Preview Saison 2022 : Dallas Wings

Dallas Wings : Bilan Saison 2021

📈

  • 14 Victoires – 18 Défaites
  • 7ème de la régulière
  • Elimination au premier tour par le Chicago Sky
  • Arike Ogunbowale élue dans la All-WNBA Second Team
  • Charli Collier élue dans la All-Rookie Team

✍️ Mouvements de l’intersaison

👋 Départs : Bella Alarie (out), Chelsea Dungee (cut)

🤝 Arrivées : Teaira McCowan (Indiana), Veronica Burton (draft)

Pas de gros mouvements du côté de Dallas si ce n’est l’arrivée de Teaira McCowan qui peut changer pas mal de choses au niveau de la raquette. On la senti l’année passée, l’intérieur n’était pas le point fort de Dallas et ramener un peu de taille et de muscle n’était pas de trop. A la draft, l’arrivée de Veronica Burton est un choix où on sent l’empreinte de Vickie Johnson. Moriah Jefferson arrive en fin de contrat et la franchise sera face à un choix en fonction des aspirations de la joueuse. Veronica Burton amène un profil de guard défensive en sortie qui s’insèrera très bien dans la philosophie de jeu de Vickie Johnson. Elle peut jouer 2 également, ce qui donnera des options au coaching staff.

🔍 Le point sur l’équipe

Roster :

En date du 28/04/22

Cinq Majeur présumé :

  1. Moriah Jefferson
  2. Arike Ogunbowale
  3. Allisha Gray
  4. Satou Sabally
  5. Teaira McCowan

Pas de grand chamboulement à prévoir dans le 5 majeur par rapport à l’année passée si ce n’est l’arrivée de McCowan dans la raquette. Allisha Gray a rayonné l’année passée avec les Wings, mais également avec l’équipe nationale américaine de 3×3 aux JO. Un 5 majeur dans la continuité donc et qui se connait bien. L’ajout de McCowan pourrait bien être l’élément de stabilité qui fera passer un cap à l’équipe.

🤩 Le Point Fort : La continuité

C’est une réalité, les saisons WNBA sont courtes, et les training camps également. Cela signifie qu’être compétitif tout de suite est un avantage certain. Nous venons de le mentionner, l’intersaison des Wings a été très calme. Quelques ajustements tout au plus mais l’ossature est restée la même. La coach également. Et puisque nous mentionnons Vickie Johnson, parlons-en. Malgré les critiques entrevues chez certains “fans” outre-atlantique, le travaile réalisé par VJ depuis son arrivée à Dallas est formidable. Passé les premières semaines et l’adaptation à un style de coaching un peu dur à l’ancienne, le groupe a fini par former un esprit de groupe tout à fait remarquable et Vickie est le moteur de cela. Avec un effectif parmi les moins talentueux de la ligue, Dallas a accroché les playoffs à la 7e place, chose que peu de gens auraient parié en début de saison. Désormais en année 2, le projet ne peut qu’évoluer. On a déjà vu Arike Ogunbowale mettre beaucoup plus de sérénité et d’intelligence dans son jeu, tout en gardant son instinct au scoring intact. On a également vu l’explosion de Marina Mabrey. On attend maintenant le deuxième acte pour confirmer ces belles attentes.

😫 Le Point Faible : Le plafond de certaines joueuses

Si Dallas possède un trio de jeunes joueuses au talent immense (Arike, Satou et Marina), le supporting cast en revanche plus limité. Des joueuses comme Kayla Thornton,ou Isabelle Harrison, malgré leurs qualités et leur mentalité irréprochable ont-elles encore une marge de progression énorme ? Allisha Gray a montré de belles choses mais a-t-elle le calibre d’une titulaire d’une équipe qui gagne ? Et enfin Charli Collier a-t-elle réellement l’étoffe d’une numéro 1 de draft ? On l’a vu, Vickie Johnson a la capacité à tirer le maximum de son groupe. Mais elle ne pourra faire plus que ce qu’elle a. L’axe de progression ne proviendra en tout cas probablement pas des role players. On observera donc comment les jeunes stars peuvent essayer d’élever encore leur niveau de jeu.

🧐 La joueuse à suivre : Satou Sabally

Depuis son arrivée dans la ligue, Satou nous a montré des épisodes très bien, alterné avec des moments d’absences. Il faut dire que sa jeune carrière a déjà été fortement entrecoupée de petites blessures, sans jamais trop de gravité mais qui cassent à chaque fois la dynamique. En Europe, Satou nous a encore prouvé cette année que, lorsqu’elle est à 100%, elle peut dominer les meilleures à son poste. Il lui faut désormais le montrer de manière durable à Dallas. Une des pistes de progression de l’équipe se situe là. Satou approche gentiment du moment où il lui faudra signer son extension de contrat. Ce que l’équipe lui mettra sur la table dépendra probablement de son rendement et surtout de sa régularité. Après deux saisons de chauffe, la troisième est maintenant l’occasion de montrer qu’elle fait partie des meilleures de la ligue et plus seulement des potentielles.

🔮 Pronostic

Florian : Cela a été un peu un crève coeur mais je pense que cette équipe de Dallas finira à la 10e place du classement. Et pourtant, je pense sincèrement que les progrès entrevus la saison dernière seront poursuivis et que l’équipe continuera à se développer. Mais j’ai l’impression que l’entièreté de la ligue s’est renforcé et que 10 équipes ont la capacité de faire les playoffs. Dallas en fait bien évidemment partie et pourtant j’ai peur qu’elles ne fassent les frais de cette course à l’armement des grosses cylindrées de la ligue. Si j’ai vu juste, j’espère juste que cela ne sera pas une excuse pour remettre en question l’excellent travail réalisé par Vickie Johnson.

Shaï : J’aime la continuité, j’aime Vickie Johnson et j’aime ce qu’est en train de devenir Arike. Du coup, je vais me montrer très (trop ?) optimiste et mettre Dallas en 8e position de la saison régulière avec une deuxième participation consécutive en playoffs. Je mettrais bien une pièce sur Teaira McCowan MIP aussi…

Ghislain : Les Dallas Wings ont fait une intersaison parfaite avec les moyens qu’ils avaient (les finances étaient proches de 0). L’arrivée de Teaira au poste 5 va équilibrer l’effectif, la draft de Veronica va apporter de la défense sur le backcourt. Néanmoins l’équipe reste jeune et vu les renforts des autres équipes je ne les vois pas aller en PO cette année tout en étant dans la course. C’est pourquoi je les imagine finir à la 10e place.

Romain : Dallas ou la continuité, les deux sont synonymes et ont commencé à avoir un sens à l’arrivée de Vickie Johnson. Car si Dallas a été l’une des surprises la saison dernière et sera à coup sûr une des équipes bien embêtantes sur le terrain, c’est essentiellement grâce à elle. Cependant, je pense que cela reste limité par le talent par rapports aux autres équipes luttant pour les playoffs cette saison (chose qui changera sûrement avec les prochaines intersaison si l’équipe poursuit dans cette direction). Une 8ème place et le dernier billet qualificatif pour les PO pour les Wings

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !