensive et une shooteuse très fiable qui a en plus en elle une culture de la victoire. Là où elle a vraiment un rôle déterminant à jouer et peut changer le rapport de force, c’est qu’elle connaît à la perfection les cadres du Storm et la façon de fonctionner de Breanna Stewart, Sue Bird et Jewell Loyd, avec lesquelles elle a remporté deux titres.

Pronostics de l’équipe

Ghislain

La série la plus imprévisible des 4. Je vois des rencontres très serrées et ça devrait aller en 3 matchs. Le duel Elena Delle Donne vs Breanna Stewart devrait valoir son pesant de cacahuètes sur fond de revanche par rapport à 2018. Même si Washington possède un avantage tactique sur le banc en la personne de Mike Thibault (par rapport à Noelle Quinn), je ne parie jamais contre Breanna Stewart dans des matchs décisifs. De plus, la blessure récente de Natasha Cloud pourrait faire très mal aux Mystics si elle venait à manquer des rencontres. 2-1 Seattle.

Shaï

J’ai beau me réjouir de revoir EDD en playoffs, je pense qu’il faut faire preuve d’un réalisme froid sur ce coup-là. Quand Breanna Stewart n’est pas blessée, je considère que lorsqu’elle joue pour une équipe, qu’il s’agisse de Seattle, Team USA, Ekaterinburg ou du Royal Blaregnies, cette équipe a 99% de chances de l’emporter à la fin. Ce sera le cas ici à nouveau, même si j’espère une belle résistance de la part de Washington. 2-0 Seattle.

Florian

Ce duel en playoffs entre Elena Delle Donne et Breanna Stewart, les deux en forme et sans blessure, cela fait quelques années qu’on l’attend. L’opposition sera serrée, d’autant plus que le supporting cast, d’un côté comme de l’autre, est loin d’être en reste. Je mets toutefois un petit avantage au Storm. Tasha Cloud a connu une alerte physique lors du dernier match de régulière et difficile de dire si elle sera vraiment à 100%. Or, elle est devenue, au cours des dernières années, la plaque tournante du jeu des Mystics. Dans l’opposition des bancs, je mets également un petit avantage à Seattle. Reste finalement l’argument coaching où la science de Mike Thibault me semble plus assurée que celle de Noelle Quinn. Néanmoins, pour toutes ces raisons, je vois une lutte accrochée. 2-1 Seattle.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !