Le Seattle Storm remporte la première Commissioner’s Cup de la WNBA

79
-
57

Seattle Jewell Loyd 16pts 3rbs 3ast • Sue Bird 10pts 5ast 2stl
Connecticut Natisha Hiedeman 11pts 5rbs • DeWanna Bonner 11pts

Les 3 joueuses olympiennes du Storm avaient encore des restes de Sushi tokyoïtes dans l’estomac qu’elles étaient déjà sur le parquet du Footprint Center, le stade du Phoenix Mercury, pour en découdre face au Connecticut Sun dans cette première édition de la Commissioner’s Cup. On se demandait à juste titre si l’avantage seraient aux joueuses bien en jambes ou plutôt à celles qui avaient eu l’occasion de se reposer puisque le Sun ne comptait aucune olympienne dans ses rangs.

Après un entre-deux magnifiquement orchestré par Cathy Engelbert (Bha oui, c’est SA coupe, elle a le droit de lancer la balle ❤️), Breanna Stewart s’est vite chargée de répondre à la question en offrant dès la fin du premier quart-temps 10 points d’avance au Storm. Stewie a ainsi marqué 15 de ses 17 points dans le premier quart-temps, plaçant une belle option sur le titre de MVP d’une valeur de 5000$. Si cette fin de phrase vous fait penser au Juste Prix, c’est normal (Avis aux âmes sensibles, ne cliquez pas sur le lien).

Le Sun essaie de limiter la casse dans le second quart-temps mais l’adresse n’est définitivement pas au rendez-vous ce soir. En toute honnêteté, même Seattle ne joue pas son meilleur basket. Un bon gros match de reprise en somme… à part que la WNBA en a fait un élément majeur de sa saison. A la mi-temps, Seattle est tranquillement en tête : 46 à 35.

A la reprise, c’est Jewell Loyd, aidée par Sue Bird, qui se charge d’achever sauvagement le Sun qui perd le quart temps 5 à 22. En coulisse, Cathy signe déjà les chèques aux noms des joueuses du Storm et Curt Miller se dit qu’à ce niveau là, autant faire jouer son banc.

Le match se termine sur le score de 79 à 57, bien loin de la joute acharnée qu’on prévoyait. Avec 20 pertes de balles et une réussite à 33% (27.8% à 3 points), le Sun n’aurait pas pu faire grand chose. Et donc, la réponse est claire : il fallait mieux être en jet lag qu’en manque de rythme. Curt Miller a bien résumé cela : “Elles (Stewie, Sue et Jewell) avaient l’air de trois joueuses qui jouaient en moyenne 30 minutes aux Jeux olympiques, nous avions l’air de jouer notre premier match depuis près de cinq semaines. Nous n’avons pas réussi à les perturber”.

La reprise officielle de la saison arrivera dimanche. Concernant la Commissioner’s Cup, il est certain que le timing n’était pas idéal cette année mais le concept est intéressant et pourra sans soucis s’intégrer plus harmonieusement dans le calendrier de la ligue, surtout sans trêve olympique dans les pattes.

Pour le mot de la fin, on laisse la parole à la seule et unique :

Ça fait du bien. Nous serons toujours le premier vainqueur. La Coupe du commissaire est un bon signe des choses à venir avec notre ligue.

Sue Bird

Voir les moments forts

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !