Dallas ridiculise Phoenix, Seattle continue de bien voyager

Phoenix Mercury 59-77 Dallas

On n’arrêtait pas de dire que Dallas méritait mieux que ce classement indigent en bas de tableau. Désormais, les résultats des Wings sont beaucoup plus conformes à ce qu’elles proposent sur le terrain. Et comme ce qu’elles proposent sur le terrain est de plus en plus impressionnant collectivement, c’est un peu l’état de grâce en ce moment dans le groupe de Vickie Johnson. Dallas a complètement éteint Phoenix la nuit dernière, pour prouver que la belle forme récente était tout sauf un hasard.

Brittney Griner (19 pts) réclamait davantage de soutien et moins de critiques de la part des fans du Mercury. Marquer 59 points à domicile en se faisant rouler dessus du début à la fin ne va pas aider la plèbe arizonienne à être plus clémente. On ne cautionne évidemment pas le fait qu’un public prenne son équipe à partie, mais voir Dallas dominer le match des rebonds (40-29) contre une équipe qui a dans ses rangs Griner et Brianna Turner, pour ne citer qu’elles, ça pique forcément un peu.

Les Wings n’ont pas de tour de contrôle à proprement parler, mais on voit bien que l’accent mis sur la défense par Vickie Johnson durant le training camp porte ses fruits. Pour citer l’ami Ghislain Clément, aussi interloqué par les difficultés du Mercury qu’enthousiasmé par Dallas : “Les Wings se battent, elles boxout dans tous les sens et même le placement est bon. Quand tu vois qu’elles vont systématiquement à l’opposé du shoot, c’est hyper bien analysé et ce n’est pas un hasard. De plus elles ont joué relativement petit pour impacter le secteur extérieur de Phoenix, qui est le point faible en défense. Du très bon boulot de la part de Vickie Johnson”.

Dans ce collectif de Dallas où pas moins de 9 joueuses ont inscrit des points, on peut noter que les deux meilleures gâchettes de l’équipe cette nuit, Arike Ogunbowale (20 pts) et Satou Sabally (17 pts) ont été efficaces et justes (14/24 en cumulé), sans avoir besoin que Marina Mabrey (7 pts en 16 min) soit aussi détonante que d’habitude. Au rayon des satisfactions, Bella Alarie continue de gagner la confiance de sa coach avec de bons passages, elle que l’on pensait hors de la rotation en tout début de saison. Les 9 rebonds (dont 5 offensifs !), 6 points, 1 passe et 1 interception de l’ancienne joueuse de Princeton ont été précieux.

Dimanche, Dallas aura à faire à une équipe d’une autre trempe, puisque les Texanes se déplacent chez les Las Vegas Aces. Un très bon moyen de prouver que cette dynamique positive peut se poursuivre. Le Mercury, pour sa part, tentera de faire oublier ce match embarrassant lors de la réception de New York.

Les meilleurs moments du match

Atlanta Dream 75-86 Seattle Storm

Le Storm est toujours invaincu à l’extérieur (4-0) cette saison, ce qui est plutôt pratique lorsque l’on se trouve au beau milieu d’un road trip de 5 matches. Quarante-huit heures après avoir déjà disposé d’Atlanta, les joueuses de Noelle Quinn ont remis le couvert avec maîtrise. Là où Seattle avait abandonné la bataille du rebond au Dream et compensé par de l’attaque forcenée mercredi, Breanna Stewart et ses camarades se sont montrées plus équilibrées la nuit dernière pour conquérir une 9e victoire en 11 matches.

“Stewie” (18 points, 13 rebonds) et Jewell Loyd (20 pts) ont sonné la charge pour creuser l’écart après un premier quart-temps un peu poil poussif. Dans cette entame de match, on a bien cru que Courtney Williams marquerait 80% des points de son équipe toute la soirée tant elle disséquait la défense adverse avec facilité. L’ancienne arrière du Sun a eu une belle activité (19 points, 13 rebonds) mais a petit à petit été réduite au silence comme le reste de ses coéquipières, bloquées à 36% d’adresse, dont un vilain 7/35 à 3 points.

Pour écarter une nouvelle fois Atlanta, Noelle Quinn avait reconduit son cinq précédent avec Katie Lou Samuelson (8 pts, 3 rbds, 3 asts) plutôt que Stephanie Talbot – la deuxième Stephanie la plus énergique de WNBA cette saison derrière une certaine Belge de Swish Swish.

Une belle étincelle est venue du banc par l’intermédiaire d’Epiphanny Prince (11 pts à 4/7). Les cheveux de l’ancienne All-Star ont beau avoir blanchi depuis l’époque où elle rayonnait avec le Sky et le Liberty, il est toujours aussi agréable de la voir en action offensivement lorsqu’elle met la machine en route. On parle quand même d’une joueuse qui détient le record du nombre de points dans un match de high school avec 113 points il y a… 15 ans. Tiens, les cheveux ont blanchi aussi et sont tombés un peu plus par ici rien qu’en écrivant cette phrase…

Seattle remet le couvert dimanche pour l’un de ses plus gros tests dans ce road trip : un joli clash avec le Connecticut Sun à la Mohegan Sun Arena, entre les deux meilleures bilans de WNBA cette saison, rien que ça. Pour Atlanta, qui continue d’avancer sans Chennedy Carter, ce sera Washington au menu à domicile.

Les meilleurs moments du match

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !