Le récap de la semaine – épisode 1

WNBA is Back ! Pour son 25e anniversaire, la ligue semble décidée à passer la seconde et ce n’est pas pour nous déplaire. La régulière est désormais lancée et tout ça nous amènera jusqu’à Octobre prochain, date présumée de la tenue des Finales. En attendant, chaque semaine sera l’occasion pour nous de vous faire un résumé des événements passés et à venir. Un condensé pour vous remettre à niveau si vous avez passé la semaine sur les plages ou au fond des bois.

Résultats de la semaine


🔥 Nos articles récapitulatifs de matchs

Classement provisoire


🔔 Actualisé après les matchs du 16/05/2021

Le match de la semaine


Mercury 77-75 Lynx (14/05)

Malgré les absences de Napheesa Collier et Bria Hartley, l’affiche s’annonçait alléchante entre ces deux équipes ambitieuses, pourvues de belles stars en la personne de Kayla McBride, Aerial Powers et Sylvia Fowles d’un côté, et Brittney Griner, Skylar Diggins-Smith et Diana Taurasi de l’autre. Et de Diana il fut question dans ce match disputé où la décision s’est faite à la dernière action.

Les légendes sont éternelles. Alors que la planète basket se préparait à honorer la mémoire de Kobe en l’intronisant au Hall of Fame, son alter-ego féminin, la White Mamba, nous gratifiait d’un scénario Kobe-esque. Un de ces soirs où l’adresse est en berne. Diana, shooteuse s’il en est, ne met pas dedans et approche du coup de sifflet final avec un très suspect 2/12 au shoot dont 1/5 à 3 points. Minnesota mène alors la marque d’un point. La balle est remise en jeu et atterrit dans les mains de Diana. La confiance reste inébranlable et le poignet ne tremble pas dans ces dernières secondes. Mieux, avec la pression, il s’affermit. Shoot. Ficelle. Légende.

La performance de la semaine


Breanna Stewart vs Las Vegas Aces (15/05)
28 points, 13 rebonds, 1 passe, 1 contre

Breanna Stewart

Vous pensiez qu’avec une deuxième bague, Stewie aurait été rassasiée de ses envies de victoire ? Vous pensiez que les absences d’Alysha Clark, Sami Whitcomb et Natasha Howard, parties vers d’autres cieux, auraient tempéré les chances de victoires de Seattle ? Et bien non. Stewie reste l’arme basketballistique la plus indéfendable actuellement. Et elle l’a encore rappelé ce samedi.

Face à une opposition pourtant très très sérieuse, les Las Vegas Aces, précédentes finalistes et de nouveau candidates à la victoire finale, et son duo d’intérieures A’ja Wilson et Liz Cambage, Stewie n’a pas tremblé. L’absence de Natasha Howard et Mercedes Russell aura donné à Stewie tout l’espace pour performer. 28 points et 13 rebonds plus tard, la messe est dite et Seattle n’aura jamais donné l’impression de devoir forcer pour l’emporter assez largement. On pourra pointer l’absence d’Angel McCoughtry côté Aces et l’impact qu’elle aurait eu défensivement sur Stewie. Mais le constat reste le même : Stewie est une machine !

Focus


New York de retour au top ?

On dira peut-être que l’on s’emballe après seulement 2 victoires contre une faible équipe d’Indiana. Seulement voilà, avec 2 victoires, New York a d’ores et déjà égalé son bilan de la saison dernière. Et plus que le simple bilan chiffré, c’est la manière qui a plu. En l’absence de Natasha Howard, qui doit toujours venir d’Italie où elle vient de finir le championnat, on a ainsi vu New York proposer un jeu d’attaque rapide et efficace. Là où l’année dernière avait vu le Liberty avoir beaucoup de difficultés offensives.

Il faut dire qu’un nom doit être mentionné pour expliquer cette belle évolution. Oui, nous pourrions évoquer l’énorme performance de Betnijah Laney, extrêmement précieuse dans son rôle de joueuse couteau suisse. Oui, nous pourrions mentionner l’apport d’une Sami Whitcomb ou la belle surprise Onyenwere. Mais si une joueuse peut être mise ne avant pour ce renouveau dans le jeu, c’est bien Sabrina Ionescu. Ses deux premiers matchs la saison dernière nous l’avait fait comprendre, Sabrina est de la trempe des plus grandes et une game changer. Son gros volume de jeu et son playmaking en font déjà la pierre angulaire de ce Liberty nouvelle formule. Et on ne pas se mentir : Qu’est-ce que c’est sexy !

Alors, New York de retour au top ? L’avenir nous le dira et il est bien évidemment trop tôt pour s’enflammer. La régulière est encore longue et cette première opposition doit maintenant laisser place à des adversaires d’un autre calibre qui testeront plus avant la résistance du Liberty. Si vous avez suivi nos pronostics, vous savez que nous sommes optimistes sur le Liberty, sans tomber dans l’excès d’enthousiasme. Néanmoins, la mue est en route et on ne peut que se réjouir de voir du beau basket enfin de retour dans la Grosse Pomme.

Le point rookies


Rookie de la semaine

Michaela Onyenwere

La cuvée de Draft n’avait pas été annoncée comme la plus chargée de l’histoire et, pour le moment, il faut reconnaître que les débuts des rookies sont plutôt timides. La plupart n’ont ainsi reçu qu’un rôle minime dans leurs équipes respectives et/ou n’ont pas réussi à vraiment en tirer profit. Kysre Gondrezik, réputée initialement pour son shoot s’est ainsi retrouvée en difficulté avec ses pourcentages tandis qu’Aari McDonald, malgré un temps de jeu plus que correct n’aura finalement que peu pesé sur la rencontre.

Ce n’est en revanche pas le cas de Charli Collier. Bien installée dans la raquette de Dallas, elle aura fait ce qu’elle sait faire avec confiance : 11 points, 10 rebonds. Un bon double-double et un potentiel vrai ancrage dans la raquette qui leur manquait depuis le départ de Liz Cambage.

Comment enfin ne pas mentionner celle que nous avons élue Rookie de la semaine : Michaela Onyenwere. Au moment de sa draft, nous avions pressenti un excellent fit et il semble à ce stade que nous ayons vu juste. Michaela a bien évidemment profité d’un contexte favorable avec des absences dans les ailes qui lui auront offert des minutes. Mais encore faut-il savoir les mettre à profit. Avec près de 15 points de moyenne sur ses deux matchs, Michaela a fait plus que répondre aux attentes. On attendra désormais de voir si elle peut confirmer et continuer sur cette lancée, même si le retour de Natasha Howard devrait fatalement lui prendre des minutes.

Le 5 majeur de la semaine


  1. Sabrina Ionescu (Liberty) : Symbole du renouveau de New York, elle aura été étincelante, en particulier lors du premier match.
  2. Betnijah Laney (Liberty) : voir “MVP de la semaine”
  3. DeWanna Bonner (Sun) : DeWanna est une monstre statistique, ce n’est plus à prouver. Mais quand en plus elle fait gagner son équipe avec la manière, elle est irrésistible.
  4. Breanna Stewart (Seattle) : Il s’agissait donc de l’épisode 1 de la saga Stewie version 2021. Parions ensemble. A combien de reprise Breanna Stewart finira-t-elle dans notre 5 de la semaine ? Un seul mot à ajouter : Machine.
  5. Candace Parker (Sky) : Il n’y a encore qu’un match, qui plus est contre une équipe de Washington peu inspirée, mais une chose est sûre : la greffe Candace Parker au Chicago Sky est une réussite.

Mentions honorables Jonquel Jones (Sun), Jewell Loyd (Storm), Kahleah Copper (Sky)

MVP de la semaine


MVP de la semaine

Betnijah Laney

Et si Betnijah avait voulu passer un message lors de ces deux matchs face à son ancienne franchise d’Indiana ? On s’en rappelle, elle avait été coupée lors de l’intersaison 2020 avant d’être signée à Atlanta où elle explosera et deviendra MIP. C’est peut-être avec un sentiment de revanche qu’elle s’est présentée ce weekend.

Face à son ancienne équipe, Betnijah a ainsi enflammé le marquoir à deux reprises pour emmener ses nouvelles couleurs vers la gagne. Sur le terrain, Betnijah est au four et au moulin. Très efficace en attaque, elle ne manque pas d’apporter tout son impact défensif également et est sans doute actuellement une des meilleurs two-way player de la ligue.

Le match à ne pas manquer


Las Vegas Aces – Seattle Storm : nuit de mardi à mercredi 4h00

Remake des dernières finales et de la confrontation de ce weekend. On s’attend tout de même à un réveil des Aces. Même si la blessure d’Angel McCoughtry est une tuile, l’équipe ne manque pas de ressources pour rebondir. Chelsea Gray, A’ja Wilson, Liz Cambage, les arguments ne manquent pas. Pour l’égo, une deuxième défaite serait difficile à avaler, surtout avec le sweep des dernières finales toujours bien en tête. Stewie vs A’ja, le duel est lancé !


C’en est déjà tout pour ce premier récap. La saison WNBA vient tout juste de reprendre mais elle n’a pas attendu pour nous procurer déjà son lot d’émotions fortes. Rendez-vous mardi prochain pour en débriefer le prochain volet.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !