Tina Charles roule sur les Lynx, Dallas enchaîne enfin

Il y avait deux matchs au menu de la nuit en WNBA. Voici ce que l’on a noté d’intéressant sur les deux rencontres entre les Mystics et les Lynx, puis entre le Mercury et les Wings.

Washington Mystics 85-81 Minnesota Lynx

Le Liberty risque d’entendre longtemps parler de la revenge season de Tina Charles, tradée “pendant son jour de repos” en 2020 comme elle l’a expliqué récemment. Les Mystics ne sont pas encore vraiment dans le coup pour intégrer le haut du classement, mais l’ancienne MVP, de retour après plus d’un an d’absence, fait un début de saison exceptionnel. C’est encore elle qui a porté Washington sur ses épaules dans un match franchement pas folichon à regarder contre Minnesota, surtout en première mi-temps avec un festival de balles perdues et d’erreurs techniques.

Charles a confirmé qu’elle mènerait la danse toute l’année pour le titre de meilleure scoreuse avec une nouvelle copie à 31 points, 8 rebonds et une palanquée de tirs qui ont fait mal à des Lynx moins fringantes que lors de leurs trois dernières sorties. Napheesa Collier a fait du Napheesa Collier avec 22 points, 9 rebonds, 4 contres et 3 interceptions, mais la prestation en équipe des filles de Cheryl Reeve a été insuffisante pour poursuivre cette série de victoires.

Sans proposer un basket fabuleux, mais en s’appuyant aussi sur l’activité d’Ariel Atkins (17 points) les Mystics ont su faire déjouer les Lynx, qui ont perdu 21 (!) ballons et ont shooté à 23% à 3 points. Contre une bonne équipe, ça ne pardonne pas. Washington n’est pas encore à pleine puissance, mais est déjà une bonne équipe.

Phoenix Mercury 81-85 Dallas Wings

On le dit depuis quelques temps, les Wings n’ont pas le classement qu’elles méritent. Après plusieurs défaites sur le fil ou en prolongation, les joueuses de Vickie Johnson commencent à trouver la lucidité pour sceller le deal dans le money time. Dallas avait arraché la victoire quasiment au buzzer contre Seattle deux jours plus tôt et a cette fois construit plus méthodiquement son succès. Pas besoin d’un miracle de Sainte-Arike Ogunbowale, mais simplement d’une solide prestation collective et d’un 4e quart-temps réussi.

Puisqu’on ne se refait pas complètement, les Wings ont quand même failli dilapider une avance de 11 points dans les 2 dernières minutes, résistant de justesse à la charge lancée par Brittney Griner (27 points, 16 rebonds) et Skylar Diggins-Smith (22 points, 5 passes). Si Arike Ogunbowale a comme toujours été la Texane la plus prolifique (20 points à 7/14), c’est Marina Mabrey qui a exécuté le drive décisif à 11 secondes la fin en finissant avec sa patte gauche. La favorite du moment pour le titre de MIP a certes un peu vendangé (6/17, pour 14 points), mais qu’elle démarre les matchs ou sorte du banc, le constat est le même : son impact est saisissant. L’ancienne joueuse de Notre Dame est à la fois nerveuse, imprévisible, follement créative et surdouée techniquement. On n’a pas encore vu l’étendue de son talent, mais elle est déjà la deuxième joueuse la plus précieuse du groupe à l’heure qu’il est.

On notera que Brittney Griner était très agacée à la fin de la rencontre. L’intérieure du Mercury dit avoir entendu des commentaires désobligeants et pas du tout constructifs de la part des fans de Phoenix, et leur a demandé de se comporter différemment pour aider l’équipe à gagner. On n’irait personnellement pas contrarier davantage “BG” à la place de ces pseudo-supporters…

Nous, c’est plutôt du côté de la réalisation télé qu’on a un petit grief. Si vous suivez les matchs sur le League Pass ou la télé américaine depuis le début de la saison, vous avez peut-être remarqué que la réalisation a un petit problème avec la reprise d’antenne en sortie de temps mort et de coupure publicitaire. Les téléspectateurs – donc nous – ratent fréquemment des paniers ou des tirs importants comme hier en fin de partie dans ce match. Le League Pass est ridiculement bon marché et c’est génial, mais on ne serait pas contre un tout petit peu plus de maîtrise de ce côté-là.

Dallas et Phoenix se retrouvent dans trois jours, toujours en Arizona.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !