Il ne sera pas simple de remplacer Philip Mestdagh

Vous me voyez arriver, j’ai sorti ma plus belle cape de grande défenseuse des coachs nationaux et, après Valérie Garnier il y a quelques semaines, voilà que c’est à propos de Philip Mestdagh que j’ai envie de coucher quelques mots. Au passage, notez que je ne le fais pas pour tous. Ainsi, Lucas Mondelo n’aura pas droit à son petit pamphlet et c’est très bien comme ça.

La nouvelle de la non reconduction du contrat de Philip Mestdagh a surpris. On dirait même qu’elle a surpris le premier intéressé puisque, selon l’agence Max qui le représente, Philip Mestdagh a été averti hier de la fin de sa collaboration avec la fédération belge de basket. Dans le staff, la surprise est également de mise pour certains comme en témoigne Pierre Cornia, assistant coach de Philip depuis ses débuts à la tête des Cats.

Le premier réflexe est de se demander pourquoi ?

Philip Mestdagh est le coach qui a conduit les Cats à tous leurs moments de gloire et de réussite. A la tête de l’équipe nationale belge depuis 2015, il a permis de mettre la Belgique sur la carte du basket mondial en remportant, notamment, 2 médailles de bronze lors des championnats d’Europe de 2017 et 2021. C’est également sous sa coupe que les Cats ont participé, pour la première fois de leur existence, aux Jeux Olympiques. Mais avant même d’être à la tête des Belgian Cats, Philip Mestdagh a coaché dès 2003 les Blue Cats d’Ypres, véritable fournisseur officiel de talent puisque c’est de ce club dont sont issues Emma Meesseman, Hanne et Kim Mestdagh ainsi que Julie Vanloo. C’est lui aussi qui a réussi à faire revenir Ann Wauters en équipe nationale après sa retraite internationale de 2013. Enfin, si la Belgique a réussi les performances de ces dernières années, c’est évidemment grâce à un staff soudé et compétent que Philip Mestdagh a su constituer autour de lui. Et si vous aviez encore des doutes sur ce que Philou a apporté aux Cats, petit rappel de cette masterclass tactique contre l’Espagne :

Et donc, pourquoi ?

La défaite d’un point contre le Japon, ô combien cruelle et difficile à encaisser, aurait-elle fait une victime ? Si c’est le cas, ce serait désolant. J’ai peut être un côté utopiste mais dans les sports collectifs, on gagne en équipe et on perd en équipe. Le coach est un des acteurs du jeu mais pourquoi devrait-il endosser seul la responsabilité d’une défaite qui a, malheureusement, tendance à cacher la superbe prestation globale des Belgian Cats à Tokyo.

L’autre argument est le classique “fin de cycle”. Il faut reconnaitre que 6 ans, c’est déjà une belle épopée… mais on sait souvent ce que l’on perd mais pas ce que l’on gagne. Il y a bien des noms pour succéder à celui de Philip Mestdagh mais force est de constater que l’homme en noir ne sera pas facilement remplaçable. On pense à son assistant-coach, Pierre Cornia. Quand on sait combien les 2 hommes travaillaient de concert, la fin de cycle serait donc plutôt à moitié finie si le poste passait de l’un à l’autre. On pense aussi à Thibaut Petit, parti à comme assistant coach au Dynamo Koursk en Russie, mais aussi à Daniel Goethals, bien occupé par son projet à Antibes. Un autre nom qui revient est celui d’Arvid Diels, l’excellent coach des Cats U19 et U20. Et il reste évidemment la piste des coachs étrangers. Que ce soit en France ou en Belgique, arrêtez de rêver, Becky Hammon ne partira pas du Texas pour venir changer la Marseillaise ou la Brançonne…

Le groupe des Belgian Cats est un groupe soudé et chaque départ est déstabilisant : avec la retraite d’Ann Wauters, la pause de Marjorie Carpréaux et le départ de Philip Mestdagh, le groupe a pris un coup dans l’aile. Il faudra rapidement prendre ses marques car, en novembre, les Cats ouvriront leur campagne de qualification pour le Championnat d’Europe.

En attendant des nouvelles de la fédération et le nom de celui qui sera à la tête des Cats pour la suite, un seul mot me vient en tête : MERCI Coach ! Merci d’avoir été l’architecte d’une équipe qui a fait vibrer tout un pays depuis plusieurs années, merci d’avoir su vous enthousiasmer mais aussi garder la tête froide quand il le fallait. Merci d’être accessible, humain et professionnel. Et personne ne porte la coupe à la brosse aussi bien que vous.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !