Julie Allemand, Gabby Williams et Bria Hartley tradées toutes les trois, on fait le point !

Il n’a pas fallu longtemps avant l’ouverture officielle du marché pour que tout s’emballe en WNBA. Les fans français et belges ont eu un drôle de réveil ce jeudi matin, avec trois de leurs joueuses impliquées dans les deux trades majeurs de la nuit. Du coup, il fallait bien que l’on fasse un petit point pour vous raconter ça.

Voilà, en brut, ce qui noué ces dernières heures :

Après une offre de prolongation qu’elle juge visiblement “irrespectueuse”, Courtney Vandersloot étudierait une offre d’Ekaterinburg pour un contrat exclusif. Celui-ci l’éloignerait de la WNBA pendant une saison entière, comme les Russes l’avaient fait pour Diana Taurasi il y a quelques années en échange d’un chèque massif. Rien n’est encore fait, mais la difficulté des négociations avec Sloot semble avoir poussé le Sky à passer à l’action.

  • On vous parlait des retrouvailles entre Emma Meesseman et Ann Wauters au Sky il y a quelques jours. Il s’avère que la Belgian Connexion va être totale du côté de Chicago. Julie Allemand, excellente lors de sa première saison en WNBA en 2020 avant de passer son tour la saison suivante pour préparer les échéances avec les Cats, arrive elle aussi dans l’Illinois ! Julie, que l’on se languissait de revoir dans la ligue, est envoyée à Chicago en compagnie du 1er tour 2023 du Mercury.
  • Diamond DeShields débarque à Phoenix, elle qui était restricted free agent et avait peu de chances de rester à Chicago.
  • Indiana récupère Bria Hartley, les picks n°7 et 22 de la Draft 2022, un 2e tour 2023 et le droit d’échanger son pick du 1er tour avec Phoenix en 2023.

Ce n’est pas tout. Quelques minutes après la bombe lâchée par Rachel Galligan, la Woj de WNBA en a balancé une autre : Gabby Williams, actuellement en France pour le rassemblement avec les Bleues, a été réveillée à l’aube par un message lui annonçant qu’elle devait déjà quitter Los Angeles. Les Sparks ont tradé l’internationale tricolore vers Seattle, en échange de Katie Lou Samuelson et du pick n°9 de la Draft 2022.

La nouvelle est surprenante, puisque Gabby n’a pas eu le temps de poser ses valises à Los Angeles et que l’on pensait Derek Fisher désireux de miser sur elle. Mais ce move veut aussi dire que les Sparks sont en train de libérer de la masse salariale pour tenter un coup important pendant la Free Agency. On pense évidemment à Liz Cambage, dont on sait désormais qu’elle ne restera pas à Las Vegas et n’a pas une envie folle de poursuivre l’aventure en WNBA.

En quelques mots et sans avoir encore de vrai recul sur la chose, voilà ce qui peut nous venir à l’esprit après ces deux trades :

– Perdre Courtney Vandersloot serait dramatique pour le Sky. Mais si on avait dû désigner une pure meneuse capable de faire le job dans cette équipe, on aurait très probablement opté aussi pour Julie Allemand. La Liégeoise n’est évidemment pas encore dans les mêmes sphères que la meilleure point guard de la planète, mais son profil semble parfait pour prendre la suite de Sloot si elle se sent d’attaque. Et si Vandersloot prolonge finalement, Julie fera un back-up absolument formidable.

– Avec l’arrivée de Diamond DeShields, que l’on imaginait plutôt rejoindre une équipe en reconstruction et le départ de Bria, Phoenix se ménage une petite place pour Tina Charles, son objectif avéré depuis plusieurs jours.

– Tamika Catchings est en train de se créer une impressionnante collection de picks pour les années à venir. Les choix qu’elle a effectués depuis son arrivée à la tête du Fever en matière de Draft ont été des échecs assez retentissants. Si elle inverse cette dynamique en sélectionnant les joueuses adaptées, alors cette stratégie a des chances de fonctionner sur le long terme. Dans le cas contraire, la crédibilité de la fabuleuse joueuse qu’était Catchings en tant que dirigeante sera encore un peu plus endommagée…

– En ce qui concerne Gabby Williams, c’est une formidable nouvelle de rejoindre une équipe aussi ambitieuse, en même temps que son amie Briann January. Elle avait clairement commence à se projeter sur les années à venir du côté de Los Angeles, mais business is business…

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !