Le récap de la semaine – épisode 5

WNBA is Back ! Pour son 25e anniversaire, la ligue semble décidée à passer la seconde et ce n’est pas pour nous déplaire. La régulière est désormais lancée et tout ça nous amènera jusqu’à Octobre prochain, date présumée de la tenue des Finales. En attendant, chaque semaine sera l’occasion pour nous de vous faire un résumé des événements passés et à venir. Un condensé pour vous remettre à niveau si vous avez passé la semaine sur les plages ou au fond des bois.

Résultats de la semaine


🔥 Nos articles récapitulatifs de matchs

Classement provisoire


🔔 Actualisé après les matchs du 13/06/2021

Le match de la semaine


Minnesota Lynx 80-64 Los Angeles Sparks (12/06)

Au vu de la rivalité passée entre les deux équipes, un Lynx-Sparks a toujours une saveur un peu particulière. Et même si les effectifs ont beaucoup bougé depuis les dernières finales ayant opposé ces deux équipes, certains éléments restent savoureux. Comme Seimone Augustus, ancienne légende des Lynx, de retour en tant qu’assistante coach des Sparks. Mone aura eu ainsi son moment “standing ovation” ainsi que la promesse d’une cérémonie de retrait de maillot accompagnée de Rebbekah Brunson lors de la saison prochaine.

En ce qui concerne le terrain, le résumé sera plus succinct tant la domination des lynx aura été sans appel sportivement parlant. Mais la tension n’était pour autant pas absente de ce match. En témoigne la réaction de Napheesa Collier, agacée par l’agressivité d’Arella Guirantes et prête à y répondre fermement. Un comportement auquel ne nous avait pas habitué Phee, plus smooth habituellement sur un terrain. Les choses auraient pu dégénérer avec l’interposition d’Amanda Zahui B avant que Sylvia Fowles ne vienne très autoritairement rappeler à tout ce joli monde de se calmer et se concentrer sur le basket. Les prochaines rencontres en Sparks et Lynx continueront d’avoir leur dose de piquant pendant quelques saisons encore, il semblerait.

La performance de la semaine


Tina Charles vs Minnesota Lynx (08/06)
31 points, 8 rebonds, 1 passe, 1 interception

En l’absence d’Elena Delle Donne, Tina Charles est la patronne sans contestation des Mystics. Alors qu’on l’imaginait pouvoir prendre un rôle un peu plus en retrait, avec des responsabilités moins pesantes que lors de ses dernières saisons à New York, les blessures au sein de l’effectif en ont décidé autrement. Tina est au four et au moulin et surtout au scoring. Agacée par les questions de certains journalistes avant l’entame de saison sur une éventuelle baisse de régime ou sur certains soit-disant défauts de son jeu lors de l’épisode new-yorkais, Tina semble engagée dans ce qu’on pourrait appeler une “revenge season”. Il ne tient qu’au bilan des Mystics, plutôt médiocre à l’heure où nous écrivons ces lignes, que Tina ne soit plus sérieusement citée dans les prétendantes au MVP à titre individuel. Elle l’a rappelé lors de ce match face aux Minnesota Lynx avec une ligne de stats en mode code wifi.

Focus


Seattle, prétendantes au back to back ?

Avant le début de cette saison, nous étions beaucoup à nous accorder sur le fait que, malgré les départs concédés par le Storm lors de cette intersaison (Natasha Howard, Alysha Clark, Sami Whitcomb), l’effectif restait très sérieux et possédait le potentiel d’une attaque tout bonnement all-time. Les questionnements étaient plus présents sur la capacité de se relever défensivement de ces départs.

Après 12 matchs joués, l’heure est à un premier bilan. Offensivement, le Storm propose actuellement le meilleur rating offensif de la ligue, comme attendu. Défensivement, l’équipe de Sue et compagnie a effectivement baissé depuis la saison dernière où elle trônait à la première place de ce côté du terrain. Mais elle se maintient toutefois comme 5e rating défensif soit finalement bien mieux qu’espéré.

De quoi espérer réaliser le back to back ? Si nous étions pour certains sceptiques avant le début de saison, force est de constater que la question se pose plus sérieusement aujourd’hui. Le Storm domine, il n’y a pas d’autres mots. Outre Breanna Stewart, qu’on ne présente plus, Jewell Loyd est désormais la claire deuxième option offensive de l’équipe et n’a jamais mieux porté son surnom de Gold Mamba, visuellement en tout cas. Quant à Sue Bird, elle est éternelle et possède encore et toujours une mainmise sur le tempo et le déroulement des matchs comme personne dans la ligue.

Cette semaine, Seattle a rencontré par deux fois Atlanta avec deux victoire à la clé en dominant de 24 et 11 points. C’est ensuite Connecticut, autre leader de la régulière qui a tenté de se dresser face aux joueuses émeraudes. Privée de Jonquel Jones, les joueurs de Curt Miller n’ont absolument pas vu le jour et la rencontre aura été purement et simplement à sens unique. D’autres équipes auront des arguments à faire valoir et en premier lieu les autres dernières finalistes, les Las Vegas Aces, mais il parait claire qu’il faudra aller chercher loin pour venir à bout de l’armada du Storm.

Le point rookies


Rookie de la semaine

Dana Evans

Les semaines passent et ne se ressemblent pas pour les rookies. Déménagée dans un trade inattendu entre Dallas et Chicago, Dana Evans tire son épingle du jeu cette semaine. Deux sorties correctes assorties de deux victoires avec son nouvel effectif du Sky. Pas de quoi bousculer la hiérarchie pour la rookie de l’année loin de là mais un peu de fraîcheur sur cette semaine.

A côté d’elle, notons les prestations intéressantes d’Aari McDonald, même si son équipe d’Atlanta peine à gagner, ainsi que d’Arella Guirantes.

Michaella Onyenwere aura connu un match compliqué au niveau de ses pourcentages mais cela n’aura pas empêché le Liberty de gagner la confrontation face à Phoenix. Enfin, lors du seul match de Connecticut cette semaine, dans la sanglante défaite face au Storm, Dijonai Carrington aura été active au rebond et continue ainsi de se faire une place.

Le 5 majeur de la semaine


  1. Arike Ogunbowale (Wings) : Vickie Johnson semble avoir trouvé la formule pour faire performer cet effectif de Dallas. Statistiquement, Arike ne ressort pas plus qu’à l’habitude mais dans l’impact et l’efficacité, l’évolution est visible. Et surtout, Dallas et Arike défendent et gagnent. Bien installé à la 6e place de la régulière actuellement, Dallas ne fait plus figure de victime désignée et le doit en partie à son arrière flamboyante.
  2. Ariel Atkins (Mystics) : Joueuse précieuse s’il en est dans un effectif, Ariel souffrait parfois jusque là de petits problèmes de régularité. Tout cela semble désormais du passé et cette année, elle affiche un bien plus belle régularité. Privés d’Elena Delle Donne, les Mystics peuvent compter sur elle comme deuxième option offensive et lieutement de Tina Charles. Les victoires ne sont pas un luxe cette année du côté de Washington mais cette semaine la franchise a pu compter sur sa super 3 and D.
  3. Betnijah Laney (Liberty) : Un seul match cette semaine pour Betnijah, ce qui aurait pu la disqualifier pour notre 5. Cependant quel match ! 23 points, 7 rebonds, 10 passes et la victoire sur le nez de Phoenix.
  4. Breanna Stewart (Storm) : voir “MVP de la semaine
  5. Tina Charles (Mystics) : La revenge season continue pour Tina et on se demande bien qui pourra l’empêcher de scorer. Parfois esseulée, cela ne se traduit pas toujours par des victoires. Mais quand c’est le cas comme par deux fois cette semaine, Tina est une membre indiscutable de ce 5.

Mentions honorables : A’ja Wilson, Satou Sabally, Brittney Griner, Courtney Vandersloot

MVP de la semaine


MVP de la semaine

Breanna Stewart

3 matchs, 3 victoires pour Seattle et 3 preuves de plus de la domination de Stewie sur la planète basket. Breanna a sans doute voulu profiter de l’absence de Jonquel Jones pour remonter un peu sa cote pour la course au MVP, à moins qu’elle n’ait fait que ce pour quoi elle est née. Gagner au jeu de la balle orange qui va dans le panier.

L’opposition ayant été ce qu’elle était, on attendra de voir tout cela se poursuivre face à de plus gros adversaires mais sans que l’ombre d’un dotue ne vienne à notre esprit. Breanna Stewart a de nouveau faim et il en faudra beaucoup pour rassasier la bête.

Le match à ne pas manquer


New York Liberty – Las Vegas Aces : nuit de jeudi à vendredi 4h00

Respectivement aux 3e et 4e places du classement de la régulière à l’heure où nous écrivons ces lignes, New York et Las Vegas devrait se livrer une belle lutte pour déterminer la hiérarchie future des équipes en playoffs. Avantage Las Vegas sur le papier. Cependant, il ne faudrait pas enterrer le Liberty trop vite tant l’équipe a montré cette saison qu’elle avait de la ressource. Sabrina Ionescu, Betnijah Laney, A’ja Wilson. Les nouvelles stars de la WNBA ont décidé que leur heure était venue et on ne veut pas manquer cela.


C’en est déjà tout pour ce cinquième récap. Nous en sommes désormais au premier tiers de la saison. Rendez-vous mardi prochain pour en débriefer le prochain volet.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !